Ségolène Royal attend les régionales.

Publié le par Asse42



Le parti socialiste n'a plus de leader. La défaite aux européennes a enlevé à Martine Aubry l'idée qu'elle pouvait incarner un renouveau du parti socialiste. Voir ensuite que, malgré la défaite, ce sont toujours les mêmes à ses côtés, montre qu'elle na pas non plus le poids suffisant pour diriger le parti. Elle est sous contrôle. Et finalement le fait qu'elle se maintienne à la tête du PS arrange tout le monde et évite de déclencher des guerres internes. Ce n'est pas le moment.

Ségolène Royal trouve son compte à ce que Martine Aubry reste en place. En lui apportant son soutien plein et entier, elle permet ainsi de désamorcer les idées de putsch, elle montre sa solidarité avec son parti même dans la difficulté, et elle neutralise aussi d'autres leaders qui aimeraient monter en puissance. Durant les 6 prochains mois il ne devrait pas se passer grand chose au sein de l'appareil socialiste, Martine Aubry aura vraisemblablement les coudées franches pour faire vivre le parti tout en étant sous contrôle des uns et des autres.
L'échéance suivante sera les élections régionales. Et lors de celles-ci nul doute que Ségolène Royal en sera la tête d'affiche du parti socialiste. Elle retrouvera naturellement la place de leader donc d'entraînement dont elle est friande. Elle aura ainsi de fait le leadership de campagne et les résultats devront aussi lui être comptabilisés. Elle en sera partie prenante et pas comme sur l'Europe où elle a été évincée du casting.

Le calendrier politique des mois à venir et donc particulièrement favorable à Ségolène Royal, d'autant plus si elle les exploite bien. Elle peut être réelue présidente de région et aussi prendre la tête de l'Internationale socialiste. Cela aurait un grand impact et surtout viendrait casser son image de manque de crédibilité à l'internationale donc de présidentialité.
Tout est en place pour qu'elle exploite au maximum ce calendrier qui devrait lui servir de tremplin et finir de l'installer comme la candidate naturelle du parti socialiste. Il ne sert donc à rien de presser le mouvement qui n'aurait pour conséquence que de braquer un peu plus l'appareil contre elle. En acceptant le verdict et en jouant son jeu elle prend publiquement l'option de l'apaisement. Elle sera en droit d'en attendre la réciproque lors des régionales. Donnant-donnant pour le gagnant-gagnant? C'est en tout cas la méthode de Ségolène Royal tout en en faisant elle-même la preuve.

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

victoria fontaine 27/06/2009 13:56

Bravo Fabrice pour ton site
Fraternité toujours autour de Ségolène
A bientot au zenith
Victoria du car orange

olivier 13/06/2009 05:02

Pour ceux qui soutiennent Ségolène, il faudra faire en sorte qu'elle soit élue triomphalement et pourquoi pas dès le premier tour. En tout cas, ce sera l'occasion pour elle de mettre en avant toutes les actions concrètes qu'elle mène dans sa région, la politique par la preuve, y a que ça de vrai.