Royal Bayrou un duo d'avenir?

Publié le par Asse42



C'est en tout cas ce que l'on peut penser alors que l'on apprend que ces deux personnalités politiques se sont à nouveau rencontrées. Semble-t-il pour évoquer l'avenir et la stratégie politique pour mettre fin au sarkozysme qui dilapide les valeurs républicaines et démocratiques de notre pays.

Ce rapprochement peut être ambigüe lorsqu'on le regarde de loin. Comment une personnalité socialiste peut-elle envisager un rapprochement avec un démocrate-chrétien de droite? L'exemple de la coalition allemande basée exactement sur ce schéma est là pour ne pas vraiment nous rassurer lorsqu'on est de gauche...Mais l'alliance allemande est là dirigée par le centre-droit et non par la sociale-démocratie. Même si l'on sait que la sociale-démocratie allemande s'est considérablement libéralisée économiquement parlant. Cette alliance était donc plus naturelle. Il y avait une vraie convergence idéologique entre la CDU et le SPD à l'époque.

Et entre le PS et le Modem? Il faut déjà admettre que le Modem a glissé sur sa gauche. Il est maintenant identifié comme étant un mouvement politique du centre. Il peut rejoindre la gauche sur des valeurs partagées comme le contrat social, la défense des services publics, la priorité à l'éducation nationale et les valeurs républicaines. Ce sont des convergences de valeur et il ne faudrait pas les nier par sectarisme.
C'est ce en tout quoi s'emploient Ségolène Royal et François Bayrou. Ils rappellent leurs convergences de valeur mais tout en expliquant qu'ils n'appartiennent pas au même camp programmatique. Il y aurait donc logiquement une compétition entre eux, au premier tour de la présidentielle 2012, pour décider du leadership de cette alliance républicaine et démocrate et ainsi valider son orientation: Socialiste ou libérale.

C'est comme cela que je vois le combat du premier tour de la présidentielle 2012 avec un rassemblement large au deuxième tour pour reconstruire notre pays et réaffirmer, en redéfinissant , les valeurs républicaines de notre pays. On pourrait donc très bien se retrouver avec une candidate socialiste ayant rassemblée la gauche avec un projet socialiste clairement identifié, en situation de s'ouvrir aux autres forces républicaines du pays pour battre la droite extrême et populiste. Ce scénario est plausible et crédible. Croyons-nous que la gauche pourra gagner toute seule et rassemblera tout son camp? Non, il y aura toujours des réfractaires qui trouveront qu'on n'est jamais assez à gauche. Donc il faudra être en situation d'être crédible pour s'ouvrir sur le centre le plus largement possible si on veut gagner.
Cela semble être de bon sens non?

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

baillergeau 30/10/2009 21:09


Pour une fois, tu ne dis pas que des conneries, mais c'est encore plus grave.
Ton papier montre que tu imagines que le PS puisse être minoritaire dans une alliance avec le centre.
Dans aucune démocratie, la gauche n'en est sortie vivante.
Je pense que tu ne le veux pas, mais tu cours à la cata !