Une stratégie Royal qui n'en finit pas de déconcerter ses fidèles soutiens.

Publié le par Asse42

aubry dsk royal

 

 

On peut dire que la dernière sortie médiatique de Ségolène Royal sur les futures primaires du PS n'en finissent pas de déconcerter et de surprendre. Lorsqu'elle dit qu' " elle ne se présentera pas contre l'un des deux autres leaders (entendez DSK et Aubry) parce que la priorité est de virer le sarkozysme..." n'en finit pas de susciter des interrogations jusque dans ses proches soutiens. Ainsi je reçois des mails de soutiens à Ségolène Royal qui m'indiquent clairement qu'ils ne comprennent pas cette stratégie de communication, qu'ils ne l'acceptent pas et qu'ils ne voteront pas PS si c'est le cas. Finalement on dirait que sa stratégie est faite pour rassurer les pires ennemis de Royal au détriment de ses plus fidèles soutiens! Bizarre comme stratégie non?


Je lis ici ou là des prises de parole publiques de plus en plus nombreuses pour dénoncer cette stratégie d'effacement d'autant plus qu'elle semble de plus en plus nette. La dernière phrase est claire elle ne se présentera pas contre l'un ou l'autre. Mais nous qui la soutenons depuis quelques années déjà c'est exactement le contraire que l'on veut! On veut au contraire qu'elle se confronte à ces deux leaders, qu'elle montre qu'elle ne partage pas les mêmes convictions sur la politique d'avenir, qu'elle défend un socialisme pour les peuples alors qu'eux défendent un socialisme pour les élites, que c'est elle qui porte les valeurs du socialisme du XXI ème siècle, qui porte la stratégie contre le sarkozysme et même le projet à mettre en place! Ca fait beaucoup non? Autrement dit elle est incontournable pour nous et nous ne voterons pas pour un autre leader socialiste. C'est clair aussi. On n'a pas oublié que ce sont eux qui ont sabordé sciemment la campagne de Ségolène Royal pour imposer le sarkozysme au pays en 2007. Ils l'ont voulu ils le garderont si Ségolène Royal est évincée de la course. C'est clair aussi. Au point où on en est on est prêt à tout même au pire...


Cela pour dire que l'on est en droit de se poser des questions sur Ségolène Royal. Partage-t-elle vraiment les mêmes options politiques que DSK et Aubry? Les défenseurs de sa stratégie nous assurent que non, que tout cela n'est que calcul pour revenir dans le jeu et qu'elle va tous les enfumer ensuite...Même si cela s'avère vrai j'avoue que déjà cette façon de concevoir la politique ne me plaît pas et ne ressemble pas non plus à Ségolène Royal. Alors finalement a-t-elle abandonné toute ambition personnelle vraiment? C'est peut-être le cas. Nous ment-elle concernant son engagement socialiste populaire? Je ne peux me résoudre à croire que Ségolène Royal nous a menti depuis 2006 et que tout cela n'était que communication politique pour attirer à elle les couches populaires. M'enfin je dois reconnaître que je suis parfois déconcerté par ses positions qui sont totalement antagonistes. Elle ne peut pas dénoncer le pouvoir exorbitant des banksters et refuser obstinément, comme le fait la social-démocratie, d'envisager la lutte contre ce pouvoir. Au contraire elle nous dit qu'il ne sera nulle question de recul. Mais si une construction européenne aboutissant à l'euro montre qu'elle se fait contre les peuples n'est-il pas temps justement de le dénoncer et d'envisager l'avenir autrement? J'ai bizarrement l'impression qu'elle est totalement dans le moule de la social-démocratie tout en exprimant des positions socialistes qui seront de toutes façons impossibles à mettre en place au gouvernement.

Franchement je ne veux pas penser une seconde que je suis manipulé par Ségolène Royal depuis le début et qu'elle-même ne croit pas que l'on puisse changer de système. Alors quoi?


Que penser véritablement de son abandon public du combat pour le socialisme contre la social-démocratie qui nous demandera encore plus de sacrifices au nom de la nécessaire solidarité avec les banksters...connards ...On me dit que Ségolène Royal ne lâchera rien et qu'elle finira par imposer ses idées. Mais comment le pourra -t-elle entourée qu'elle sera par cambadélis, DSK, Lamy, Delanoë, Aubry tous vendus à l'ordre mondial libéral? Va-t-on si elle est élue vers un autre gouvernement Jospin? Quel intérêt alors pour nous ses plus fidèles soutiens de la soutenir alors que justement nous l'avons fait contre le Jospinisme!

Ségolène Royal n'a pas le droit vis-à-vis de nous de rester dans le flou et doit dire clairement ce qu'elle entend faire à l'avenir. Non pas sur les primaires, mais sur la politique européenne si elle est élue. Elle fait des beaux et bons discours à l'étranger mais dans le même temps elle est entourée des valets de l'ordre mondial que sont les sociaux-démocrates comme Papandreou, Zapatero, Socrates et les autres. J'aurai bien aimé qu'elle ait le courage de s'attaquer aux fondamentaux de cet ordre mondial libéral qui est NOTRE souveraineté monétaire. Mais elle n'en parle jamais et bien au contraire elle semble tout à fait soumise à cette évolution de l'histoire. Et c'est un de ses fidèles soutiens qui le dit. Quelqu'un comme moi qui l'écoute, la lit tout le temps. La question est: Comment peut-elle continuer à nous parler d'installer une autre société en sachant très bien que tant que l'on ne s'attaquera pas au cœur du problème qu'est notre souveraineté monétaire ce ne sera que du vent? C'est la question que je me pose, et d'autres avec moi, et qui m'améne fortement à douter de sa stratégie car elle va justement dans le sens contraire espéré. Nous n'allons pas mettre le socialisme du XXI ème siècle avec les sociaux-démocrates c'est une évidence. Il faudra rompre avec eux.


Elle avait donc bien eu raison de dire qu'il faudrait dépasser la social-démocratie, pourquoi ne le fait-elle pas? On me dit qu'elle ne peut pas qu'elle n'a pas les moyens financiers pour s'affirmer seule et qu'elle doit donc conquérir le PS de l'intérieur pour imposer ses idées. Certes. Mais pourquoi dire alors d'avance qu'elle ne s'opposera pas à DSK et Aubry? Quel intérêt pour ses partisans qui sont vent debout contre ces deux leaders? Elle remonte dans l'estime de ses pires ennemis qui ne lui feront aucun cadeau, et elle déconcerte ses propres partisans qui voient d'un très mauvais oeil, l'idée d'abandonner le combat. Elle est floue ou bien alors elle est vraiment très claire ce qui est encore plus grave pour moi. Si vraiment ce qu'elle pense est de nous raccorder au jospinisme comme si de rien n'était alors elle se trompe lourdement. Si elle pense autrement qu'elle pourra louvoyer pendant les primaires en disant que finalement elle va se présenter contre DSK et Aubry, que tout cela n'était que des effets d'annonce, elle se trompe aussi lourdement. Dans les deux cas elle se plante et je ne vois toujours pas notre intérêt là-dedans. Le sien oui. Elle signe ainsi son retour dans le parti socialiste et négocie une future place nationale. Pourquoi pas elle est peut-être comme d'autres politiques au fond. Elle peut aussi en avoir marre de s'exposer en première ligne. Tout est possible mais dans ce cas là ce sera sans moi et l'histoire avec Ségolène Royal finirait alors très mal pour nombre de ses soutiens qui se seront sentis floués et manipulés.


Si je me pose tant de questions c'est que je ne vois notre intérêt à accepter cette stratégie de Ségolène Royal. Le sien oui. Sauf bien sûr à vouloir une politique social-démocrate pour le pays. L'autre face de l'ordre mondial libéral. Ce sera sans moi.

 


Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

Elie Arié 05/07/2010 11:41



Si Royal prétend qu'elle a dû ajourner l'AG de DA parce qu'elle "était débordée par le dossier Heuliez" (ce que personne ne croit une seconde), quel sacré aveu de son incapacité à être
Présidente!

Une Présidente est quelqu'un qui doit traiter chaque jour une floppée de dossiers d'une toute autre importance, entre un voyage en Chine, une rencontre avec Obama, une crise économique mondiale
et la direction du G20!

Les vraies raisons de l'annulation de cette AG de DA:

http://www.lepost.fr/article/2010/07/02/2138872_segolene-royal-cede-a-l-ump.html

Les gens de son équipe de com qui ont trouvé le prétexte "débordée par le dossier Heuliez" (qui est réglé depuis une bonne semaine) devraient se faire tirer les oreilles.

Mais, bon, je suppose qu'auprès des adhérents de DA, ça doit passer très bien...



Elie Arié 04/07/2010 13:38



Le second degré, ce n'est vraiment pas le truc de la secte DA: mais quelle secte a le sens de l'humour?


 


Au fait: Royal écrit dans sa pétition que "10% des électeurs suffisent", c'est-à-dire 4 millions de signatures, et elle en est à 15 000...



Max 04/07/2010 13:29



Pôvre Arié qui se prend pour "la presse" ! Pathétique, comme d'hab.



Elie Arié 04/07/2010 12:16



Tiens, la presse reparle enfin de Royal:


 


 


Tiens, la presse reparle enfin de Royal:

http://www.marianne2.fr/La-petition-Sego-et-la-reforme-Sarko-deux-coups-de-com-foireux_a194671.html



Max 03/07/2010 20:57



Posez vos questions à Ségolène Royal sur le site de Public Sénat (diffusion le mardi 6 juillet à 22 H 30)


http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/segole_royal


A mon avis, on n'en saura pas plus. Elle attend le "retour sur investissement" de la part du PS. Si ses appels à l'unité ne trouvent pas d'écho, Ségolène Royal sera légitime à 
présenter sa candidature en juin 2011, d'autant que le PS d'Aubry est en chute libre (moins de 30 % de participation à la dernière consultation).  D'ici là, on ne peut que se
perdre en conjectures...