Une déflagration Royal.

Publié le par Asse42




Voilà ce qu'il ressort comme sentiment après la proposition de Ségolène Royal de faire une alliance dès le premier tour au Modem. Une alliance qui était préparée puisque des négociations avaient été ouvertes depuis plus d'un mois, tout comme d'ailleurs avec les autres partenaires de la gauche. La remonté des gens du Modem locaux étant plutôt favorable, et voyant que Bayrou lançait sa grande idée d'un arc rassemblant les socialistes jusqu'à la droite sociale, elle n'a donc pas hésité de dire chiche! Faisons-le! Faisons de la politique autrement.

Ségolène Royal a proposé 5 postes éligibles en Poitou-Charentes alors que le Modem n'en avait qu'un.  Cinq postes au conseil régional c'est la possibilité d'avoir un groupe politique donc de conserver une indépendance dans la majorité. Ce n'est pas rien! On comprend mieux que le président du Modem local n'ait pas envie de fermer la porte définitivement. Ceci montre bien que la proposition de Ségolène Royal était honnête et respectueuse du Modem. Aucune intention d'absorption mais un vrai respect des différences.

Finalement ce qui a choqué dans le microcosme politique c'est qu'elle fasse la proposition dès le premier tour. Certains commentateurs essayent de nous faire croire que c'est de la vieille politique. L'entendre de la bouche de Bartolone aura été un vrai moment de bonheur. Car nous faire croire qu'une alliance dans l'urgence après le premier tour et dans le dos des citoyens qui auront voté est de la grande politique, c'est se moquer de nous!
Croyez-vous que les socialistes qui ont voté pour Martine Aubry à Lille, ont voté pour une alliance avec le Modem ensuite alors qu'elle en avait même pas besoin? Non bien sûr. Ces citoyens de gauche voulaient une réélection d'Aubry et un projet de gauche gauche. Pourtant on leur a imposé au soir du premier tour une alliance, que dis-je une fusion, avec le Modem. Est-ce cela la grande politique respectueuse des citoyens?



Alors la proposition de Ségolène Royal vient mettre le feu dans les appareils politiques qui étaient là à faire des prospectives sur leur futur, sur le nombre de postes à pourvoir etc...Personne ne parlait d'une alliance sur le fond. La proposition de Ségolène Royal vient bousculer cette ancienne façon de faire de la politique et de se moquer des électeurs. En prenant très clairement position sur une large coalition des progressistes dès le premier tour, elle dit clairement les choses aux citoyens qui voteront pour elle au premier tour. Aucune surprise n'est à attendre ensuite au soir du premier tour puisque tout sera déjà sur la table.
Cela laisse aussi quelque mois avant les élections pour que les futurs coalisés fassent connaissance, approfondissent le projet, en discutent sérieusement, fassent valoir leur singularité, leurs envies. Ça laisse du temps pour l'expliquer aux futurs électeurs. N'est-ce pas cela faire de la politique autrement? C'est-à-dire respecter les citoyens et leur parler clairement de la situation?

Oui Ségolène Royal fait de la politique autrement, comme le dit Delphine Batho, puisqu'elle fait une analyse politique des convergences en toute transparence et en respectant les identités de chacun. Que dire de plus? Elle incarne le renouveau de la politique qui doit dépasser les stratégies d'appareils pour prendre en compte, enfin, les attentes des citoyens.

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article