Tout est parfait... ou presque.

Publié le par Asse42

238870.jpg

Au soir de ce premier tour des élections régionales les électeurs progressistes, de gauche, humanistes et...Royalistes peuvent être confiant et heureux. Pour plusieurs raisons:

  D'abord le parti socialiste a réussi un de ses plus hauts scores depuis longtemps. Un score avoisinant les 30% qui lui permet de devancer l'UMp pour la première fois depuis 2007.  L'UMp c'est l'adversaire honni, l'adversaire à battre. On peut se dire que l'UMp a reperdu les électeurs qu'il avaient récupérés au FN en 2007. Ces 5 points qui ont fait la différence en sa faveur en 2007 il vient de les reperdre en 2010. Malgré sa propagande sur l'identité nationale pendant toute la durée des régionales. C'est une grosse claque pour ce parti qui est devenu de droite extrême et qui n'avait comme programme régional que le seul bashing de la gauche. Le PS est à son meilleur niveau c'est une bonne nouvelle pour lui.

  Europe Ecologie se dégonfle et retrouve un niveau politique plus en accord avec son vrai poids électoral dans le pays: autour des 12%. C'est une bonne nouvelle pour la gauche que de voir émerger un futur (?) partenaire du PS puissant. Il nous manquait depuis l'effondrement du PC. A constater par ailleurs que le FdG a du mal à décoller et à convaincre les électeurs. Il stagne aux alentours de 6%, à méditer.
Il est bien qu'EE se dégonfle pour qu'il y ait ensuite des possibilités d'accord plus apaisées avec le PS. Au coude à coude cela aurait pu entrainer une guerre de tranchée. Ce ne se sera pas le cas.

  Le parti solferinesque s'est pris une grosse claque en Languedoc -Roussillon. A 7% Mandroux, instrumentalisée par solferino, s'est ramassée. C'est une bonne nouvelle pour la démocratie militante socialiste. Celle-ci n'acceptera pas de se faire instrumentaliser par les ordres venus d'en haut. Cette maturité est un signe positif pour l'avenir et cela permet de croire en un avenir meilleur pour le PS.

  Enfin, nous Royalistes, pouvons encore une fois être fiers de notre présidente de région. Avec sa stratégie de rassemblement dès le premier tour elle a su rassembler très largement les électeurs au premier tour puisqu'elle fait le meilleur score du PS avec près de 40%! Comme quoi la volonté exprimée d'ouvrir ses listes très largement à des hommes et des femmes compatibles avec une politique humaniste est la bonne voie. C'est aussi une victoire du projet porté en Poitou-charentes par cette femme politique qui a ouvert incontestablement une voie pour l'avenir. Le projet du PS bâti en grande partie sur ses innovations en fait foi. Ségolène Royal est toujours là et c'est une bonne nouvelle pour nous et plus largement pour les citoyens.

Mais...,parce qu'il y a toujours un mais, il faudra rester mobilisés pour concrétiser la victoire annoncée au deuxième tour. Et puis n'oublions pas le faible taux de participation qui est une insulte pour la démocratie et notamment pour le pouvoir en place. De par sa conception politique il éloigne les électeurs des urnes au lieu de les rapprocher. C'est une grosse défaite envers cette conception bling-bling de la politique. Espérons que l'ère du mensonge et du bashing disparaîtra avec cette droite sarkozyste. Une droite qui se fourvoie dans le mépris du peuple et de la démocratie.
En tout cas si la gauche veut incarner l'alternative à cette droite elle se devra d'être exemplaire devant les électeurs. Ce sera la condition sine qua non du renouveau pour notre pays. Et pour cela Ségolène Royal est toujours la mieux placée. C'est la meilleure nouvelle de la soirée.




Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltree:
 Tout est parfait...mais.  

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

Tud 23/03/2010 10:22


"... presque" manque plus que la reconnaissance du vote blanc. Tel que je la conçois est la comptabilisation des bulletins blancs dans les suffrages exprimés. Il y a un seuil au delà duquel
l'élection devrait être annulé et les candidats révoqués.

http://divertissement-sortie.over-blog.com/article-l-article-l-66-du-code-electoral-l-isoloir-46860193.html


jpb 15/03/2010 14:47


Ségolène avec sa stratégie visait à être élue au premier tour, en dépassant les  46,3% de 2004, grâce à son débauchage chez les Verts et au Modem. En étant deuxième derrière Midi-Pyrénées,
elle démontre qu'elle n'est pas la leader qu'elle prétendait être. Son statut d'ancienne candidate à la présidentielle gonfle son score banal pour une présidente de région PS comme les autres.


hafrit 15/03/2010 13:51


la cohabitation est en place le PS nous dira qu'il n'est pas dans les affaires ,mais le premier parti politique de france c'est les abstentionnistes, tout le reste c'est de la confiture, les plus
gros gogos sont ceux qui pensaient que voter europe ecolo ,npa , front de gauche c'etait ne pas voter ps , la preuve qu'ils ceux sont fait avoir , le taux
d'abstention va etre plus importants qu'au premier tour .


francis 15/03/2010 12:12


ce que je note, c'est que les bons scores cités par dedalus l'ont été sans placer des militants ex-modem ou ex-ecolo dans les listes... ce qui relativise encore plus le succés de la stratégie de
SR, et les scores de bretagne, de bourgogne sont dans des régions de tradition à droite...
enfin le piteux score du modem au plan national ne plaide guère pour la stratégie d'alliance voulue par SR....


jmf 15/03/2010 01:21


"Le PS est avant tout un collectif"

MMOUUUUAAAAAHHHHH

ah non il était sérieux tu crois le dedalus ?