Ségolène Royal, une énergie d'avance.

Publié le par Asse42

segolene-royal_14.jpg

2010 part fort pour Ségolène Royal.
Les projecteurs seront directement, ou indirectement, portés vers le résultat qu'elle obtiendra dans sa région. Car de lui dépendra toute la stratégie politique future en sarkozie. Rien de moins. Car ce qu'elle se propose de faire lors de ces élections régionales n'est rien de moins qu'une révolution énergétique.


Je pourrai parler des multiples réalisations éco-énergétiques dans sa propre région. Certes ce n'est pas la première puisque d'autres régions ont pris le pli des énergies renouvelables avec d'autres moyens comme PACA par exemple. Non, c'est la première parce que du fait de sa petite taille, donc de ses faibles moyens financiers, elle a réussi à mobiliser un financement de la BRI pour l'aider à installer ses panneaux photovoltaïques. Ce qui permet au passage de faire des économies d'investissement à la région tout en étant toujours mobilisé. C'est la première en Europe. C'est aussi la première à proposer au pays, et en Europe, un lycée entièrement autonome en énergie. Enfin c'est la première région à proposer un véhicule électrique populaire. Excusez du peu! De la part de la plus petite région de France, ou presque, c'est une marque de volonté exprimée fortement.

Je pourrai parler aussi de son énergie politique. Cette énergie qui permet le dépassement des appareils et qui les inquiètent tant. Ségolène Royal, contrairement à ce que l'on peut lire ici ou là, est parfaitement prévisible. Puisque politiquement elle suit la ligne qu'elle a toujours tracée. Notamment celle de se situer au-dessus des courants. C'est peut-être d'ailleurs pour cela que certains ont cru qu'ils pourraient l'évincer de ses propres soutiens.
Dans sa région elle met en place l'alliance arc-en-ciel dès le premier tour. Du jamais vu en politique. Elle rassemble donc pour le moment le même contingent de socialistes qu'en 2004, et elle y ajoute des syndicalistes, des verts et le Modem. Ce modem local qui fait quasi sécession avec le Modem national pour le faire. Les élus verts qui la rejoignent se voient pendus au croc de boucher par l'appareil parisien. L'UMP mobilise rien de moins que la cohorte ministérielle pour lui faire barrage en Poitou-Charentes! Sans parler des socialistes qui tentent petitement de la faire tomber pour ainsi l'éliminer du jeu pour 2012. Bref elle a tout le monde sur le râble. Tout simplement parce qu'elle diffuse dans l''esprit des citoyens une énergie politique à laquelle ils ne sont pas habitués. Une énergie qui pense que la politique doit d'abord se mettre au service des citoyens avant celui des appareils et des stratégies politiciennes. Cette révolution politique est en marche et nulle doute que les conservateurs vont tout faire pour la détruire.

Bien sûr je pourrai finir par son énergie populaire. Elle dégage une énergie positive même dans le combat politique. Elle sait envoyer lorsqu'il le faut mais elle s'attaque toujours aux réalisations politiques de son adversaire d'en face. Ses adversaires n'ont souvent comme seul moyen de réponse le bashing. Le bashing qui consiste à mentir, à colporter des fausses rumeurs, à insulter même tellement ils sont démunis pour juger son action politique sur les actes. Car que dire? Certes tout ne peut être parfait, mais toute son énergie est mise au service des citoyens. Ça change de la vision bonhomme et clientéliste de la droite.
Devant cette évidence le soutien populaire lui est acquis dans les grandes largeurs. Partout où elle se déplace elle crée l'évènement car elle porte en elle l'espoir que la politique puisse agir concrètement sur la réalité. Ce soutien populaire est tellement puissant que ses adversaires sont obligés de se moquer de ses fans. Pourtant comme ils aimeraient eux aussi voir que des citoyens ont totale confiance en eux... Personne ne bénéficie d'un tel soutien populaire. Beaucoup n'ont pas oublié la campagne 2007 et ce lien puissant qu'elle avait réussi à faire naître jusqu'à l'explosion de Charléty. Cet instant magique où la politique a rejoint le rêve et où on a cru qu'enfin la révolution citoyenne allait se mettre en marche.

Ségolène Royal irradie d'énergie positive. Qu'elle s'en serve pour avancer, pour se mettre en avant n'est que logique. Quand on donne on reçoit. C'est ce que les autres n'ont pas compris. Ils pensent que c'est en faisant de vaines promesses ou de la compassion qu'ils vont convaincre les foules. Non c'est en constatant au long cours l'engagement de la personne, la force de ses convictions, la vérité de ses réalisations lorsqu'elle en a le pouvoir, qui convainc. C'est pourquoi nous vivons le moment Royal. Un moment qui a commencé véritablement en 2006, trop court pour convaincre en 2007, et qui devra s'épanouir en 2012. On saura alors que c'est bien an allumant notre propre lumière que l'on permet aux autres d'allumer la leur, comme le dit Nelson Mandela. Commencera alors une nouvelle ère citoyenne. Une nouvelle ère nous permettant de franchir une étape supplémentaire dans l'évolution humaine. 

Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltrees:
 Ségolène Royal, une énergie d'avance  

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article