Ségolène Royal tranche en leader pour le parti socialiste.

Publié le par Asse42

royal-ps

 

 

 

Ce qui s'est passé hier soir va bien au-delà de la simple prestation de Ségolène Royal dans une émission politique. Seuls ceux qui ne l'avaient jamais vu, ou bien avec des mauvaises lunettes, pouvaient craindre sa prestation. Nous qui la suivons depuis 2006 nous sommes parfaitement conscient des compétences et des qualités de cette femme politique. Non ce qui s'est passé hier montre que Ségolène Royal a pris le leadership du PS avec un naturel confondant.

 

Depuis sa réélection à la tête de sa région Ségolène Royal s'acharne, même contre le voeux de certains de ses fidèles soutiens dont je suis, de faire l'unité avec le parti socialiste. Elle a fait assaut d'humilité et de sens collectif assez fort pour être entendu. D'autant plus que cela est suivi d'effets concrètement sur le terrain. Ségolène Royal joue le jeu de l'unité des socialistes car elle pense que c'est le talisman indispensable pour la gagne en 2012. Même si ce n'est pas elle candidate. Ce en quoi elle n'a pas tort bien sûr, mais qui est plus difficile à accepter pour ceux qui se souviennent des turpitudes du passé et qui valident le socialisme à travers son prisme à elle. Pas celui de DSK pour être clair. Donc faire l'unité avec DSK me paraissait, et me paraît toujours, casse-gueule. Sur le fond du projet surtout. J'avais peur qu'elle ne puisse pas avoir sa liberté de parole et qu'elle soit contrainte par les sociaux-démocrates libéraux qui sont prêts, avec la droite, à casser les digues sociales. Et bien je suis rassuré depuis hier soir!

 

Ségolène Royal a assumé son leadership lors de cette émission avec brio pour le parti socialiste. Et lorsqu'elle prend des engagements fermes devant les français, un engagement de base pour la gauche!, elle ne peut être que suivi par le parti socialiste. Unanimement. C'est un formidable coup politique pour Ségolène Royal. Pour elle bien sûr mais aussi pour les français et la gauche qui cherchait une voix forte pour faire entendre son projet. Depuis hier on ne peut plus dire que droite et gauche c'est pareil.

Elle a parfaitement réussi sa démonstration en démontant les propagandes de la droite libérale et en redonnant confiance aux français pour une alternative crédible. Elle a même montré que le PS était capable de bouger sur l'allongement des cotisations, ce que je ne souhaite pas, mais en intégrant la pénibilité dans le traitement des retraites. Un beau plaidoyer de gauche pour les retraites! Chapeau!...

 

Maintenant sa prestation aura des conséquences collatérales considérables au sein du parti socialiste. La première est que Ségolène Royal est redevenue incontournable qu'on le veuille ou pas. C'est une voix de leader qui assume et qui prend ses responsabilités tout en faisant la démonstration de sa compétence sur tous les points du dossier des retraites. Allant même jusqu'à parler de nouvelles relations sociales au sein de l'entreprise...comme en 2007 déjà. De plus elle est populaire. Elle s'adresse au peuple simplement et tout le monde peut la comprendre. C'est une force considérable pour la gauche. Comme en 2007. Mais ce qui change aujourd'hui c'est que cette démonstration elle l'a faite devant l'appareil du parti socialiste et ça ça change tout. Celui-ci ne pourra plus parler d'incompétence, d'illuminés ou quoi que ce soit. Ils ont fait comme nous, ils se rendent à l'évidence que pour parler aux français il n'y a pas mieux à gauche. Ni même à droite mais ça ne m'intéresse pas.

Ce dont on est sûr avec cette femme à la tête de notre pays c'est qu'elle ne nous trahira pas. Ce qu'elle dit elle le fera comme d'ailleurs elle le prouve dans sa région.

 

Enfin il faut reconnaître que Ségolène Royal réussit à imposer sa ligne politique avec constance. Voir le parti socialiste adhérer à la réforme par points comme elle se passe en Suéde alors qu'au congrès de Reims c'était être à droite montre que les bons choix, les bonnes intuitions de l'ordre juste c'est elle qui les porte. Je m'excuse par avance de la comparaison avec l'intuition du care pour Aubry qui semble être plus un concept marketing qu'autre chose. Et surtout déconnecté de la réalité des français. Ce qui n'est pas le cas de Ségolène Royal. Cette évidence là ne peut qu'exploser à la face du parti socialiste comme une évidence: c'est elle qui nous faut pour nous représenter en 2012. Au PS ensuite de bien l'entourer. Je suis même persuadé qu'elle ne demande que ça. Sa force c'est de parler concrètement aux français elle ne doit consacrer son énergie qu'à cela. Pour le combat de terrain pied à pied face à la droite le parti socialiste doit, enfin, faire donner sa force de frappe médiatique pour la soutenir. Si c'est le cas alors la victoire sera une grande possibilité en 2012. Ségolène Royal l'a senti très tôt en grande stratége politique qu'elle est et j'avoue que cela suscite mon admiration sincère.

 

 

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

Schreck_06 11/09/2010 15:39



Pour celles et ceux qui comme moi suivent depuis la fête de la Rose à Lorgues en 200 ?,(dont j'ai oublié l'année) dans le Var le  parcours politique de Mme Ségolène Royal au
sein du PS avant les présidentielles de 2007.Il y a une constante invariable que l'on doit retenir de sa personnalité c'est sa capacité de donner de l'espoir aux gens quelqu'en soient les
circonstances dans lesquelles elle se trouve.C'est avec force et respect de manière à dégager une énergie vitale en politique comme, la ténacité ,le courage,l'honnêteté,la confiance,la
vérité, en toute circonstances.Adulée par certains, chahutée et caricaturée par d'autres qu'a cela ne tienne Mme Ségolène Royal à su tenir son cap et ne pas virer de bord.Animée par la
responsabilité politique de tout premier plan qu'elle sait pouvoir incarnée le jour venu, il est de notre devoir républicain socialiste démocrate hommes et femmes de bonne volonté d'accordée tout
notre crédit et notre soutien à celle qui demain sera la première femme socialiste Présidente de la République en France.


J'en suis d'autant plus convaincu quand je constate les dégats de la politique présidentielle qui se veut une politique capitaliste de droite dure fachisante tantôt pro Busch,pro
Merkel, pro Berlusconi,mais jamais pro citoyenne.Les solutions à nos prolèmes économiques et sociaux se trouvent  toujours ailleurs dans d'autres pays mais jamais chez nous. Nous
n'avons pas le choix et comme l'a si bien  dit Mme Ségolène Royal:" c'est dos au mur que nous devons résister et nous battre pour vaincre cette politique néfaste pour notre pays.


Les propositions de Mme Ségolène Royal sont celles du Parti Socialiste raisonable et juste pour la nation et le pays.



Radik 11/09/2010 12:48



En plus de la qualité de la prestation de Ségolène, il y a le fait que Sarkozy a fait cesser (momentanément) l'occultation de celle-ci dans les medias, pour ressouder son camp (comme en 2006).
Voir le Figaro d'aujourd'hui par exemple + l'étendue de l'exposition de Ségolène dans les medias depuis quelques jours.


Bref, Sarko s'est tiré une balle dans le pied avec les 62 ans, et le PS aussi, en laissant parler Ségolène au grand public sur ce sujet (comme sur d'autres).


L'irritation des chefs syndicaux, qui épuisent traîtreusement les capacités de révolte des grévistes en refusant une grève reconductible et générale, me fait aussi plaisir à voir. A quoi sert-il
de donner au patron un jour de paye une fois de plus (au moins) avec la garantie de ne rien obtenir, quand voter Ségolène en  2012 sera bien plus efficace pour limiter les dégâts de la
réforme Medef ?