Ségolène Royal, telle Jeanne d'Arc, devra bouter l'anglois hors de France.

Publié le par Asse42

300px-Ingres_coronation_charles_vii.jpg

 

 

 

Ce titre n'est évidemment pas à prendre au premier degré, et ceci est donc une imagerie politique susceptible de faire visualiser à tous la portée du problème auquel on doit faire face, nous peuple de France et d'ailleurs.


En tout premier lieu répondre à cette première question qui conditionnera tout le reste: Sommes-nous français ou européen en premier? C'est une question politique essentielle parce qu'elle permet d'expliquer l'éloignement et la méfiance vis-à-vis de cette Europe. Dans le même temps je pourrai poser une question contradictoire: Dans le monde tel qu'il est est-il envisageable de concevoir un avenir replié sur soi-même? N'est-on pas plus fort à plusieurs? La réponse à ces questions vient aussi logiquement cela entraîne donc une confusion dans notre manière d'envisager l'avenir. Comment se définir comme français et européen?


Etre français c'est accepter que notre peuple, une fois la fin de la monarchie décrétée, s'est construit sur une aspiration républicaine et sur une devise forte: Liberté, Egalité, Fraternité. Si on accepte cet état de fait incontestable alors on doit comprendre que cela traverse chaque citoyen de France à un moment ou à un autre. Nous sommes historiquement liés à cette origine républicaine.

Maintenant quand on regarde l'évolution de l'Europe on constate bien au contraire qu'elle a été entièrement dévoyée par l'impérialisme US anglo-saxon. Il ne s'agit plus de construire une Europe républicaine mais une Europe atlantiste c'est-à-dire qui prendrait comme modèle le développement de la puissance américaine. Même celui que l'on encense comme étant un des pères fondateurs de l'Europe, Robert Schumann, a été reconnu comme étant un agent au service des USA! Ceci est prouvé grâce à la déclassification des documents des archives US, dont la France devrait s'inspirer car tout n'est pas mauvais aux USA, des années 50 et 60. Cette information est sortie en 2000 par le Daily telegraph, journal qui n'est pas un tabloïd anglais mais un journal de référence. Aucun média français n'en a fait écho. Voici une analyse complète et argumenté sur ce que fût Robert Schumann. A lire impérativement pour les sceptiques. A noter que Jean Monnet a passé lui toute la guerre aux USA...:

 

 

 

 

 



Ce qui veut dire une chose: dès le début on nous a menti. On a jamais envisagé la construction européenne comme un contre-pouvoir aux USA mais comme son émanation. Depuis toute l'évolution de l'Europe pousse dans le même sens et le traité de Lisbonne achève quasiment de nous mettre dans les mains de l'empire US. Alors on peut me dénoncer comme complotiste je suis argumenté. Ceci explique l'ordre mondial dans lequel nous vivons en Occident, un ordre totalement soumis au desiderata des anglo-saxons. Car, en plus, nous sommes contraints par le leadership incontestable de l'Allemagne en matière économique sur cette Europe C'est elle qui tire l'euro et qui décide des orientations économiques. C'est toujours le plus fort qui décide non? Et ce que veut l'Allemagne ce n'est pas une Europe puissance c'est bien aussi une Europe soumise à l'impérialisme US. N'en doutez pas une seconde. Regardez ce que font les gouvernements sociaux-démocrates ou libéraux-chrétiens dans ce pays: une politique ultralibérale alignée sur le dogme anglo-saxon de la sacro-sainte domination des marchés financiers.


Mais le pire dans tout cela c'est que nous vivons depuis, en France même, avec cette propagande américaine pour nous faire accepter cet évolution européenne comme inéluctable. Sarkozy peut tranquillement dire que cet ordre mondial est incontestable car personne ne lutte contre! Si on ose dénoncer cet impérialisme anglo- alors on est mis au ban médiatique et on nous affuble de termes aussi désagréables que complotistes, conspirationnistes, anti-américains de base,etc...Mais oui et je le revendique! Car mon idéal européen à moi n'est pas celui de voir une Europe totalement soumise à la vision impérialiste du monde américain. Moi je veux que l'Europe puisse proposer son modèle social, le développer, le défendre et montrer ainsi au monde qu'une autre société humaine est possible que celle soumise au seul dogme de la loi du marché qui est totalement dominée par la puissance des institutions financières et des multinationales. Franchement vous croyez vraiment que Total est encore une entreprise française vous? Pas du tout. Elle profite à plein de la globalisation imposée par cet ordre mondial pour optimiser ces revenus financiers quitte à se battre contre le peuple français. La taxe carbone elle profitait à qui?


Voilà où en est la marche du monde et il faut que chacun l'est bien à l'esprit. Ce qui se joue en 2012 sera donc d'importance capitale pour la suite des événements. On voit que la droite s'attaque à l'idéal républicain, à la construction républicaine avec constance, ce n'est pas sa philosophie ni son coeur électoral. Celui-là veut la libre circulation des bénéfices et la libre concurrence pour ses entreprises. Le bien-être du peuple? Il s'en fout comme de l'an 40... Mais le pire c'est que le parti socialiste est lui aussi totalement inféodé à cette idéologie atlantiste. Pour lui aussi la modernité est de se soumettre au dogme libéral qui ferait la joie des familles. Vous croyez que DSK rétablira les valeurs de la république française? Pourtant si on veut bien reconnaître notre histoire on peut se dire que le socialisme originel s'est construit sur les valeurs de la république: Liberté, Egalité, Fraternité. Ce sont des concepts socialistes. Mais pas du social-libéralisme, ni même du social-ouvriérisme. Cette dychotomie entre les deux branches du socialisme à empêcher la mise en lumière du seul, du vrai socialisme, qu'est le social-humanisme républicain.


C'est ce qui a fait la différence en 2006 pour Ségolène Royal. Face à un appareil totalement social-démocrate, donc vendu à l'européisme atlantiste libérale, sa revendication des symboles républicains pour le parti socialiste a redonné la fierté au peuple de gauche socialiste. Elle les a tous balayés! Surtout grâce à ce sentiment qu'elle était française, patriotique et républicaine et qu'elle saurait défendre les intérêts du peuple français. Comme Jaurès au fond. Mais tout en ne niant pas la nécessaire construction d'un ensemble politique qui nous dépasse pour rassembler. Un ensemble politique qui doit être le fruit de notre propre volonté et non une soumission à un ordre extérieur comme on nous le vend depuis des années. Ça a été cela la grande force de Ségolène Royal. Si elle veut revenir dans le jeu elle devra s'emparer totalement de la défense du retour aux vraies valeurs du socialisme républicain. De là elle pourra rassembler au-delà du PS.

 

Mais en allant jusqu'au bout! Elle ne pourra plus se permettre de rester dans le flou si elle veut incarner cet espoir d'un possible renouveau républicain. Face à elle il y aura les élites qui, elles, construisent l'ordre mondial libéral qui asphyxie les peuples. Elle n'aura quasiment aucun soutien à attendre de leur part car cette position politique remettrait en cause leurs privilèges et leur pompe à finances bien sûr. Elle devra donc totalement s'immerger dans les habits de Jeanne d'Arc pour nous sauver, nous peuples de France, de la soumission à l'empire américain anglo-saxon ultralibéral. Il en va de la survie des peuples souverains, de la démocratie, de notre modèle social,et surtout de l'avènement du socialisme que nous appelons de nos voeux. Refuser le combat serait admettre implicitement que nous ne croyons pas en la victoire, or l'histoire de France s'est construite contre les empires. Que ce soit le saint Empire romain germanique, l'alliance des monarchies européennes ou le commonwealth. C'est cela qui a fait la grandeur de la France dans le monde. Nous sommes un peuple politique qui poursuit son idéal d'humanisme et de fraternité et les périodes de notre histoire où nous avons cédé nous aussi aux sirènes de l'impérialisme comme sous les Napoléon, ont été suivie d'un affaiblissement international. Comprenons donc bien que la construction de l'Europe telle qu'elle se fait est aussi pour noyer la France et la retenir prisonnière dans les filets de l'empire. Comment à 27, puis 30, pourrait -on faire valoir un jour la vision européenne de la France sachant que tous les rentrants, et la Turquie aussi, seront favorables d'abord à l'empire US auxquels ils doivent leur protection?


C'est donc un problème fondamental et le débat ne doit pas y échapper. Je sais qu'il n'est pas possible de le tenir sous la coopol qui m'a censuré, je sais aussi qu'à DA, et Segorama, ce ne sera pas possible non plus tellement la dénonciation de l'empire US est affidé dans les esprits aux complotistes extrêmes. On en sortira pas tant que la parole des peuples sera baillonnée. C'est pourtant le combat prioritaire de l'occident pour échapper au choc des civilisations avec l'orient qui n'est pas l'idéal des peuples.

Remémorons-nous le discours de candidature de Ségolène Royal à Vitrolles en 2006. Un discours magnifique sur la défense des valeurs de la république. Ce discours-là était le bon et sur la bonne ligne politique. Ségolène Royal doit en être consciente et ne pas hésiter à endosser l'armure de Jeanne d'Arc pour se lever et combattre cet impérialisme américain et anglo-saxon. Elle trouvera du monde à ses côtés:

 

 

Plus de liens dans ce pearltree:

 

Partager 

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

Grégoire 22/05/2010 14:40



C'est simple : si ce document existe, qu'on nous le montre. Je n'ai rien d'autre à dire.



Asse42 22/05/2010 15:43



Tout à fait d'accord. Même si on peut aussi très bien se dire qu'on s'est empréssé de faire disparaître un document aussi compromettant puisque remettant en cause tout l'idéal de la construction
européenne tel qu'on nous l'a vendu.



Grégoire 22/05/2010 13:05



Avez-vous vu de vos propres yeux le document déclassifié des archives états-uniennes qui établirait que Robert Schuman était un allié de la CIA, ou quoi que ce soit de ce genre?


Ou bien ne faites-vous que répéter ce que François Asselineau a dit, alors que lui-même n'a pas vu ce document (je lui ai demandé)? Donc je vous invite à fouiller ce site où ce document devrait
logiquement se trouver:


http://www.archives.gov


Pour ma part, je l'ai fouillé, et je n'ai absolument rien trouvé. Je n'ai même pas réussi à établir l'existence de "Joshua Paul", de l'Université de Georgetown, qui aurait trouvé ces documents en
2000.


Si ce "document déclassifié" existe, où est-il? C'est la seule question. Et s'il n'existe pas, pourquoi donc Ambrose Evans-Pritchard, le journaliste du Daily Telegraph, aurait-il inventé cette
histoire en l'an 2000? Voici l'article en question :


http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/1356047/Euro-federalists-financed-by-US-spy-chiefs.html


Pour en savoir plus sur ce journaliste, un petit tour sur son blog pourrait ne pas être totalement inutile:


http://blogs.telegraph.co.uk/finance/author/ambroseevans-pritchard/


Qu'en conclure?



Asse42 22/05/2010 13:24



Salut Gregoire, je n'ai pas le temps bien évidemment de fouiller toutes les archives US... Merci pour tes liens qui sont
intéressants et qui prouvent bien que ce ssont les USA qui ont financé la construction européenne. Le document d'Asselineau est quand même très complet sur Schumann et il sait rester en retrait
sur Monnet où il dit qu'il ne sait rien sauf qu'il est resté toute la guerre aux USA. Coïncidence? D'autant plus que maintenant on sait la stratégie qu'a mené la CIA en Europe. La même qu'en
Amérique du Sud finalement avec d'autres moyens. Il nous faudra rompre ce lien d'asservissement pour pouvoir envisager NOTRE Europe.



francis 21/05/2010 12:33



je suis bien d'accord pour laisser les anglais, avec leur livre sterling, hors de l'Euro et les pousser progressivement vers un statut de "partenaire privilégié", comme demain peut-être la
Turquie, la Russie, voire le Maroc...


ma préférence va vers un fédéralisme politique des pays "euro-schengen", ceux qui croient assez à l'Europe pour laisser circuler les personnes et y fusionner leur monnaie...


le nationalisme, le patriotisme, sont des réalités qui ont fait trop de mal en Europe au XX eme, mon identité est d'abord celle de cette Europe continentale, centrale, allemande, espagnole,
italienne, autant que française,polonaise bientôt j'espère qui avance sur nos valeurs, celle de la démocratie, de la paix, de l'humanisme, du respect et de l'entraide.


je salue le drapeau le 11 novembre en hommage à tous les combattants. pour le reste, je persiste à croire que si Jaurés n'avait pas été assasinné au café du Croissant en juillet 1914, il aurait
réussi à faire passer son argument favori: "un ouvrier allemand est plus proche d'un ouvrier français que de son patron", qu'ainsi on eut pu éviter des millions de morts en France et en
Allemagne  parcequ'un prince  héritier autrichien fut tué par un nationaliste serbe...



francisHeuliez placé en redressement judiciaire 21/05/2010 12:19



Heuliez placé en redressement judiciaire


c'est le moment pour Ségolène Royal de montrer ses capacités en bâtissant une SCOP qui en reprenne les activités!!



jpb 20/05/2010 19:14



Formidable ta page...


Je suis tombé sur le lien http://metz.catholique.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=369&Itemid=182


grâce à elle. L'Homélie du Cardinal Vingt-Trois devrait te plaire, vraiment. Les visionnaires, cela ne court pas les rues.


 



Asse42 20/05/2010 19:34



Cela prouve au moins que je ne suis pas sectaire Même si évidemment je ne peux être responsable de ce que publie mes
amis.


Je m'en vais lire ton lien alors...