Ségolène Royal reste l'obsession du parti socialiste.

Publié le par Asse42





La question lancinante qui revient sans cesse au parti socialiste semble être, si on en croit cet article du Point, comment empêcher Ségolène Royal d'être candidate à la présidentielle 2012? C'est donc la grande peur du parti socialiste. Notamment le fait qu'elle pourrait se présenter même si elle perd les primaires. Et pourquoi donc? Si Ségolène Royal est battue normalement dans une primaire je ne vois pas pourquoi elle jouerait contre son parti en se présentant contre lui! A moins qu'au parti socialiste on envisage de lui voler encore sa victoire, dans ce cas...

La tactique semble donc de choisir de retarder les primaires au maximum pour éviter que Ségolène Royal battue puisse se retourner. Je ne pense pas que ce soit un bon calcul car même battue elle aura rassemblée des élus autour d'elle et son réseau désirs d'avenir sera toujours présent. Elle aura donc les moyens de faire une campagne et de recouper les 500 signatures d'élus surtout si le vote socialiste est entaché de triche comme le précédent. Bizarre quand même que le parti socialiste envisage tous les cas de figure pour faire perdre Ségolène Royal. Cela semble être son obsession. Pourtant dans une compétition loyale c'est le meilleur qui gagne non? Normalement, du moins dans un parti démocratique, c'est comme cela que ça se passe.
Mais voilà ils n'ont pas réussi jusqu'à maintenant à résoudre l'équation Royal. Ils ont pourtant employés tous les moyens à leur disposition mais rien n'y fait. Elle est toujours là , elle s'accroche et elle semble insubmersible. DSK s'inquiète de l'avoir pour adversaire et Aubry aussi. Seul Fabius semble avoir rendu les armes même s'il faut se méfier de l'eau qui dort et l'on peut être sûr qu'il sera actif en sous-main pour torpiller Ségolène Royal.
Bref l'appareil socialiste semble bien décidé à mettre en place une stratégie destinée à la mettre en difficulté. C'est sa priorité. Pourquoi même ne pas envisager un TSSR dans sa propre région? L'inconvénient c'est que ce serait trop visible pour les militants et pour l'opinion. En tout cas nous pouvons être sûr que le PS réfléchit ardemment à affaiblir au maximulm Ségolène Royal dans sa région. Sûrement que même une défaite ne serait pas catastrophique et il ferait plutôt bon accueil à une défaite de la poitevine.

Bien sûr ce ne sont que des supputations! Personne ne peut imaginer que cela se passe à l'intérieur d'un même camp et dans un parti démocratique. Personne? Pendant ce temps Martine Aubry continue son tour de France des régions histoire de prendre le pouls des militants et de gagner en popularité au sein même de son propre parti en découvrant les joies de la démocratie participative.

Publié dans parti socialiste

Commenter cet article

David C. 07/11/2009 23:38


aïe aïe aïe

Il est vraiment temps que naissent une nouvelle génération de leader en France.

Il n’est pas possible que DSK soit même candidat à la présidentiel de notre pays! Souvenez vous il y a quelques jours : DSK se disait “inquiète” après la promulgation par le président ukrainien,
Viktor Iouchtchenko, d’une loi augmentant le salaire minimum de 11 % au 1er novembre. Alors que le pays est entrain de traverser une grave crise sanitaire, il ne s’est pas inquiété un moment du
financement des dispositifs pour faire face à la maladie.

Nous ne pouvons pas admettre un tel mépris de la population!

David C.
david.cabas.over-blog.fr