Ségolène Royal remonte en première ligne.

Publié le par Asse42

07032222560718x4ax2k0 la-candidate-socialiste-l-el-copie-1

 

 

 

Ségolène Royal fait feu de tout bois. En cette période de déliquescence pour la sarkozie elle monte naturellement au créneau pour défendre les valeurs morales de la république et le bon sens politique qui consiste à défendre l'intérêt général du peuple français. Elle est présente sur tous les point chauds: retraite, annulation de la garden party, le coût scolaire, la corruption du gouvernement sarkozy, et enfin, cerise sur la gâteau, dans la promotion d'un nouveau modèle de développement pour mettre fin à la domination des banksters. Elle est présente sur tous les sujets d'actualité politique du local au global. Elle laisse le tout-venant comme le football aux bons soins de sarkozy qui n'a plus que cela pour tenter d'exister médiatiquement et positivement dans la société tellement son bilan, son équipe et son projet sont des échecs flagrants pour le pays.


Où est passé le parti socialiste? Où sont les futurs candidats à la présidentielle pour monter au créneau et défendre les valeurs de la république? Je ne parle pas de DSK qui est coincé par son statut de protecteur du bankstering, mais les autres? Ceux qui, parait-il, seraient les meilleurs représentants pour l'opposition au sarkozysme? Martine Aubry est quasi inexistante malgré son statut de première secrétaire du PS. Sa gestion Lilloise n'est pas non plus un modèle du genre. Reste Hollande que les médias essayent de mettre en avant, de pousser au devant de la scène mais qui ne suscite aucune attente dans l'opinion. Bref il ne reste plus que Ségolène Royal! C'est la seule voix audible et, ce qui importe surtout, crédible pour dénoncer le sarkozysme.


Cette crédibilité elle le doit à son statut d'ex-candidate présidentielle. Face au ministre de l'intérieur de l'époque elle a pu faire la preuve de son honnêteté politique. Pendant cette période de ségobashnig intense on a bien essayé de ressortir quelques histoires mais aucune n'a atteint son but. Sur l'ISF elle est restée dans le cadre de la loi et c'est Hollande de par son patrimoine qui les faisaient passer dans cette tranche supérieure. L'autre affaire notable aura été celle des deux secrétaires de campagne des législatives qui a débouché sur l'obligation de paiement de salaires proposés dès le départ par Ségolène Royal. Autrement dit une histoire montée de toutes pièces par Raffarin qui l'a fait durer pendant 10 ans pour aucun bénéfice. Sinon c'est tout. Aucun cadavre dans le placard nul doute que sarkozy l'aurait réveillé opportunément. En est-il de même pour DSK, Aubry ou Hollande? Cela m'étonnerait fort.


C'est la force de Ségolène Royal. de plus la gestion dans sa région étant irréprochable et ayant fait quasi l'unanimité elle peut se prévaloir d'être au service des citoyens comme elle aime à définir le rôle du politique. Elle est donc crédible pour s'opposer à cette incurie des valeurs incarnée par le sarkozysme. A elle maintenant d'éviter les pièges visibles (St Tropez, polémiques personnelles sur son compagnon) pour retrouver durablement la place qui est la sienne, celle de leader de l'opposition. Une place qu'elle n'aurait jamais du lâcher car c'est la seule en capacité de croiser le fer avec sarkozy les yeux dans les yeux.


PS: Une bise fraternelle à Françoise pour son soutien constant et son argumentation clair et précis qui finit par faire la différence. Elle se reconnaîtra.

 


Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article