Ségolène Royal ne se bat pour le PS? Merci madame.

Publié le par Asse42

3365936554_8d81fbacac.jpg

Voilà une intervention politique qui fera date encore une fois. Ségolène Royal est donc la première leader politique à dire qu'elle ne se bat pas pour un parti mais pour les citoyens, pour son territoire. Cette phrase est symptomatique de la pensée, et des actions, de Ségolène Royal. Elle ne s'est jamais voulue enfermée dans une vision sectaire du monde. Et son objectif n'est pas que le parti socialiste gagne les élections mais que le peuple vive mieux, que la société progresse dans les rapports humains.
Je dis donc merci à Ségolène Royal de l'avoir exprimer avec autant de franchise, ça nous va droit au coeur.

Ça change des politiques qui se battent pour leur carrière, pour monter dans leur parti et qui ne font pas de la politique pour améliorer concrètement la vie des gens mais qui pensent à se placer pour le futur. C'est cette propension à ignorer les désagréments du peuple qui éloignent les politiques de citoyens.
En refusant d'être amalgamée à cette conception rétrograde de faire de la politique, Ségolène Royal sort encore une fois du lot.
De plus ce ne sont pas des paroles parce qu'elle peut s'appuyer sur son bilan politique passé. A chaque fois aux responsabilités elle a cherché à faire progresser une éthique politique, une morale qui dépassait les frontières de son propre parti. Ce qui lui a valu bien des sarcasmes alors qu'elle n'a jamais renié les valeurs de son parti d'origine. Elle est profondément socialiste dans l'esprit. Mais elle n'est pas une apparatchik. Elle ne fait pas de la politique politicienne et c'est d'ailleurs pourquoi elle en paye le prix aujourd'hui au sein du parti socialiste, où les véritables apparatchiks qui l'entouraient, pensent à lui manger la laine sur le dos.

Pour la dénigrer on va donc dire que Ségolène Royal ne joue pas le jeu collectif du PS. Pourtant...Après des présidentielles perdues elle se lance dans la bataille des législatives allant soutenir les candidats socialistes quelles que soient leur sensibilité. DSK pourra lui dire merci à l'époque tout en touchant du doigt l'incroyable popularité de Ségolène Royal.
Ségolène Royal n'est pas collective? Elle s'est battue pendant un an toute seule face au sarkozysme bling-bling pendant que Aubry offrait un vélo au président.
Pendant la campagne des municipales elle a repris la route pour aller soutenir des candidats sur toute la France. Même des candidats qui ne la soutiendrait pas au congrès. Par solidarité socialiste.
Ensuite est arrivé le congrès et là elle a vu , comme beaucoup, ce qu'était la politique politicienne d'appareil. On a vu comment on manipulait les discours, comment on travestissait la vérité. Enfin elle a vu de près comment on pouvait organiser un système de triche à grande échelle pour être sûr de l'emporter et lui voler la victoire. Blessure indélébile dans sa conception socialiste et démocratique de la politique.

Cette direction à peine élue va lui refuser tous les postes qu'elle réclamait pour tourner la page. Bon. Mais sentant venir la catastrophe lors des européennes on a fait appel à elle pour tenir un meeting commun devant refermer publiquement les plaies entre les deux candidates. Elle l'a fait avec vigueur et enthousiasme parce qu'elle croyait encore à la fraternité.
Lorsqu'une semaine avant la Rochelle, Martine Aubry lui demande de ne pas participer à la réunion EAG de Marseille pour ne pas donner l'image d'un parti divisé elle s'exécute. Mais une fois arrivée à la Rochelle c'est le coup de grâce. Martine Aubry fera un grand discours sur la rénovation reprenant tous les thèmes développés autour de l'équipe de Ségolène Royal. Or ce grand discours elle l'aura préparé en grand secret et sans avoir la décence et la dignité, d'y associer Ségolène Royal. Ce jour-là elle a compris.

La parution du livre dénonçant les fraudes massives du Nord, et à Lille précisément, lors du vote du congrès ne fait que confirmer que cette direction emploiera tous les moyens pour lui faire barrage. Il n'y a plus aucun doute. Alors depuis voir Martine Aubry faire un tour de France participatif histoire d'utiliser tous les moyens de Solferino pour promouvoir sa candidature présidentielle, ne peut que la faire sourire. En appeler au travail collectif alors que l'on sait que tout est fait pour la mettre derrière Aubry et ainsi acter la soumission au chef...La convention pour les élections régionales sera un rassemblement tout entier tourné à la gloire de Martine Aubry qui monopolisera les micros, et l'estrade. Un camouflet pour les présidents de régions, une récupération sans vergogne par Solferino.

Ségolène Royal refuse donc de se prêter au jeu des basses manoeuvres politiciennes qui ont pour seul objectif de promouvoir un intérêt particulier. Elle ne pense qu'à son territoire et à faire le meilleur pour lui. Malgré son aura qui va au-delà et qui est reconnu tant nationalement qu'internationalement.
Faire de la politique autrement c'est lui redonner l'honneur de la faire au service des citoyens et de la faire véritablement collectivement. Non avec des poignards dans le dos. Ce n'est pas sa conception de faire de la politique, ce n'est pas la nôtre non plus. Alors je le redis: Merci Madame Royal.

Publié dans Ségolène Royal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rodolphe Bochew 11/12/2009 14:50


sans autre commentaire que BRAVO !
clair net et précis
A l'abordage!
on va bien libérer Solfé un de ces quatre!
Amitiés du fond du cœur!