Ségolène Royal met en place sa vision politique d'avenir.

Publié le par Asse42

Avec les régionales, Ségolène Royal en tant que présidente peut faire valoir sa vision politique pour l'avenir. Autant sur le fond que sur la forme. C'est-à-dire autant sur ses actions et sur son projet, et autant sur la coalition politique à mettre en place pour le porter.

Le projet de Ségolène Royal en Poitou-Charentes apparaît assez simple dans sa finalité: sauvegarder la puissance publique face aux intérêts privés, sans pour autant centraliser autoritairement les décisions. C'est toute la difficulté qu'aura d'ailleurs la gauche pour faire valoir son projet de société pour l'avenir. Car la droite aura tôt fait de caricaturer sa volonté de reconquérir la puissance publique par l'étatisme. Pourtant c'est exactement ce que fait le sarkozysme lui! Il recentralise sans complexe tous les pouvoirs pour les mettre à disposition ensuite de ses intérêts amis. En cela c'est de l'étatisme pur et dur à la soviétique dirions-nous.
Le projet de Ségolène Royal ,et donc par ricochet ce que devra être le projet pour la gauche, s'appuie donc sur des principes simples et clairs: Rapatriement des externalisations de compétences abandonnés par le conseil régional sous la droite car au final cela ne génère ni bénéfice financier pour la collectivité et du clientélisme organisé; parallèlement développer la démocratie participative en remettant les acteurs concernés au centre des décisions; investir dans l'écologie économique d'avenir; faire des économies de gestion en recentrant les priorités sur la proximité plutôt que de disperser les ressources limitées de la région dans la communication "sensationnelle" à l'étranger. Toutes ces actions subissent bien sûr les griefs de la droite, comme le montre cette vidéo montrant l'échange entre l'UMP et la présidente:



Pour faire gagner son projet Ségolène Royal a besoin d'avoir une majorité politique. Cette majorité politique elle la construit de la gauche radicale au centre. Cela ne va sans poser des problèmes. au sein du parti socialiste d'abord, puis au sein des autres partis politiques qui ont tous voté pour l'indépendance au premier tour, revenant ainsi en arrière dans la conception politique d'avenir. Car je suis persuadé que de plus en plus de citoyens ne comprennent plus les stratégies politiciennes d'appareils qui consistent à s'opposer au premier tour pour ensuite s'embrasser au second. L'avenir politique n'est plus à une conception individualiste mais à une mise en commun des compétences, et des différences de chacun, pour faire gagner un territoire. Montrant ainsi aux citoyens que l'on a pour objectif leur bien-être plutôt que la prise en considération des intérêts des partis. Évidemment cette position qui désarçonne les appareils ne peut-être que contestée par ces mêmes appareils qui tentent par tous les moyens à lutter contre l'inéluctable évidence.
C'est en cela que Ségolène Royal apparaît comme en marge du parti socialiste. Non pas qu'elle soit férocement contre, mais elle le dépasse dans sa conception politique d'avenir le rendant ainsi quasi caduque. Mais il conservera par ailleurs,tout son intérêt en ce qui concerne la structure et la logistique. Est-ce cela l'avenir des appareils politiques? Peut-être bien. En tout cas Ségolène Royal parle au-delà des appareils et touchent directement les acteurs concernés à promouvoir son projet pour la région.




On voit donc tout ce qui fait l'atypisme de Ségolène Royal et toutes les frictions que cela engendrera. Pourtant elle semble incarner l'avenir dans sa conception politique. Autant sur son projet que dans sa manière de le mettre en oeuvre. Ce temps d'avance sur le monde politique est un gage de singularité non négligeable dans un monde formaté. Mais pour le poursuivre il faut du courage, de la constance, de la détermination, de l'honnêteté, de la sincérité dans ses engagements. Ce n'est pas donner à tout le monde. Et c'est cette force là qui fait toute sa différence.

Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltrees.

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

allobroge 14/01/2010 13:45


L'ordre juste et la fraternité vont être les thèmes prioritaires pour 2012.