Ségolène Royal le détonateur.

Publié le par Asse42




Son arrivée au sommet de l'édifice politique a pu constitué une surprise pour les commentateurs de la vie politique. Elle n'appartenait pas au sérail de la gauche en situation de gouverner. L'heure était au social-libéralisme appellé communément social-démocratie. Et dans une alternance politique avec la droite elle était toute désignée. Mais ségolène Royal est venue tout bousculer. Des constructions d'apparatchiks au confort idéologique. Elle a tout remis en cause et contribuer à faire exploser un par un les bastions idéologiques du parti socialiste.

Le gros reproche que font les éléphants à Ségolène Royal c'est d'être une construction médiatique et de jouer l'opinion contre la politique. Cette analyse était partagée par l'ensemble des courants laminés par la vague Royal. Facile. Facile car cela évite de voir la vraie profondeur social qui a permis à Ségolène Royal d'émerger.
Celle-ci a fait la différence par sa vision révolutionnaire de la société: Ordre juste, démocratie participative, donnant-donnant, droits et devoirs, ...tout cela a constitué le corps de doctrine de Ségolène Royal. Ce qu'on peut appeler, maintenant qu'on a le recul pour analyser, comme étant la base d'un social-humanisme. C'est-à-dire considérer que l'on doit mettre l'humain au coeur de la décision politique. Révolutionnaire? Et bien oui tellement nos sociétés humaines sont dominées par la politique financière. A un point tel qu'on nous dit que les politiques ne peuvent plus rien, que l'ordre mondial financier est inévitable. Ségolène Royal a donc incarnée l'espoir qu'une autre politique était possible.

Ses idées ont commencé par être niées par les socialistes, par la gauche, et puis maintenant on constate qu'elles font leur trou parfois au-delà même de la gauche. Tout simplement parce que c'est du bon sens. Le nerf de la guerre économique c'est l'argent? Alors conditionnons les aides publiques à la signature d'une charte éthique et citoyenne pour les entreprises. Simple. Pas besoin d'inventer de nouvelles taxes. C'est la constitution d'un autre état d'esprit économique et sociétal puisque l'on peut décliner ce principe dans toutes les attentes de la société. Elle permet d'envisager une mutation citoyenne de l'économie sans la contrainte, par la seule volonté politique. Révolutionnaire!

Elle l'a été aussi pour le parti socialiste bien sûr, en déclarant que celui-ci devrait changer pour rassembler autour de lui. En lui offrant des perspectives populaires et citoyennes elle avait compris avant tout le monde qu'il fallait en passer par là pour lui éviter de disparaître. Cela s'accompagnait d' un renouvellement idéologique puissant. Le social-humanisme est adapté à une offre politique correspondant à l'idéal de gauche tout en étant en résonance avec le corps social qui n'attend qu'une chose: le respect, la dignité, la sérénité. Il en à marre des affrontements stériles bloc contre bloc et cherche une offre politique capable de le lui proposer. C'est ce que fait Ségolène Royal.

C'est donc pour cela qu'elle est le détonateur du milieu politique traditionnel. on peut se sentir proche des positions de Ségolène Royal que l'on soit de gauche radicale ou gaulliste. Comment est-ce possible? Est-ce du populisme? Non c'est tout simplement notre bon sens qui nous parle et qui nous dit qu'il est temps de concevoir une société humaine sur d'autres valeurs que financières. Ségolène Royal en le conceptualisant, petit à petit, est sur le chemin d'un large rassemblement pour un peu que l'on soit capable d'abandonner notre sectarisme et nos préjugés idéologiques. Elle est à l'origine de la reconstruction idéologique de notre pays et plus largement de la société humaine. Une vraie bombe pour l'ordre établi en quelque sorte...

Publié dans Ségolène Royal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pat 01/11/2009 11:32


"Une vraie bombe pour l'ordre établi en quelque sorte..." Ce n'est plus vraiment le cas. Les grands et gros du PS ont tout faux et doivent le reconnaître dans leur barbe. Un Jospin s'est sans doute
retiré définitivement de la politique (on l'espère), un Fabius en bien mauvaise posture. S.Royal fait à présent partie des grands de la politique en France, la seule crédible face à Sarkozy. Cette
femme ira jusqu'au bout car elle y croit, elle a sondé le peuple et le peuple l'a suivie et la suivra encore. Pour moi ça ne fait aucun doute.