Ségolène Royal est au-dessus du lot.

Publié le par Asse42




Encore une fois Ségolène Royal fait la démonstration qu'elle est au-desus du lot et notamment largement au-dessus de ses "amis" politique. Alors que Peillon, secondé par Valls, tente de la déstabiliser en l'attaquant frontalement, elle, elle parvient à rester digne et à marteler toujours son même message de rassemblement et d'unité.
Et puis encore une fois elle déplace les foules. La ferveur populaire ne se dément pas à son endroit et rassembler 1000 personnes un dimanche après-midi démontre qu'elle n'a rien perdu de son aura présidenitelle. peut-être est-ce d'ailleurs à cela que s'attaque avec acharnement tous ses rivaux qu'ils soient du PS et d'ailleurs.

Royal répond à Peillon : "la politique c'est de rassembler, pas d'exclure"

LA CRECHE, Deux-Sèvres — Ségolène Royal a déclaré dimanche à La Crèche (Deux-Sèvres) que la politique "c'est de rassembler, pas d'exclure", en réponse aux propos de l'eurodéputé socialiste Vincent Peillon selon lequel Mme Royal s'est "disqualifiée", samedi à Dijon, lors des premières rencontres du "Rassemblement social, écologique et démocrate".

"L'incident est clos. Aujourd'hui, nous passons aux choses sérieuses. Je crois que la politique, c'est de rassembler, ce n'est pas d'exclure", a déclaré à la presse Mme Royal avant de lancer sa campagne pour les élections régionales lors d'un meeting à La Crèche devant plus de 1.000 personnes.

"Ce qui est important, c'est la parole des citoyens, la parole des militants. La politique c'est de rassembler et de ne pas exclure et que chacun se comporte respectueusement, paisiblement sereinement", a affirmé la présidente de la région Poitou-Charentes.

L'eurodéputé socialiste Vincent Peillon a estimé dimanche sur Canal+ que Ségolène Royal "ne pourra pas faire gagner" la gauche en 2012 s'étant, selon lui, "disqualifiée" samedi à Dijon lors des premières rencontres du "Rassemblement social, écologique et démocrate".

Copyright © 2009 AFP.

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

Pazmany 15/11/2009 22:28


Peillon a pêté un câble, s'il n'avait pas fait autant de bruit autour de la venue de Ségo ce serait passé comme une lettre à la Poste ! En disant qu'elle ne pouvait pas nous faire gagner en 2012 il
vient de rompre avec tous les ségolinistes qui représentent une large partie du courant EAG.

http://www.jeune-garde87.org/2009/11/14/royal-toujours-au-coeur-des-debats/