Ségolène Royal change enfin de stratégie et sort du silence.

Publié le par Asse42

4612268208 931f3c36ed

 

 

 

Ségolène Royal est rentrée dans une nouvelle phase de communication politique en revenant de fait ,à son rôle de première opposante au sarkozysme. Un système qu'elle a pu côtoyer de près lors de la campagne présidentielle et dont elle a pu observer les connivences néfastes entre le pouvoir de l'argent , le pouvoir médiatique et le pouvoir politique. Depuis les choses se sont encore aggravées avec la main mise du président de la mafia sarkozyste sur le pouvoir public. C'est ce qu'elle dénonce exactement comme étant le système Sarkozy corrompu. Ségolène Royal a tapé juste comme elle en avait l'habitude avant le congrès de Reims où elle était quasiment la seule à oser s'élever contre cette dérive fascisante du pouvoir.

Voici ce qu'elle en disait en Avril 2008:





La réaction de l'UMP, en dehors du fait qu'elle était attendue, est synonyme d'un système qui se sait à découvert et sous les feux de l'actualité.  Tout ce que cette mafia a construit depuis 2007 pour s'accaparer tous les pouvoirs, détruire les contre-pouvoirs, et faire une politique complaisante envers elle. Il y aurait tellement de choses à dire que cela ne sert à rien d'en rajouter.

La réaction de l'UMp montre aussi que Ségolène Royal a tapé juste et fort. C'est là sa grande qualité politique et c'est cela qu'il l'avait installé dans l'opinion comme la meilleure opposante à Sarkozy.


Dans ce domaine de communication politique Ségolène Royal a le sens de la formule. Elle sait taper juste et fort. Cela rend facilement audible le message dans l'opinion et permet de véhiculer plus facilement les contre-valeurs qu'il induit. Lorsqu'elle dénonce le système corrompu de Sarkozy elle est crédible. Parce qu'elle n'a aucune casserole à se reprocher, ce qui n'est le cas d'aucun autre grand leader politique d'opposition. Martine Aubry sera toujours coincée par le congrès de Reims, Fabius par son sang contaminé et DSK par sa cassette Mery...

La force de Ségolène Royal c'est d'avoir tout au long de son parcours politique prôner des valeurs justes qu'elle s'est appliquées d'abord à elle-même. Elle ne s'est jamais servi dans la caisse, ni n'a abusé des ors de la république lorsqu'elle était dans l'entourage du pouvoir. L'action à la tête de sa région va aussi dans ce sens. Elle fait donc la preuve qu'on peut lui faire confiance si l'on souhaite en 2012 construire une VIème république plus démocratique et qui mette véritablement fin aux dérives monarchistes de ce pouvoir présidentiel qui se transforme trop facilement en mafia lorsqu'on est au pouvoir.


Ségolène Royal revient donc dans le jeu politique en revenant à sa stratégie de communication politique agressive envers ce pouvoir. Elle revient plus forte après sa victoire électorale montrant que son action publique est validé localement. Elle sait aussi comment gérer au mieux les polémiques qui ne vont pas manquer de s'abattre sur ces prochaines prises de parole politiques qui vont s'annoncer sanglantes. C'est comme cela qu'elle a construit son lien avec le peuple français. En étant son bouclier elle a pu acquérir une légitimité d'opposante. Maintenant en plus elle peut porter le glaive pour le pointer au coeur du système sarkozyste. Derrière elle l'opposition peut embrayer parce qu'elle a acceptée de respecter son statut et de monter en première ligne contre ce pouvoir. Si l'opposition sait faire corps autour d'elle alors un vrai combat politique pourra s'engager sur les valeurs de la république et l'on connaît déjà la gagnante...Oui il existe une autre politique et cette autre politique prend racine en Poitou-Charentes.

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

viviane palumbo 01/07/2010 17:37



viens donc si tu l'oses sur mon blog resistance83, tu verras que les mots agressive et sanglant ne font pas partis du vocabulaire de ségolène, elle respecte les gens même ceux qui l'insulte car
la haine ne conduit à rien et les faux chemins aussi, attention tu t'égares. adieu