Ségolène Royal avait gagné!

Publié le par Asse42

4611661025_24d868c557.jpg

 

 

 

 

rubon36 Si j'ai du mal à accepter la stratégie unitaire de Ségolène Royal avec la social-démocratie c'est parce qu'elle avait gagné! Ses idées avaient irriguées le projet socialiste, le projet c'était le sien et sa politique par la preuve dans sa région validait son résultat. Et surtout le TSSR de Reims était en train de s'écrouler. Les militants ne votaient plus au sein du PS (20000 pour le projet!), DSK était clairement parti à droite, Aubry était enfermée dans une stratégie d'alliance unique à gauche qui la paralysait, Hamon soutenait l'appareil pour garder sa soupe mais toute la construction idéologique du parti solferinesque construit sur les mensonges, sur la triche, et sur la social-démocratie était en train de s'effondrer. Enfin on allait apercevoir le socialisme avec la personnalité qui incarne pleinement ces valeurs comme la démocratie citoyenne, l'ordre juste, le donnant-donnant, la croissance verte, etc...Et au moment où il ne nous restait plus qu'à donner le coup de pied de l'âne à cette fragile construction on se porte à son secours!

Voilà ce que j'ai du mal à admettre. Le chemin était dégagé pour nous et on aurait pu lancer le combat des idées contre la sarkozie, et la social-démocratie, dès maintenant en cherchant des alliances programmatiques avec nos alliés naturels de gauche et en ouvrant largement aux républicains et démocrates pour que l'on réfléchisse ensemble comment reconstruire notre pays après Sarkozy. Voilà ce qui aurait pu être enthousiasmant dans les primaires, une vraie confrontation d'idées entre eux et nous. Et on aurait gagné car personne ne pense que DSK représente la gauche. C'est Ségolène Royal qui avait la bonne position socialiste en étant vent debout contre les banksters.


Oui mais voilà on est en sarkozie. Et en sarkozie on marginalise comme on peut Ségolène Royal. On abreuve de sondages gagnants pour DSK, et accessoirement Aubry, et on évite surtout de remettre Ségolène Royal dans le jeu. Il y avait donc deux solutions pour elle et elle a choisi l'unité du PS. J'aurai aimé qu'on choisisse l'offensive sur le débat d'idées pour achever de retourner ce PS social-démocrate moribond par la force des militants. Il me semblait que c'était le bon moment pour le faire.

Ségolène Royal a choisi, et reste ainsi fidèle à sa ligne politique au sein du PS, l'unité du parti malgré tout. malgré toutes les vacheries qu'ils lui ont faites et qu'ils lui feront n'en doutons pas un seul instant. Elle a choisi de venir secourir Martine Aubry et de lui apporter sa caution lorsqu'elle était en difficulté. Et voilà qu'elle choisit de parler avec " Dominique" de l'avenir et n'exclut pas de rallier un dispositif gagnant derrière lui s'il le faut. Au moment même où DSK est clairement identifié, enfin, à droite, où il fait une politique pour les banksters contre les peuples. C'était le bon moment pour se démarquer non?


Sa stratégie s'explique donc par une volonté de se remettre dans le jeu médiatique au côté du PS mais pour cela elle prend le risque de se marginaliser. Ne croyons pas un seul instant que cette direction lui en sera gré. Lorsqu'il faudra l'attaquer si jamais elle décide de se présenter aux primaires ils ne se priveront pas. Elle pourra faire valoir de son sens collectif par le passé ils s'en battront l'oeil! Nous sommes en sarkozie n'oublions pas. L'ensemble des médias roule pour le Siècle, ils ne feront donc aucun cadeau à Ségolène Royal. Cette stratégie essentiellement de communication pourrait réussir si elle était relayée massivement et si elle contribuait à poser les bonnes questions aux autres leaders socialistes. On les as tous entendus réagir au propos de Ségolène Royal mais eux, ils en pensent quoi de jouer collectif pour elle? Et si c'était elle, la soutiendraient-elle? Aucune info claire là-dessus.


Voilà maintenant que Gaëtan Gorce met le doigt sur ce que nous avions dénoncé en son temps, c'est-à-dire la perte de notre souveraineté démocratique au dépend du BN qui sera seul chargé de la rénovation du parti. On lui a donné mandat pour le faire en votant oui l'année dernière pour la rénovation . Oui on l'avait dit ça. On avait dit aussi que c'était une bande de fraudeurs à la tête du parti. Tout le monde le sait mais tout le monde fait semblant. Et c'est avec eux qu'on nous demande bien sagement de nous ranger et de faire unité? Au nom du parti socialiste? Mais je m'en fous du PS moi! Moi je milite pour le socialisme et pour celui de Ségolène Royal.


Alors si je peux comprendre la stratégie de Ségolène Royal je la regrette franchement. Parce que je sais qu'ils ne lui feront aucun cadeau dans le sens inverse. Et je sens aussi que la situation mondiale est tellement tangente que ce monde là peut s'écrouler devant tellement d'injustices. Un jour il faudra bien que les peuples ouvrent les yeux  non? Et au moment où ceux qui ont œuvré à ce système sont en train de s'écrouler on nous demande de les soutenir au nom d'une unité mortifère... N'est-ce pas là un dogme dépassé? Les partis politiques ne doivent-ils pas exploser ou imploser? N'était-ce pas le bon moment pour le faire? Ségolène Royal avait tous les atouts et la crédibilité pour le faire. Et elle seule. Car elle avait le charisme populaire pour entraîner une volonté populaire de changement radical de société. Et j'ai peur que ce ne soit même pas possible pendant les primaires tant les uns et les autres vont tenter de gommer les aspérités, nombreuses, entre eux. La social-démocratie n'est pas et ne sera pas le socialisme et elle était en train de mourir sous nos yeux...

 

Plus de liens dans ce pearltree:


 

 

Partager 

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

Ffançoise BAUMAL 06/06/2010 14:11



Sur ce point, je suis tout à fait d'accord avec toi. Mais j'ai compris qu'elle voulait le faire dans les primaires. Il y a aussi les uppc et les débats participatifs. Mais je pense qu'à
l'assemblée générale tu pourrais le lui dire. Il faudrait aussi avoir le courage et surtout le temps re reprendre l'ensemble de ses discours, y compris à l'étranger, de faire une synthèse de ses
idées et de les livres au débat public. Après tout, c'est notre rôle à DA. Je crois qu'il pourrait en ressortir quelque chose d'intéressant. Mais attention danger. Dès qu'elle émet une idée les
autres s'en emparent et la transforment. C'est pourquoi, si le débat sur le socialisme du vingt et unième siècle doit avoir lieu impérativement, il y a une question de timing et soyons sûrs qu'a
partir de Juin 2011, dès que les candidatures seront déposées elle s'y attèlera. Il faut voir.En discuter entre nous. 


 Entre parenthèse et sans aucun rapport avec ce qui précède je censure Arié Parce qu'il fait de l'anti-ségolènisme systèmatique et primaire pas toujours dans des termes acceptables et j'ai
d'autre chose à faire que de passer mon temps à lui répondre. J'ai par contre le temps de discuter avec toi parce que tu poses les vrais questions et poses les vrais problèmes de société qui
méritent qu'on s'y arrête et qu'on cherche des idées pour les résoudre. Les idées d'Arié ont déjà été discutées et rediscutées dans un temps révolu et tout le monde les a mises au greniers. A
vendre dans les brocantes.Quant à l'accusation de stupidité, ça glisse sur le parapet de mon indifférence.


Amitié fraternelle



Françoise BAUMAL 06/06/2010 12:35



Je comprends tes hésitations. Ségolène Royal a gagné la bataille idéologique. Mais les éléphants sont toujours là, pernicieux et elle prenait le risque mortel pour elle de passer pour la
diviseuse du PS. Elle aurait gagné les primaires, j'en suis persuadée. Mais elle aurait trouvé les mêmes obstacles qu'en 2007 avec un PS qui n'aurait cessé de lui tendre des pièges. Elle n'a pas
voulu cela. Elle n'a pas voulu se faire massacrer. Martine et DSK ne lui feront pas de cadeau. Elle aussi. Mais j'ai dans l'idée qu'elle tente, si elle réussit un coup gagnant. D'abord DSK ne
reviendra pas et il faut continuer côute que coûte. Donc il ne restera que Martine. Avec une grande primaire avec un immense débat participatif, Martine ne fait pas le poids. D'autre part,
Ségolène participe au projet pour y faire entrern sesnidées, celles que nous connaissons tous. Celles qui figuraient dans le pacte présidentiel et celles qu'elle a appliquées en Poitou Charente.
Mais il y a toutes les autres, qu'elle garde jalousement. Celles qu'elle a tirées des UPPC. Et celles qui n'ont jamais été mises sur la voie publique. Et là il y aura des surprises. Enfin tu
raisonnes comme si les jeux étaient faits. Or c'est une stratégie qui lui permet de retrouver un rapport de force au sein du parti. Elle a remarquablement manoeuvré. Certes, elle parle avec
Martine et avec Dominique. Mais après tout quoi de plus npormal en démocratie, même en Sarkozie et je crois que les militants le souhaitaient profondément.La Direction est coïncée avec une
proposition qui la prend de court et qui fout en l'air leur pacte, si elle accepte et qui les fout en l'air s'ils refusent. Elle met à son application des conditions draconiennes qui sont
absolument impossibles à réaliser pour eux. Imagines tu DSK, si, par extraordinaire il revenait se ballader au milieu du peuple et discuter avec eux de telle ou telle proposition? Imagines tu
Martine dans la démocratie participative, elle qui fait des discours dans des salles vides? Elle qui assiste à des distributions de tracts en faisant la gueule et sans serrer la moindre main,
sans discuter avec les gens? Or c'est un élément essentiel du dispositif. UN PARTI EN ORDRE DE MARCHE: Ségolène n'a pas le parti en main. Et c'est une question essentielle car en 2007 beaucoup de
gens on dit et écrit "Je voulais voter pour Ségolène, mais, même si elle gagne, elle ne pourra pas mener sa politique, parce que son parti ne la suivra pas." Et c'est en grande partie ce qui l'a
fait perdre. C'est un élémment important qui justifie sa stratégie. UN BON PROJET. C'est pour cela qu'elle s'en mêle pour qu'il soit compatible avec son propre projet. Dois- je te rappeler la
déclaration de Hollande sur les 4000 euros, sans même en avoir avisé Ségolène. Cette déclaration était en opposition totale avec sa politique financière. C'était en outre un point sensible et
aussitôt elle a dévissé dans les sondages. Elle tire les conséquences de cette expérience douloureuse pour elle et qui a eu des conséquences dramatiques pour le peuple français, puis qu'il nous a
amené Sérko.TOUT CELA ELLE NE PEUT LE REALISER SANS LE PARTI. Les autres conditions sont in tenables aussi bien pour Aubry que pour DSK. UN PROGRAMME QUI SUSCITE L' ESPOIR DES FRANCAIS. Quand on
lit les projets soumis à le convention, on sait déjà que les éléphants sont incapables de remplir cette condition. Ce projet d'espoir se trouvera dans les propositions royalistes, le moment venu
et nulle part ailleurs. LA CAPACITE DE RASSEMBLER LES FRANCAIS DE LA GAUCHE CONTESTATAIRE AU CENTRE HUMANISTE que vient de créer Alexis Blanc et AUX DECUS DU SARKOZISMA. Elle Réïtère ce qu'elle a
fait dans sa région. Quant au programme de DSSK, il ne résistera pas une minute à une primaire, sauf à ce qui la droite vienne y voter, mais alors il ne sera jamais élu parce qu'elle ne votera
pas pour lui aux élections.D'autre part on ne peut balayer d'un coup de vent l'incroyable intuition de Ségolène.


En ce qui concerne DSK:" Après ces journées et ces soirs passés au service  de ce personnage charismatique, j'ai fini par affronter la vérité: Dominique Strauss- Kahn ne sera jamais
Président de la République. Et vous saves pourquoi? Parce qu'il ne se présentera pas." Cassandre dans "LES SECRETE D'UN PRESIDENTIABLE.


" Enfin, il y a Martine Aubry. Malgré ses engagements, notre première secrétaire du PS préfèrerait crever plutôt que de contribuer à la victoire de Dominique.Quand elle parle de lui en petit
comité, c'est très clair: IL M'A TRAITEE DE FACON INADMISSIBLE. JE NE LE LAISSERAI JAMAIS SE PRESENTER." Cassandre P.197


Enfin" Aujourd'hui, bien sûr, notre stratégie de l'homme présidentiel a du plomb dans l'aile. Alors s'il est impossible d'éviter les primaires, notgre seul atout, pour le convaincre de se lancer
dans la bataille  sera de lui faire miroiter qu'Aubry peut gagner. Pas seulement l'investiture socialiste, bien sûr, mais aussi l'élection  présidentielle.Si Martine Aubry continue à
grimper dans les sondages pendant que Sarkozy n'en finira plus de ramer, Dominique ne pourra pas s'en empêcher, il plongera." Cassandre P197.


Bien sûr ce n'est qu'un livre. Mais il est écrit par une proche de DSK. Et je suis sensible aux faits:D'après ce que disent les médias, Lartine a écarté d'elle les DSKistes et se rapproche de
Delanoë. Et aussi de Ségolène. Elle prend le conrepied de politique en matière de retraîte et ne valorise pas vraiment sa politique en Grèce se bornant à dire " s'il n'avait pas été là, ça aurait
été pire."Elle a travaillé très longuement avec Ségolène sur les primaires et pris ses suggestions en compte, alors que lles DSKistes veulent simplement qu'elles n'existent pas. Nous allons voter
et elle seront inévitables.


Les Dskistes se montrent des fidèles alliés de MA et font tout pour qu'elle ,monte dans les sondages.


Enfin, quoi qu'accessoire, cette petite phrase de LAURENT FABIUS, qui nous a tous interpellés:" sans le vote des anciens, en 2007, Ségolène aurait été élue."Evidence, certes. Mais, venant de sa
part, c'estr une véritable révolution, surtout quand on connapit le personnage qui pèse tous ses mots.


Dernier élément, il ne faut pas oublier la deuxième hypothèse dont a parlé Ségolène au cas où son dispositif gagnant ne pourrait être mis en place:" il y aurait des primaires classiques".


Il faut ajouter à cela que la population des quartiers, les altermondialistes,un partie de la gauche, une partie des écolos, une grande partie des ségolénistes, le centre et les décus du
sarkozisme voteront pour Ségolène mais pas pour Martine et qu'une grosse partie de la gauche ne votera pas DSK qu'elle considère à juste titre comme un homme de droite.


Ce ne sont que des éléments de réflexion et des observations, mais basés sur des faits.Parce que je suis juriste, je ne crois pas au Père Noël, lais je crois aux faits.


Alors, ami, je crois très sincèrement qu'il faut continuer à observer, à tirer les consèquences des faits, à leisser se dérouler le duel feutré des éléphants qui pourrait bien, surtout si nous y
veillons, les achever. Mais ne serait-ce pas l'intuition de Ségolène. Honnètement je suis persuadée que nous devons continuer à jouer notre partie, derrière Ségolène toute, plus que jamais, sur
le terrain sans arrière pensée.


Fraternellement



Asse42 06/06/2010 13:04



@ Françoise merci pour ce long et argumenté commentaire


Je comprends tout à fait qu'elle pense avoir besoin du parti pour gagner en 2012. Je le sais aussi. Mais il existe une possibilité encore plus grande qu'elle le gagne à sa cause et au socialisme.
Le rapport de force est en faveur du socialisme et on doit donc avoir un débat vd'idées , une confrontation idéologique! Ce sera indispensable si on veut installer le socialisme dans notre pays.
Il faut vaincre idéologiquement la social-démocratie! J'espère donc que ce sera son but dans l'année qui vient. C'est tout.



coup de grisou 06/06/2010 12:23



Le comportement débile en politique ça n'existe pas , il est le résultat de ce que nous sommes à l'intérieur .Car la politique n'est pour certain que la partie émergée de leur iceberg ,
tout y est froid et glacial , alors que pour d'autres elle est la fumée du volcan qui bouillonne en eux . Il peut y avoir entre les deux un volcan en sommeil avec des "neiges
éternelles "à son sommet . C'est à mon avis ce qui correspond au plus grand nombre .


Chacun raisonne en fonction de son éducation , de son passé , de ses épreuves ou de ses réussites , en fonction aussi des flatteries ou des coups qu'il reçoit ou qu'il a reçus , des copains ou
des ennemis qu'il a eus , de sa classe sociale , du lieu de sa naissance ...etc.


L'incohérence est partout et surtout dans les propos de ceux qui se gargarisent de "vérité" ou de "bon sens" , et pire de "cohérence" .


L'évolution est intrinsèque à l'être humain , sinon pourquoi ferions-nous de la politique , pourquoi passerions-nous donc notre temps et notre énergie à essayer de convaincre ,  de faire se
poser des questions ( et peut-être surtout à nous-mêmes)?


Et pour celà pas besoin d'invectives ou de phrases assassines dans le genre plus fort que moi tu meurs . A mon avis ( mais il peut évoluer aussi ) , les changements chez l'homme ne se font pas
dans des situations de crises ou de conflits , au contraire , on est beaucoup plus réceptif à l'autre quand on est apaisé .


C'est une des raisons ( parmi tant d'autres) qui m'a fait choisir Ségolène au lieu de l'agité permanent du bocal et du déclencheur de guerres civiles  Nicolas Sarkozy . Ce n'est plus un
jugement sur lui à priori mais malheureusement une réalité palpable et sinistre .


Et pourtant il a abordé des sujets qui méritaient sans doute de l'être mais la manière dont il a procédé a dégoûté pour longtemps une bonne partie de nos concitoyens ! Voilà pour moi , la manière
la plus anti-constructive de faire de la politique .


Alors sur les forums c'est pareil . A quoi ça sert de dire à l'autre qu'il est débile politiquement sinon à faire se renforcer justement ce que l'on croit être sa débilité ?


Asse donne son point de vue , c'est louable . Si on n'est pas d'accord on essaie de lui démontrer mais si on commence par lui dire "tu ne comprendras jamais " alors pourquoi poster le moindre mot
sinon pour dire aux autres "vous voyez je suis plus fort que lui "...la belle affaire !


 



Radik 06/06/2010 11:27




Asse dixit : "Un jour il faudra bien que les peuples ouvrent les yeux  non?"


Ma lecture de "l'Histoire", pour ne prendre que la période la plus noire de l'humanité (sic), me laisse penser que le peuple ne peut pas
ouvrir les yeux. Le baillon de la peur et du conditionnement éducatif (version soft du bâton qui précède l'emploi de celui-ci) est trop étanche aux arguments de la raison. Je dis bien : de la
raison.


Ségolène sait à l'évidence qu'elle n'a que des coups tordus à attendre de l'appareil du PS. Mais exister devant un public large – forcer le
barrage des medias - est indispensable pour que son charisme puisse s'exprimer, et ainsi ouvrir une brèche dans le baillon. Le charisme est ici utilement hors du champ de la raison. On ne peut
douter de ses effets, en se souvenant des désastres créés par les dictateurs entraînant les foules.


Une arme qui est rarement en d'aussi bonnes mains qu'avec Ségolène Royal.


Ce qui me gêne le plus actuellement est le manque probable d'ambition du projet qu'elle pourra porter tant qu'elle devra rester dans une vue
unitaire.


Oui, la période est dure pour celles et ceux qui aspirent ne serait-ce qu'à entr'ouvrir un peu les portes d'un changement radical dans la
façon de vivre ensemble.


Radik






Elie Arié 06/06/2010 11:25



@ coup de grisou


 


On peut avoir un comportement tout à fait normal dans la vie et, en même temps, un comportement débile dans certains domaines -comme en politique.