Ségolène Royal au coeur de la rentrée sociale.

Publié le par Asse42

1-partis-ps-rassemblement-royal 450-copie-1

 

 

 

 

Ségolène Royal depuis la Rochelle est à l'offensive dans les médias. Non pour tirer la couverture à soi mais pour défendre notre pacte social. A voir l'agenda complet sur Segorama. Ce qui est surtout à retenir c'est jeudi dans l'émission " A vous de Juger" où elle sera en compagnie des syndicats face à Fillon sur le dossier des retraites. Elle va trouver là le moyen de faire valoir les arguments de la gauche face aux mensonges de la droite. Elle va devoir être précise, c'est ce qui lui manque un peu parfois, et directe, ce qu'elle sait faire. Elle doit montrer au pays qu'il est possible de faire une autre politique. Si je pouvais je lui conseillerai de prendre quelques arguments chez Mélenchon plutôt que de vouloir défendre à tout prix DSK dont personne ne veut à gauche!

Il n'y a aucun problème de financement des retraites tout cela n'est que propagande. Mais ce que j'espère au fond c'est que Ségolène Royal comprenne qu'on ne peut pas défendre la vision social-démocrate pour la gauche. C'est une vision complètement soumise aux dogmes du libéralisme et au grand capital comme nous le prouve encore Rocard.

 

Elle a donc une occasion unique de faire valoir sa vision sociale en plein coeur de la tourmente sociale. Elle va devoir convaincre le pays qu'une autre politique est possible et démasquer les mensonges des libéraux. Bon courage à elle même si je sais qu'elle en a la capacité. Elle va surtout devoir montrer qu'elle n'est pas sur la même ligne DSK-Aubry qui nous promettent aussi de travailler plus longtemps. Il existe d'autres moyens de financement et il faut s'y accrocher!

 

La semaine a commencée sur la radio sarkozyste Europe 1 où elle a eu affaire à un malappris de la pire espèce. Un éditocrate qui se prend pour dieu le père et qui entend régenter l'interview à son bon vouloir. Cette dérive de l'éditocratie qui entend exprimer sa propre opinion au lieu de nous laisser entendre les arguments politiques devient franchement malsain d'autant plus que, comme par hasard, cela va toujours le sens du pouvoir. Demain elle sera au grand journal  de canal plus face à Apathie qui fera tout son possible, soyons-en sûr, pour ne pas être en reste. Nul doute qu'on a pas fini de subir les leçons libérales de cette éditocratie vendue au grand capital.

 

 

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

francis 08/09/2010 15:06



SR aura en effet ici une belle occasion de prouver sa crédibilité,


et pas seulement sa détermination.


Elle doit ne pas se contenter de contrer, ce qui est facile, mais aussi proposer.


J'espère pour la gauche qu'elle sera bien préparée, et pourra influer sur l'opinion.


Cela fait 3 mois que j'attends un bon débat, de grands débats sur les retraites, il arrive enfin, un peu mal fichu par un déséquilibre initial de la parole, trop d'interlocuteurs mais ne gâchons
pas cette chance !!



Asse42 08/09/2010 17:06



Et oui Francis c'est une belle occasion qui lui est offerte même si l'on connaît mâme Chabot.



Rodolphe 08/09/2010 02:19



bonsoir Fabrice!


très bon topo et bien dit


en tout cas, si la bande des démolisseurs du fouquet'ss traque les niches fiscales le connais un certain Elie qui a trouvé une belle niche blogale et je remarque que tout en trollant d'autres
font de la retape pour le vals de droite;


ma foi, tous les goûts sont dans la nature, n'est-ce pas Elie?


Ace propos, tes amours, toujours aussi contrariés?


as-tu réussi à conserver ton titre de roi du bidon?Bon, Elie, tu nous le laches un peu notre Fabrice? Il est sensible et, j'espère que c'est involontaire mais tu nous le démolis. Fous lui un peu
la paix!!!


Amitiés à tous


Amitié à toi Fabrice, du fond du coeur!


et...FRA-TER-NI-TE !!!



hafrit 07/09/2010 20:52



http://www.dailymotion.com/video/xeq0th_dupont-aignant-invite-de-rfi_news


meme dupont aignan est plus a gauche que SR



Radik 07/09/2010 09:45



Si Ségolène était révolutionnaire, elle soulignerait le paradoxe suivant : on discute du "problème" des retraites (passer d'un financement injuste à un financement juste dit-elle) comme si le but
de la vie était d'être en retraite ! Remettre les choses à l'endroit serait aborder de façon très critique la manière de produire des biens et services pendant au moins 40 ans de sa vie : manière
absurde, injuste, contre-productive, contre-nature et donc très fatigante. D'où l'intense désir d'échapper à cette contrainte durant quelques années de fin de vie, créant de facto "le pb des
retraites".


Connaîtrai-je le jour où des personnalités politiques honnêtes et courageuses, comme Ségolène mais plus radicales, prendront le pb des retraites dans le bon sens, à savoir celui des méthodes de
production ?



Asse42 07/09/2010 02:28



Mince j'ai fait une mauvaise manip et j'ai supprimé ton com.