Ségolène Royal a enterré ce soir la social-démocratie "solenellement".

Publié le par Asse42

sego-retraites.jpg

 

 

 

 

 

Superbe prestation de Ségolène Royal ce soir. Je crois que l'ensemble des socialistes mais aussi la gauche peut être fière de sa représentante. J'en profite pour souligner la solidarité et l'unité affichée par le parti socialiste, du moins son aile gauche, autour de Ségolène Royal.

 

Ce soir les français ont eu droit à la version Fillon du Medef sur les retraites. Une version basée sur des mensonges et des occultations pour nous faire travailler plus. Or on sait maintenant que les allemands ont une retraite à 67 ans mais une durée de cotisation de 35 ans. Nous c'est 60 ans et on est déjà à 40 ans de cotisation! Voyez la différence? Avec la réforme Fillon la durée de cotisation passera à 42 ans! Et cela sur des présomptions de déficits à l'horizon 2018. Je passe sur le fait que si on avait des couilles comme en Amérique du Sud, on s'assiéraient sur les déficits qui ne sont que des intérêts dus aux banques! Mais passons...Les français ont donc vu que la réforme Fillon est de droite.

 

Les français ont pu voir la différence avec Ségolène Royal. Participation du capital, lutte contre les fraudes fiscales et hop plus de déficit! Alors il est où le problème? Le problème il est que les marchés financiers veulent toujours plus de sous et de garanties qu'on remboursera LEUR déficit. Donc ils agissent sur les gouvernements pour se soumettre sinon ils dégraderont la note. Pour eux il est hors de question de faire payer le capital. Ils profitent d'avoir Sarkozy-Fillon au pouvoir pour tenter de faire passer une réforme ultralibérale sans aucun fondement. Sauf pour le nôtre...

 

Le parti socialiste semble avoir enfin compris qu'il ne faut plus rentrer dans ce jeu là pour la gauche sinon on est cuit! Si on se soumet une fois on se soumet toujours. C'est le cas de la social-démocratie qui s'est soumise aux marchés financiers et qui ne peut plus être crédible lorsqu'elle veut prendre des postures gauchistes. C'est d'ailleurs le coin qu'a voulu enfoncer l'horrible Mâme Chabot en demandant à Ségolène Royal si TOUS les socialistes reviendraient sur la réforme Fillon. Elle avait bien en tête, et nous aussi, l'ami du FMI et les quelques atermoiements de Martine Aubry.

Ségolène Royal a toujours été sur cette ligne de défendre la retraite à 60 ans. Elle n'a donc pas varié dans son discours et elle est crédible lorsqu'elle défend cette ligne sociale.

 

Donc ce soir le parti socialiste a compris qu'il fallait soutenir Ségolène Royal si il voulait lui aussi être crédible. Il ne peut pas se dire de gauche et faire la fine bouche sur les retraites. Mais le plus important c'est que ce soir Ségolène Royal a enterré l'homme du FMI et sa social-démocratie libérale. On lui laisse sa démagogie de croire que l'on vivra jusqu'à 100 ans en bonne santé. Pour l'instant la durée de vie stagne dans les pays développés malgré la propagande occidentaliste. En déclarant donc solenellement que le PS remettra la retraite à 60 ans s'il est élu, elle a mis une bonne gauche à la social-démocratie du FMI et ça fait rudement plaisir.

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

francis 10/09/2010 17:56



SR a été pédagogue, un peu démagogue,


quelques confusions,


mais, au total, une bonne prestation...