Pour des primaires gagnantes à gauche.

Publié le par Asse42

2009_10_25_PS_Inside.png

 

 

Le parti socialiste cherche encore sa meilleure formule pour choisir quel sera son candidat pour le représenter en 2012. Je dis bien SON candidat parce qu'il est nullement envisagé qu'une primaire avec d'autres partis puissent déboucher sur une candidature non-socialiste. Faut bien reconnaître qu'il a raison car en dehors du PS il n'existe pas de figures présidentiables crédibles et capable de rassembler le pays. Loin de moi l'idée du péché d'arrogance et de nier les compétences aux uns et aux autres. C'est du pur réalisme politique.

 

Il va donc falloir choisir au sein du PS, même élargi, qui pour 2012. La priorité semblait être de convier tous les partis dans une primaire ouverte à l'ensemble de la gauche. Ça sera compliquée. Déjà le MDC de Chevénement vient de rendre son tablier et les autres partis vont être réticents à nous rejoindre. On va donc se retrouver entre nous et le PRG. On ne pourra pas dire que ce sera une primaire de gauche.

Dans ce cas de figure deux choix se poseront au bureau national du parti qui devrait faire son choix au début de l'été. Un premier choix réservé aux militants socialistes pour désigner leur candidat et organiser ensuite une primaire ouverte pré-présidentielle avec les autres partis de gauche. Deuxième choix une désignation par l'ensemble des citoyens sympathisants de gauche du candidat socialiste. La seule différence d'avec 2006 serait donc que la désignation n'aurait pas lieu entre 200000 militants mais entre plusieurs millions. La différence est probante et la puissance populaire qui en découlerait serait importante:

 

Voir la vidéo d'Arnaud Montebourg sur l'organisation des primaires.

 

 

 

On ne voit pas comment le BN du PS pourrait faire l'impasse sur cette option populaire. La refuser serait synonyme de repli démocratique sectaire qui serait assurément mal interprété dans l'opinion. Donc dans le cas de figure de primaires socialistes ouvertes à la société il faudrait imposer des règles justes et organiser un vote démocratique ce qui est la moindre des choses.

Avant la tenue des primaires se tiendront des conventions thématiques au sein du PS. Des conventions organisées par la direction socialiste et sous la main mise d'un possible candidat comme Moscovici. Est-ce bien juste? En tout cas on devrait avoir du mal à faire une synthèse sur le projet puisque les futurs candidats devront faire valoir leur différence. On se dirige donc vers des projets portés par de multiples canaux politiques et notamment les labo d'idées divers. Ainsi on peut imaginer que Ségolène Royal pèsera sur le débat d'idées mais en dehors de l'appareil du partavec Désirs d'avenir . On peut envisager Benoît Hamon avec La Forge et d'autres. On risque donc d'avoir une multitude de propositions qui proviendront d'en dehors du PS pour le projet de gauche. Et ainsi avoir une candidature de la direction du PS, une de Désirs d'avenir, une de Terra nova, une de La Forge etc...

 

Finalement si les primaires fonctionnent efficacement et se passent dans un véritable esprit démocratique on pourrait avoir le choix entre plusieurs visions d'avenir pour le socialisme et pour la gauche à l'avenir. Et la candidature gagnante de ce débat d'idées remporterait alors la palme de l'investiture. Voilà ce qui serait une avancée démocratique et un véritable bienfait pour la gauche qui porterait ainsi un projet clair, et avec la personnalité adéquate, pour le pays.

 

Les liens utilisés pour ce billet sont dans ce Pearltree:

 Pour des primaires gagnantes à gauche.

 

Publié dans 2012

Commenter cet article

francis 31/03/2010 14:54



au contraire, j'espère que les primocandidats potentiels participeront aux conventions thématiques, celle de pierre moscovici comme les autres, il ya de la place pour des idées et des projets à
plusieurs niveaux, d'abord débattus en convention, puis portés par le primocandides, si nous ne voulons pas aborder ces élections législatives et présidentielles, avec trop de "nous réunirons les
partenaires et réfléchirons", ou "faisons un moratoire et réfléchissons..."



francis 31/03/2010 10:48



l'idée de primaires mi 2011, en juin-juillet, avec chaque candidat apportant son paquet d'idées, de projets me plaît...


faut il les ouvrir à tous en termes de candidats et de participants? pas évident...


un congrès à l'automne ratifiant un projet et une stratégie d'alliance premier et second tour...



Asse42 31/03/2010 12:13



Je pense aussi que ce serait la meilleure solution. Parce que de toutes façons les participants ne participeront pas aux conventions collectives de Moscovici j'en suis persuadé. Chaque écurie
présentera son candidat et son projet. Finalement c'est le mieux je crois.



Romain P 30/03/2010 21:04



 Sur les questions soulevées par les primaires j'avais fait cette petite synthèse :
http://www.variae.com/primaires-ouvertes-populaires-les-questions-suscitees-par-le-rapport-montebourgferrand/