Martine Aubry prise au piége de son inconséquence.

Publié le par Asse42

2009_09_12_Aubry_Inside_0.jpg

Quand on est première secrétaire du PS on ne peut pas jouer avec l'avenir d'une fédération socialiste, quitte à déstabiliser l'ensemble du PS, avant une élection importante. On ne peut pas monter des polémiques stériles sur les petites phrases des uns et des autres à son seul profit. On ne peut pas faire croire que l'on défend des valeurs socialistes alors que l'on nie le vote des militants. Cela s'appelle affaiblir le parti socialiste.

On se rend compte que plus le temps passe plus l'accusation d'antisémitisme à l'égard de Frêche est tombée à l'eau.  Tellement cela semble énorme pour cet ami des juifs de longue date. Dès lors que cette accusation tombe d'elle-même, peut-elle continuer à servir de caution morale au fait de monter une liste socialiste dissidente? Car c'est bien le cas! La majorité des élus socialistes locaux sont avec Frêche. Pour monter la liste Mandroux on a même du faire appel à la droite dure(!) sans que Solferino ne lève un sourcil.
Mais Martine Aubry est prisonnière de sa posture autoritariste. Elle voulait incarner la dame blanche et laver le PS au nom des valeurs et bien elle va devoir aller jusqu'au bout c'est-à-dire exclure avec fermeté tous ces socialistes qui la gênent. Elle ne peut pas se permettre de reculer cela ne serait pas compris. Même une exclusion douce le temps des élections serait ressenti comme un échec pour la première secrétaire qui reculerait dès le premier obstacle venu.

Par contre si elle va jusqu'au bout alors elle s'expose à la division du parti et même du BN qui la maintient contre vents et marées au pouvoir. Car à l'intérieur du BN la fracture n'est plus aussi nette entre le TSSR et les Royalistes. L'affaire F srêche a mélangé tout ça et la fracture se fera sur le respect de la démocratie interne ou pas. Car il existe de cas de listes dissidentes ici ou là qui n'ont même pas suscité de suspension. Ce serait donc un coup très net porté à une fédération anti-Aubryiste donc un coup politique en vue de l'avenir. Ce serait ressenti comme tel en tout cas et cela signifierait que la guerre est déclarée en interne et que tous les coups seront permis par cette direction solferinesque. Le début de la fin pour Martine Aubry et pour le PS?


Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltrees: 
 Martine Aubry prise au piége de son inconséquence.  

Publié dans Parti solferinesque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bénard 02/03/2010 20:46


Au secours ? Dois-je voter socialiste aux régionales ? Que faites-vous ?


Asse42 02/03/2010 22:08


Moi je vote socialiste en tout cas. En Languedoc aussi puisque je voterai Frêche sans problème


fabre-pujol 01/03/2010 09:52


en réponse à la fourmi rouge qui semble faire son analyse au regard de la lecture des quotidiens régionaux voilà ma position:
Aussitôt après les élections municipales de Mars 2008, avec d'autres, j'ai travaillé au renouvellement, à la recomposition
et au rassemblement de la gauche et des écologistes à Nîmes.
    Ce fut la création d'un groupe au Conseil Municipal "les Socialistes pour l'Union", celle de la
"Gauche en Tête", véritable passerelle entre toutes les gauches; cela s'est poursuivi par un travail transversal d'opposition au Conseil Municipal, de dialogues avec des socialistes,
communistes, écologistes, la diversité de l'autre gauche, des associations citoyennes, des nîmoises et des nîmois dans leur diversité.  
    Pour les élections régionales des 14 et 21 Mars, avec 5 listes de gauche présentées aux citoyens-nes, cela se solde par une impasse!
    Mais je continuerai après..."mille fois sur le métier tu remettras ton ouvrage".    Dans cette perspective,
accompagné de mon collègue Emmanuel Carrière, j'ai participé à un déjeuner de travail, avec Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard et Vice Président du conseil régional.
Il était entouré de certains de ses colistiers pour les élections régionales.
    En tant que Conseiller municipal nîmois je voulais appeler son attention sur quelques dossiers nîmois à vocation régionale:
-desserte T.E.R. vers la région PACA;
-la 2ème piste aérienne Sud de France à Nîmes-Garons et un réseau de navettes avec la gare de Nîmes;
-le financement du TCSP après négociation pour changer une partie du parcours (desserte de la Gare centrale);
-renforcement de la vocation ferroviaire de Nîmes avec le développement de la ligne nîmes, alès, bessèges,florac;
-la protection des garrigues et du patrimoine Romain;
-la défense du centre hospitalier de Nîmes et son caractère universitaire; 
-le centre universitaire rue Hoche;
-le foncier bâti pour le logement social;
-la protection des garrigues et du patrimoine Romain; 
-participation au programme CADEREAU (lutte contre les inondations);
-normes environnementales pour les aides au Bâti et aux activités économiques, 
-poursuite du projet autour de l'olivier (mas d'escattes, bois de nice, marguerittes);
-projet de loisirs Nemolac à Courbessac;
-lutte contre les discriminations;
-réflexion sur la métropolisation de notre région (Nîmes, Alès, Arles, Avignon,....).
    A l'issue de cette rencontre, malgré la sympathie évidente que j'ai pour Europe écologie, je confirme mon vote de raison pour la liste de la majorité
régionale sortante conduite par Damien Alary dans le Gard.
NB: à l'adresse des "moralistes" de tout poils, mon choix était déjà fait avant la publication des sondages!
(voir mon blog)


Serge 01/03/2010 08:23


@ la fourmi rouge : Tu dérapes complètement ! Remettre ainsi en cause l'action de Cadène et Bianco est proprement scandaleux. Leur fidélité à Ségolène et leur soutien ne sont pas contestables.


la fourmi rouge 24/02/2010 06:29


voilà voilà...
Fabius et ses sbires continuent (via Lamy-Cadène) de démolir le PS dans le Gard (le plus "fragile" car Cadène et Mathéaud, Marc Sergent, Fabre-Pujol...sont de bons relais : ils espèrent quelques
retombées, quelques miettes en récompense !) :
- le site de la fédé du Gard est désactivé;

- un site spécial "fabiusiens dissidents" = Paul Quillès n'a pu s'empêcher d'y pérorer avec son blog !

http://www.facebook.com/profile.php?v=feed&story_fbid=336135759448&id=1443803042&ref=mf#!/pages/PARTI-SOCIALISTE-du-GARD-H-MANDROUX-et-P-PRAT-Regionales-2010/305724268362





la fourmi rouge 24/02/2010 03:15


...peut-être maguy, mais que dire de Jean-Louis BIANCO, dans le comité cde soutien d'Hélène Mandroux avec son assistant parlementaire Nicolas CADENE qui ne rêve à court terme que d'être coopté par
Aubry-Lamy, Premier Fédéral du PS30 à la place cde Fabrice VERDIER.

JLB qui s'est opposé aux militants DA, et PS pro-Royal de toute la Région LR, sans vergogne, avec une poignée de militants PS30 qui osaient s'affirmer  "royalistes" salissant les
militants de convictions !

Leurs mots ne cachant guère en fait un arrivisme féroce, et des prises de positions de minoritaires revenchards comme dans l'Hérault avec MESQUIDA et VEZINHET, incapables de retenue et
faisant montre d'une haine à faire frémir.

Ces 2 élus ayant déjà fait battre une militante socialiste du biterrois, pour permettre l'élection de Raymond COUDERC, Maire UMP de Béziers, dans un fauteuil comme Sénateur de l'Hérault !
La Direction Nationale du PS n'en a exclu aucun...

Où est la res publica dans de tels cas ? le respect des militants PS comme de leur vote ultra-majoritaire ? des électeurs enfin ?


Raymond COUDERC, est l'actuelle tête de liste UMP pour ces Régionales en LR.

Que vont voter "ces camarades socialistes" au second tour le 21 mars 2010 ?

Qu'on m'explique "leurs valeurs" ?