Martine Aubry la pusillanime.

Publié le par Asse42

Martine-Aubry_pics_390.jpg

 

 

 

Martine Aubry vient donc de donner une interview au JDD sobrement intitulé: " Mon projet pour 2012", ce qui pour une première secrétaire du PS peut faire tousser non? Si elle a pris ce fauteuil c'est avec les avantages et les inconvénients qui vont avec. Et l'inconvénient principal est de garder toujours la tête au-dessus des clans pour incarner le parti socialiste. La mise en avant individuelle doit donc être proscrite c'est le sens de sa fonction. C'est la même pour le chef de l'état d'ailleurs qui devrait lui aussi se hisser au-dessus des partis pour incarner la France mais on a vu que la marche était trop haute pour Sarkozy...

 

Revenons à Martine notre première secrétaire. Que nous dit-elle? Elle nous dit qu'elle doit préparer un projet crédible et travailler avec l'ensemble des partis de gauche, bien c'est le rôle que l'on demande aux dirigeants d'un parti politique, et elle dit qu'elle ne changera pas le calendrier des primaires et qu'elle donnera sa réponse en juin 2011 tel que le veut le calendrier que elle et son équipe ont imposé! Donc pas vraiment de surprise de voir quelle reste fidèle à ceux qui l'ont installé à la tête de solferino, qui lui demandent de perdre un maximum de temps pour laisser DSK revenir comme une fleur tel le messie pour les socialistes et qui envisagent un programme a minima pour 2012. Bref sa stratégie est d'incarner l'anti-sarkozysme si ce n'est sur le fond au moins sur la forme. Il lui faut donc peaufiner son image austère, rigoureuse à la Merkel en opposition à l'image délurée d'un Sarkozy.

 

La véritable info est quand même qu'elle a décidé de reculer sa prise de décision vis-à-vis de sa candidature. A la Rochelle2010, sûre de sa force et encore portée par les sondages, elle envisageait de donner sa réponse en fin d'année. Avant janvier 2011 exactement. Mais c'était alors le temps de la crête de sa vague personnelle depuis elle ne cesse d'en redescendre.

Le problème de Martine Aubry c'est qu'elle ne convainc ni les français ni les militants socialistes! ceux-ci ont déserté le parti et attendent les primaires pour pouvoir exprimer un autre choix, une autre vision politique que celui proposé par Solferino. On se souvient que dans le feu de l'action, dans le combat sur les retraites, c'est Ségolène royal qui est monté au feu avec le risque de se griller médiatiquement et montrer toute son incurie politique face aux spécialistes et aux ténors de la vie politique. Il n'en a rien été bien au contraire. Elle a fait montre de toute sa détermination, de sa connaissance des dossiers et de sa crédibilité politique. Elle a convaincu à gauche. Et cela c'est resté en travers de la gorge de la direction solferinesque qui faisait le pari de l'acceptation de la réforme sarkozy, comme DSK, et achever de décrédibiliser Royal. Raté.

 

Du coup cela a aussi contribué à décomplexer Ségolène Royal en lui rappelant qu'elle avait toujours un impact populaire fort et qu'il fallait qu'elle s'en serve. Elle s'est donc déclarée candidate et s'est émancipée de la direction solferinesque. Dorénavant elle va tracer sa route et construire son chemin comme elle l'entend. Loin des contraintes que tentaient de lui imposer Solferino. Elle va de nouveau pouvoir imposer sa petite musique différente sans s'attaquer aux autres. Sereinement.

Cela a achevé de déstabiliser Martine Aubry qui comptait bien sur cette alliance avec Royal pour s'imposer et imposer la ligne politique. Ce ne sera donc pas le cas avec la déclaration de candidature aux primaires par Ségolène Royal. Elle avait alors le choix de l'affronter sur le terrain des idées dans une campagne de primaires ou de reculer au maximum le combat pour tenter de s'imposer par la force collective face à la rebelle. Elle a choisie la sécurité et la force que lui donne sa position au sein du parti socialiste. Un choix à la sarkozy finalement qui a gardé son poste républicain jusqu'au bout face à Ségolène Royal. Et aussi une position à la Delors finalement qui à force de reculer devant l'obstacle a disparu du paysage politique...

Publié dans Parti solferinesque

Commenter cet article

francis 06/12/2010 16:18



martine a respecté les règles du jeu qu'elle avait fait établir, rien de bien nouveau là-dedans (à la rochelle, les calendriers n'étaient pas encore avalisés).


ségolène aime les campagnes, les médias, les télés,


rien de neuf non plus...rien à déclarer !


et c'est pour quand les idées ?



Asse42 06/12/2010 17:57



Les idées? Elles devront être à l'opposées de celles proposées par le social-libéralisme de DSK et Aubry. Elles viendront en son temps.



Romain P 06/12/2010 11:01



Elle nous rappelle hélas régulièrement ce que "parler pour ne rien dire" signifie.



Berard Jean-paul 05/12/2010 18:29



Bonsoir à tous,


Adhérent du Modem , depuis 2007, j' ai rendu ma carte après avoir été très actif .


Voyant la situation en France se dégrader de plus en plus et l' injustice sociale s' aggraver, j' en suis venu à me tourner vers le parti socialiste , en particulier le Mouvement développé par
Ségolène Royale et son équipe.


Je crois que pour que  les valeurs démocratiques soient développées, il faut rassembler le plus de français qui subissent le démantèllement social.


 


Merci pour cette analyse



Asse42 05/12/2010 18:37



Jean-Paul bienvenue à toi. On est avec Ségolène Royal pour faire progresser la démocratie citoyenne. Toutes les bonnes volontés sont bienvenues d'où qu'elles viennent.