Martine Aubry est-elle en mission pour saborder le PS?

Publié le par Asse42




commissaire-politique-bartolone.jpg

On est en droit de se poser la question
vu comment la direction actuelle du parti socialiste gère la vie interne et la communication extérieure de notre parti. Je ne parle pas des attaques et de la défense contre la sarkozie. C'est du travail automatique et existentiel pour le PS. Non je parle de la stratégie et de la communication.

Notre première secrétaire et son entourage (Cambadélis, Bartolone, Lamy) a déjà fait la démonstration de sa faiblesse stratégique lors des élections européennes. Le positionnement arrogant nous a mené droit dans le mur. Depuis ce boulet on se le traîne. Les Verts croient qu'ils sont capable de concurrencer notre leadership à gauche et personne n'a voulu se rassembler avec nous dès le premier tour pour les régionales. Grave échec. Le parti socialiste part donc seul à la bataille avec l'objectif avoué par notre première secrétaire: Le grand chelem! Deuxième péché d'arrogance. Comme si dans la situation politique dans laquelle on est il fallait à tout prix montrer nos biscotos locaux. Bien sûr qu'on est fort et qu'on a un bon bilan, mais n'aurait-il pas fallu plutôt carresser nos alliés dans le sens du poil pour les amener ensuite à nous avec diplomatie En disant que le grand chelem ne sera pas que celui du PS mais de l'ensemble des forces progressistes par exemple? Car il est évident que le PS ne gagnera pas toutes les régions tout seul.
Gonflée par les sondages qui ne font que rétablir l'ordre ancien d'avant les européennes avec un PS à son niveau et les Verts aussi, cette direction arrogante se sent la possibilité même de monter des coups en interne! Avec le risque de la division du parti en pleine campagne électorale. Est-ce franchement un bon calcul et de la responsabilité de notre direction de contribuer à diviser encore plus le PS? Pourquoi avoir voulu monter un coup contre Frêche qui au final va se retourner contre elle? Elle a cru quoi cette direction autour de Martine Aubry, qu'elle pouvait tout se permettre et même de nier le vote interne des militants? C'est une faute grossière. On ne peut s'empêcher de la relier avec la gestion de la fraude de Reims. Une direction arrogante qui s'assoit sur le vote des militants et qui gère le parti en autiste. On croyait qu'il y allait avoir de l'ordre juste au sein du parti? Des militants de la motion C et D peuvent se permettre en pleine campagne électorale en Poitou-Charentes d'appeler à la révolte contre la tête de liste sans que cette direction ne lève le petit doigt. On va où comme cela? Pourquoi continuer de s'acharner contre Ségolène Royal et ses amis? Quel intérêt pour Solferino?

Lorsque l'on voit la sarkozie médiatique multiplier les sondages positifs pour DSK et Aubry, tout en niant la possibilité à Ségolène Royal, et autres, d'exister dans la future primaire qui s'annonce, on se dit qu'il il y a anguille sous roche. Cette connivence incroyable entre la sarkozie et Aubry cache nécessairement quelque chose car franchement qu'à fait Aubry de si extraordinaire pour l'encenser à ce point sans aucune décence par l'ensemble des médias? Elle a pourtant largement fraudé à Reims et l'affaire Frêche va lui renvoyer son boomerang. Merci monsieur. Elle a perdu largement les élections européennes. Le parti est divisé plus que jamais. Son opposition au sarkozysme est soit inaudible soit complaisant. Elle ne rassemble aucune force populaire au service du PS.  Qu'apporte Aubry finalement au PS? Rien , nada , niente. Même pas les idées puisqu'elles sont pour la plupart reprises du pacte présidentiel et des actions régionales menées en Poitou-Charentes. Pourquoi donc vouloir l'encenser à ce point? Sarkozy y trouve-t-il un intérêt? Bien oui bien sûr. Lui il se régale de voir le parti socialiste se faire hara-kiri sur hara-kiri jusqu'à sa mort. Il sait que c'est le seul parti à pouvoir lui contester le pouvoir national alors il se délecte des divisions au sein du PS.
Mais à qui profite le crime au-delà de Sarkozy? A Fabius et DSK. Fabius qui tente derrière Aubry, avec l'aide des Hamonistes et Emmanuellistes, de caporaliser le PS pour se conserver une chance d'être désigné par les 100000 militants qui resteront en 2011. Ces militants qui ne seront en fait que les élus locaux. Les autres auront déserté cette dérive, à la mode du politburo.
Mais surtout cette casse du PS profitera à DSK. Lui, que la sarkozie met au plus haut et qui sait dans le même temps ne pas avoir une surface militante assez importante pour s'imposer à coup sûr lors de primaires. Qu'elles soient socialistes ou ouvertes à toute la gauche. Lui qui a un poste en or au FMI et qui ne le remplacerait que par une désignation d'office par le politburo du PS comme candidat officiel du parti. C'est sa seule chance. Donc la chienlit actuelle lui profitera et il le sait. C'est bien pourquoi il caresse Aubry dans le sens du poil.

Pendant qu'elle écoeure la moitié des militants qui n'ont pas voté pour elle à Reims, elle fait le jeu du TSSR. Donc de la sarkozie dans son ensemble qui se délecte à vouloir éliminer Ségolène Royal pour 2012. Avec mépris et arrogance. Les deux valeurs fondamentales de la sarkozie. A laquelle il faudra lui opposer l'éthique et l'intégrité. Deux valeurs mises en avant par Ségolène Royal et que s'acharne à faire disparaître le politburo du PS pour le plus grand bonheur de la sarkozie. Martine Aubry roulerait donc pour la sarkozie et non pour les valeurs socialistes d'avenir et humanistes qu'il faudrait lui opposer, pensant que cela lui profitera au final. C'est un mauvais calcul et un mauvais projet pour le parti socialiste, pour la gauche et pour les forces de progrès de ce pays.

Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltrees:
 MAubry en mission pour saborder le PS?  

Publié dans parti socialiste

Commenter cet article