Les élus référents de Ségolène Royal une insulte à la démocratie?

Publié le par Asse42

100214191424599 75 000 apx 470 w ouestfrance

 

 

 

 

La droite s'empresse de s'emparer de cette polémique pour retourner le boomerang à Ségolène Royal qui a osé dénoncer la corruption du système sarkozy. Cela s'appelle un contre-feu médiatique en sarkozie. Pour cela elle peut compter donc sur le ministre de la défense du nouveau centre dont on ne comprend pas trop ce qu'il vient faire là-dedans si ce n'est pour montrer que c'est la droite "démocratique" dans son ensemble qui s'insurge contre ce scandaleux abus de démocratie. Je crois qu'on aura jamais autant cliqué sur son site.


Qu'est-ce qu'il en est exactement de ces élus référents? Ce sont des élus référents nommés par la présidente et chargés de lui faire remonter les infos et faire le lien sur le territoire entre elle et la population. Notamment sur des secteurs non représentés par des élus de la majorité. Ce sont donc des personnalités connues dans lesquelles elle a confiance et sur lesquelles elle peut s'appuyer pour continuer aussi à valoriser ce territoire et pour ne pas le laisser dans les seules mains de la minorité régionale dont on ne peut être sur qu'ils relaieront précisément le message et l'action de la présidente.

Voilà où le bât blesse et où se situe l'attaque de la droite. Elle ne peut accepter de ne plus être la seule référente régionale sur son territoire. Avec l'élu référent nommé par Ségolène Royal la population pourra avoir la réalité de la politique régionale en direct. Il pourra ainsi contrecarrer la volonté de la minorité de dévaloriser les actions régionales sur leur territoire. C'est une lutte de propagande en fait.


Pourtant il est normal qu'un président exécutif, comme l'est le président de la république et le président de région, ait sur l'ensemble de son territoire des élus servant de référence à la population pour se renseigner sur l'action de la présidence. Au niveau national ce sont les préfets qui sont nommés et chargés de surveiller un territoire et d'y appliquer la loi votée par la majorité, c'est le même principe pour les élus référents mis en place par Ségolène Royal, à part qu'ils ne sont pas payés et qu'ils n'ont pas de pouvoir autre que rendre compte à la population et à la présidente. Où est le déni de démocratie? La présidente de région veut conforter son action et rendre compte au plus près de la population. Il est vrai qu'elle interfère alors dans les chasses gardées de son opposition mais elle le fait en toute transparence et au final c'est la population qui choisira à qui elle peut faire confiance lorsqu'elle aura  des informations à demander sur l'action régionale. C'est donc une manière de garantir à l'ensemble du territoire régional d'être respecté. Loin d'être un déni de démocratie c'est une volonté démocratique jusqu'au bout pour la population régionale.

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

francis 15/07/2010 18:17



ce sont donc des "élus ici, nommés ailleurs"...


surprenant...



bob08 11/07/2010 19:35



Voire les Morin et autre De machin faire beaucoup de mousse sur le sujet peut preter a sourire alors que dans le meme temps ils viennent de voter une loi permettant a A.Joyandet et C.Blanc de
retrouver automatiquement leur siege de depute sans nouvelle election!!



nelly33 11/07/2010 19:23



On peut regretter que les élus ne soient pas tous de gauche, mais c'est ça la démocratie. Et il n'est pas normal de remplacer les personnes choisies par le peuple
par des non élus ... ou alors, on supprime les élections, et cela s'appelle la dictature !


Comment pourra-t-on se battre pour la proportionnelle ou contre le scrutin à un seul tour si on "s'amuse" à faire ce genre de
gaminerie ?



Asse42 11/07/2010 21:44



En quoi est-ce un déni de démocratie? Rien n'empêche la droite d'être présente sur son territoire mais la population a le droit aussi d'avoir des infos directement concernant la région.