Le secret du charisme de Ségolène Royal.

Publié le par Asse42




On a beau critiquer Ségolène Royal, tenter de la déstabiliser ou la dénigrer, accentuer ses faiblesses, balancer des rumeurs sur son isolement, sur sa façon de manager une équipe, on a donc beau tout faire elle conserve toute sa popularité auprès des citoyens. Oh pas dans les sondages, mais reflètent-ils la réalité du terrain? Peut-on être sûr que la popularité sondagière d'une Rama Yade ou d'un DSK remplirait les salles publiques? Lorsque l'on voit que Martine Aubry s'est replié sur une salle moindre à Rennes pour être sûre de la remplir alors qu'elle devait prononcer un discours important de fin de tour de France, est symptomatique d'une classe politique qui a perdue le soutien populaire. Pour la plupart bien sûr. Un Mélenchon est encore capable de remplir des salles car il est sur un créneau politique suffisant pour attirer à lui une catégorie de citoyens déjà fortement engagés comme les syndicalistes, les associatifs, les militants engagés etc.. Ce sont eux qui se déplacent le plus facilement dans les meetings politiques. Mais faire bouger la France moyenne c'est autre chose. C'est une force et c'est cette force qui explique le charisme singulier de Ségolène Royal.

Car elle y parvient. Partout où elle va , où elle se rend elle déplace les foules et ses salles sont remplies. On vient l'entendre, l'écouter, la voir et on prend plaisir. Certes ce n'est pas un tribun politique vous amenant à l'extase avant de retomber sur terre mais ce n'est pas cela que l'on vient chercher lorsqu'on va à son contact.
  On vient d'abord chercher le respect. Le respect du peuple, des citoyens. Dans sa façon de communiquer on ressent une vraie volonté de se mettre à notre niveau et de ne pas rajouter de la distance verbeuse. Pas en sombrant dans le populisme de foire mais en utilisant la formule pédagogique. Celle que les gens pressés et arrogants ne comprennent pas. Certes cela allonge parfois son phrasé mais on comprend bien que c'est parce qu'elle veut que tout soit bien clair. Elle ne veut rien oublier. Ce soucis pédagogique est un vrai bonheur pour les citoyens qui veulent entendre et comprendre.
  Elle dit et parle naturellement de ses émotions. C'est très rare en politique et je comprends que cela puisse choquer les tauliers et les conservateurs. Elle n'hésite pas à dire qu'elle fait de la politique pour le plaisir, parce qu'elle nous aime et qu'elle aime voir les choses bouger dans le bon sens. Et en plus on la croit. Car bien sûr on pourrait crier au populisme mais force est de constater que ses paroles sont en accord avec ses actes. Elle n'a pas trahi ses convictions depuis son arrivée en politique et son action politique va toujours dans le sens d'une amélioration concrète de la vie quotidienne. Celle que les commentateurs qualifient de "petite politique" est en fait ce que les gens veulent voir. Ils votent pour un changement concret dans leur vie sinon à quoi bon?
  Enfin sa vision d'avenir est très claire. Là aussi contrairement à ce que la propagande des commentateurs qui veulent nous faire croire qu'elle n'a pas d'idées et donc pas de vision. Son objectif est de construire une société gagnante-gagnante. Pour cela elle recherche des convergences avec tout le monde. Et pour rechercher des convergences il ne faut pas insulter l'avenir. Donc ne pas exclure quiconque définitivement. C'est une de ses particularités fortes. Elle n'insulte jamais ses adversaires politiques et même dans le conflit elle sait rester digne et droite. Comparez avec un Peillon que les médias encensent en ce moment et vous verrez la différence. Certes elle peut être dure contre Sarkozy mais parce qu'il le vaut bien...

Pour résumer cette femme politique incarne une nouvelle façon de faire de la politique. Mais elle l'incarne naturellement. Lorsqu'elle fait une campagne participative pendant sa campagne présidentielle c'est parce qu'elle sait que c'est l'avenir de la politique. On ne peut plus faire des projets sans les citoyens. Peut-on dire la même chose d'une Martine Aubry par exemple lorsqu'on se remémore ses invectives contre ce qu'elle qualifiait de "populisme". Ségolène Royal incarne et a le courage d'incarner malgrè les moqueries et les railleries de toute part. Nous, le peuple, on lui en sait gré car on veut cet avenir politique. On ne veut plus être exclu des décisions publiques qui nous concernent. En fait on ressent que l'avenir de l'humanité ne peut passer que par le respect, la recherche du compromis sinon c'est la guerre perpétuelle. L'étape d'après de la démocratie c'est la démocratie citoyenne participative. C'est une évidence pour une société éclairée. Ségolène Royal incarne cet avenir et cette nouvelle étape à venir pour l'humanité. Barack Obama l'a perçu lui aussi. Tous les deux sont des éclaireurs de la politique de demain. A nous de nous en saisir pour les soutenir mais aussi pour les inciter à aller toujours plus loin sur cette voie. Ils ont besoin de notre appui car les lobbys de pouvoir n'accepteront pas facilement la remise en cause de leurs prérogatives. Il le faudra si on veut construire un monde meilleur.

Un exemple d'intervention publique typique de Ségolène Royal:

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

Asse42 05/12/2009 22:17


OK corrigé. Merci de tes coms. J'aime la franchise et l'entraide ;-)


payet 05/12/2009 21:27


J'adhère pleinement à cet article. Une grosse faute dans son corps en enlève une partie de sa force. On ne dit pas "on lui en sied gré" mais "on lui en sait gré". Le mot gré s'utilise avec le verbe
savoir :on dit "savoir gré"


Micheline POTIGNON 05/12/2009 13:22


Bonjour,
Tout-à-fait d'accord ; c'est un excellente analyse.
J'ai toujours été frappée par son côté "fédérateur" ,en ce qu'elle réunit des gens de toutes catégories sociales sur son nom.
J'espère qu'elle gagnera les Primaires et qu'en 2012, elle fera, avec Obama (qui sera probablement réélu, vu la "nullité" des Républicains) une duo exceptionnel en Occident.
Fraternité