Le Royalisme est d'abord un humanisme.

Publié le par Asse42

238870

 

 

 

 

Il n'y a pas besoin de chercher beaucoup ce qui fait la différence entre le Royalisme et la social-démocratie: c'est l'angle de vision sur lequel on s'appuie pour engager une politique. Lorsqu'on la prend sous l'angle de ce que décide les puissants, lorsqu'on se soumet aux règles internationales écrites par les puissants, on ne peut avoir une vision humaniste du monde. Certes il n'est pas interdit de le dire. Moult socialistes se déclarent être humaniste tout en étant exactement comme la droite soumis à l'ordre international. Or cet ordre international n'est pas humaniste. Vous le pensez-vous?


Etre humaniste c'est ne pas accepter la misère du monde. Or que se passe-t-il? Le monde s'enrichit certes mais cela profite à une petite élite pendant que la précarité et la pauvreté s'abat partout. Même dans nos pays dits riches. Les famines sont encore omniprésentes, l'accès à l'eau potable n'est pas garantie pour tous, les maladies du siècle dernier subsistent encore et font même parfois leur réapparition chez nous. Où est le progrès humain? Nous avons fait un bond technologique énorme sans nous soucier des conséquences sur l'environnement et sans que cela s'accompagne d'un progrès humain. A quoi sert d'être hyperperformant si toute une partie de la population mondiale n'y a pas accès? A quel jeu joue nos élites? Cette misère est-elle encore tolérable dans notre monde? Le système mis en place patiemment depuis des années s'en accommode fort bien en tout cas et il fait payer cher à tous ceux qui demandent à profiter du développement en les mettant sous sa coupe financière, pouvant ainsi exiger à tout moment le remboursement de la dette comme un moyen de chantage sur les peuples. Mais cette situation n'est plus tolérable et ne sera pas viable à terme. Vous pensez-vous que l'on peut construire son petit confort matériel pendant que notre voisin meurt de faim et subit la misère?


Les derniers événements doivent contribuer à nous ouvrir les yeux. L'argent il y en a. Il y en a beaucoup et la plus grande partie n'existe pas. 95% de la masse monétaire mondiale n'est que virtuelle. Seul 5% est de la monnaie physique. C'est dire la virtualité du monde dans lequel on vit. Tout repose sur une bulle financière qui n'en finit plus de gonfler et qui a des cycles de vies et de mort bien définies. Ces bulles financières sont dépendantes du bon vouloir de quelques-uns. Et la volonté de quelques-uns peut déclencher des cataclysmes, des crises durables, des émeutes civiles, des guerres. Ce n'est pas un délire. Mr Soros est à l'origine de la tension entre Georgie et Russie. Juste pour savoir si l'Otan pouvait encore grignoter sans coup férir un territoire à la Russie pour accentuer sa pression et ainsi créer une tension militaire profitable au final aux marchands d'armes. Mr Soros encore, est à l'origine de l'attaque contre la livre sterling vous vous rappelez? Une attaque qui a plongé l'Angleterre dans la panique avant que ce monsieur retire ses billes et un coquet bénéfice. Il a suffi d'UNE personne contre un pays riche comme l'Angleterre pour déstabiliser le monde. C'est énorme non? En tout cas cela montre le pouvoir exorbitant que détiennent les financiers du monde. Ils ont une poignée et ils ont la main sur tout. Même sur nos gouvernements. Où est l'humanisme là-dedans?


Que la droite adhère à cette vision du monde c'est bien dans leur esprit mais la gauche? Le parti socialiste? Le parti de Jaurès, Blum, Leroux? Je ne parle pas de Guesde qui, pour moi, était envoyé par l'ordre mondial pour créer au sein du parti socialiste républicain et humaniste (anti-guerre) naissant un courant ouvriériste ouvertement affidé à Moscou pour créer des tensions guerrières. Le parti socialiste humaniste n'a jamais véritablement vécu ni pris son envol. On sort à peine de la coupe des ouvriéristes qui prétendent qu'être de gauche c'est de défendre exclusivement la cause des ouvriers...Faux! Etre socialiste c'est construire une société où l'on permettra le progrès de tous les humains quelles que soient leur classe sociale, leur religion, leur éducation etc. Le socialisme originel œuvre à l'élévation de l'humain. De tous les humains sans conditions.

Cet humanisme ne peut que s'opposer à cet ordre mondial qui se joue devant nos yeux. comment accepter que l'on trouve 750 Milliards pour sauver l'euro, et les banquiers par la même occasion, et qu'on n'e soit pas été capable de proposer un plan de relance commun en Europe? Ces 750 milliards balancés sur l'économie européenne cela aurait pu contribuer largement à notre relance. Non? L'europe préfère garantir les spéculateurs, les vautours, de la faillite. Et en plus elle s'en glorifie. Entendre Moscovici défendre cette position et donc l'action de son mentor DSK, montre que le parti socialiste n'est plus sur sa valeur originelle qu'est l'humanisme. Sinon il raisonnerait comme Ségolène Royal.


Voilà l'origine de sa percée dans les rangs socialistes. Elle reprend à son compte les valeurs originelles du socialisme qui se voulait être la morale du peuple. Pas des puissants. Et cette position il n'y a qu'elle qui l'occupe visiblement au parti socialiste. Qui d'autre? Martine Aubry essaye le care...pourquoi faire? Même Hamon ou Emmanuelli qui prétendent défendre le peuple sont soumis à cet ordre mondial financier. Ils voteront DSK sans hésitation s'il le fallait. Contre Royal. Contre l'humanisme populaire et socialiste. Ils n'ont pas compris que cette attraction populaire était le fondement même du socialisme, ou plutôt ils ne veulent pas la voir car cela signifierait que pendant des années les socialistes nous ont trompés en nous menant sur le mauvais chemin de développement. Etre de gauche ce n'est pas défendre une lutte des classes, ça c'est l'ordre mondial qui le souhaite pour alimenter sa survie, être de gauche c'est proposer un projet pour l'ensemble des humains quelles que soient leurs compétences. Les faire adhérer à un projet pour le bien de tous. C'est cela l'humanisme car il s'opposera aux puissants qui mettent la main sur le monde. Le social-humanisme c'est la voie de l'avenir et elle nous sauvera de la lutte mortifère pour les peuples entre le social-libéralisme et le social-communisme. Tous deux acteurs de l'ordre mondial. On comprend mieux maintenant les forces qui s'opposent à son irrésistible avènement. Il le faudra sinon on se dirige vers notre auto-destruction.

 

 

Plus de liens dans ce pearltree:

Publié dans Royalisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Max 14/05/2010 15:25



Je ne vois pas vraiment d'humanistes au PS, à part Royal.  Mais je crois qu'il y en beaucoup plus, hors des partis politiques, qui ne sont que des machines à fabriquer des
élus. Chez les altermondialistes (que je connais peu, je l'avoue), ou chez un Mélenchon, il me semble que l'humain est au centre de la réflexion politique.



Abdoulaye 13/05/2010 22:53



Toujours aussi pertinent! A bientôt.