Le retour des Royalistes?

Publié le par Asse42

h-20-1449687-1236520802-copie-1.jpg

 

 

 

 

L'heure semble être à la grande réconciliation autour de Ségolène Royal lors de cette fête de la fraternité qui s'annonce le 18 à Arcueil. En dehors de son équipe politique et de ses soutiens indéfectibles comme JJ Queyranne, il semble y avoir comme un retour de l'équipe Royaliste du congrès de Reims. Manuel Valls est annoncé et dans ses bagages il pourrait amener Filipetti. Mignard se réconcilie avec son "amie de 30 ans"...cela sent le frémissement d'un retour du noyau Royaliste au sein du parti socialiste. Oh certes cela n'est qu'un début mais c'est quand même le début d'un contre-pied au flux inverse de l'année dernière. Que se passe-t-il?

 

D'abord il se passe que Ségolène Royal n'est pas coulée. Elle a été touchée certes par sa défaite, injuste, lors du congrès de Reims et par le départ des membres de l'équipe royaliste. Non pas que ce soit surprenant que dans un parti politique les apparatchiks aillent à la victoire, ce qui a été plus dur c'est la façon dont ses "amis" ont décidé de rompre les ponts avec elle. On se rappelle de l'affaire Peillon et de la dureté des paroles à son égard. On voit combien il y a à peine 4 mois JP Mignard s'était rallié à DSK tout en rappelant son soutien à Hollande (cf.vidéo). Malgré donc qu'elle soit esseulée et délaissée par l'équipe du congrès elle est toujours présente et toujours crédible comme candidate à l'investiture socialiste.

 

C'est  le point central de l'affaire. Les soutiens de DSK ne savent pas vraiment ce qu'il va décider en ce qui concerne l'investiture socialiste. Va-t-il participer aux primaires ou non? Constatant cela et constatant aussi qu'en dehors de Martine Aubry et DSK, il reste toujours Ségolène Royal comme candidate victorieuse potentielle lors de primaires, le rapprochement s'opère donc. En douceur.

 

Ce rapprochement peut avoir plusieurs objectifs: Celui de réunir à nouveau les Royalistes et les Hollandais sous une même bannière suceptible de gagner les primaires. Hollande malgré ses amis ne parviendra pas à mobiliser en sa faveur surtout s'il n'a pas l'appui des militants de base encore fortement royalistes. Cette force populaire est le meilleur atout de Ségolène Royal et elle le sait. Donc ce rapprochement constituerait la première pierre d'un pôle unitaire. Sous quel leadership? C'est toute la question.

L'autre objectif serait ensuite d'unifier ce pôle à une candidature DSK dont Hollande se dit très proche. Il s'agirait donc de faire avancer par "l'amitié" la dissolution de Ségolène Royal dans la mouvance DSK. La valoriser à nouveau pour la désamorcer en quelque sorte.

Enfin le dernier objectif peut être que la sphère Royaliste est en pleine recomposition autour de Ségolène Royal. Nombre d'apparatchiks voyant que même si Aubry gagne ils passeront après tout le monde pour avoir des postes importants, décident d'activer de nouveau la candidature Royal. La seule capable de tout renverser sur son passage et démonter ce pacte DSK-Aubry-Fabius  qui fait horreur à beaucoup de monde. Car ce serait la permanence des mêmes têtes au sommet de l'état et le retour du jospinisme.

 

Cette fête de la Fraternité est en tout cas un tournant en cette année 2010 pour Ségolène Royal. elle a pu constater qu'en deux coups de cuillère à pot elle est revenue dans le jeu gagnant au sein du parti socialiste. Les gens attendent en fait de savoir ce qu'elle a vraiment en tête pour s'engager, ou non, à ses côtés. Peut-être que son discours prévu ce 18 septembre à Arcueil sera la première pierre d'une future campagne pour les primaires. En tout cas il est très attendu. Par les journalistes qui sont déjà nombreux à être accrédités, par les Royalistes historiques et par les apparatchiks socialistes pour avoir une visibilité à moyen terme sur la stratégie à suivre. Il sera sans doute suivi de près par le parti solferinesque qui suit de près tout ce qui touche Royal sachant que ce sera "l'ennemie" à abattre pour imposer Aubry pour un simple plébiscite lors des primaires.

Publié dans Royalisme

Commenter cet article

Elie Arié 23/09/2010 18:49



Non, bien sûr.


.



Elie Arié 23/09/2010 18:26



Bien sûr: Ségolène Royal, qui n'a jamais rien fait d'autre de sa vie.



Asse42 23/09/2010 18:40



Tu confonds avec la fonction politique. Apparatchiks ce sont les hommes d'appareils et qui construisent leur carrière en allant à la soupe avant de défendre des convictions. Rien à voir avec
Ségolène Royal.



Elie Arié 23/09/2010 15:37



Très intéressante, Asse, la photo que tu as choisie pour illustrer ton article.


 


Sur tous les soutiens à Royal qui y figurent (Peillon, Assuline, Valls, etc.), tous l'ont lâchée.


C'était pour illustrer ses qualités de "rassembleuse" ?



Asse42 23/09/2010 18:22



Tu dois savoir ce qu'est un apparatchik.



Elie Arié 22/09/2010 23:49



@ fourmi rouge


Je trouve le bouquin de Revault d'Allones plus vache envers DSK qu'envers Royal.


 



la fourmi rouge 22/09/2010 23:42



Franchement Elie, tu pousses un peu trop loin le bouchon !


 


Personnellement, je partagerais assez ton analyse concernant le travail du duo Aubry-Royal : les 2 femmes s'entendent bien en apparence.


Si Aubry n'avait pas donné des "consignes", des éminences éléphantesques ne se seraient évidemment pas déplacées à cette Fête de la Fraternité pour une mise en valeur exclusive de Ségolène Royal.
D'ailleurs, ils ne se sont pas génés, profitant même de la nuée de micros et TV, pour distiller leur discours, comme leur préférence pour les primaires.


 


Par contre, t'appuyer Elie, sur la prose de David Revault d'Allones, supporter de Delanoé et pro-DSK, qui hait Royal, pour asseoir ton jugement, m'apparaît fort de café !


L'utilises-tu aussi pour parler de Jean-Pierre Chevènement, que Libération avec Joffrin ( bien que lui aussi au Siècle...) en tête, éreinte ?