Le drapeau de la gauche républicaine est à relever!

Publié le par Asse42

jaures.1235250192.jpg

 

 

 

Contrairement à ce qu'essayent de nous faire croire les commentateurs médiatiques, les leaders politiques, les bien-pensants, les philosophes de la pensée unique, il n'est pas fachiste de se considérer français avant d'être européen. Je suis même certain qu'une très large majorité de français se définissent et se reconnaissent comme tel. Seules les élites, les puissants, les riches veulent nous faire croire qu'importe l'Europe qu'on a, elle sera toujours mieux que rien. Non c'est faux. Et le désaveu électoral, dans l'Europe entière, lors des dernières élections européennes devrait poser profondément la question essentielle de l'identité nationale des peuples. Pas par l'exclusion bien sur comme l'a tenté la droite extrême sarkozyste, par l'analyse de l'appartenance à une histoire commune. Moi je suis français d'abord, patriotique mais aussi républicain et internationaliste. Socialiste quoi.


Cette identité républicaine est profondément ancrée au sein du peuple contrairement à ce que l'on pourrait penser. On a depuis longtemps tenter de la nier en essayant de le rassembler autour du drapeau rouge de l'internationale ouvriériste. Mais cela ne pouvait avoir qu'un temps car ça ne collait pas à l'histoire, à nos racines profondes. Ceux qui ont rejeté cette appartenance à cette gauche communiste se sont vus rejeter, malgré eux souvent, à l'extrême-droite de l'échiquier politique car pour l'establishment, pour nos élites, le drapeau français est une hérésie dans la globalisation. Ils nous répètent sur tous les plateaux TV que la France n'est qu'un petit pays, que sa voix ne pèse plus dans le monde et autant la noyée dans un européisme forcené. Je le dis franchement, et ça m'en coûte de le dire, si Sarkozy existe encore  c'est parce qu'il donne l'impression de défendre la voix de la France en Europe et dans le monde. On apprécie son côté frondeur et son culot même si c''est exactement les travers qui nous ont valu depuis la nuit des temps les railleries de nos voisins stigmatisant l'arrogance française. Sarkozy c'est cela et ça plaît encore aux nostalgiques de la France forte et respectée. Ils ne voient pas en fait que Sarkozy nuit considérablement à l'image de la France dans le monde parce qu'il n'en porte pas les valeurs républicaines. C'est une France arrogante et culottée mais complètement soumise à l'impérialisme anglo-saxon. Pieds et poings liés et avec acceptation bien sûr tant les puissants du monde ne peuvent que rallier l'ordre mondial libéral. Comment peut-on être puissant et avoir une conscience républicaine?


Même la droite républicaine, gaulliste, ne pèsera jamais assez dans l'océan de droite puisque celle-ci ne peut qu'être au côté des puissants. C'est sa nature. Le peuple passera toujours après. La république issue de la révolution n'est pas franchement de droite, elle serait même plutôt de gauche. Et le drapeau de la gauche républicaine est à terre depuis l'assassinat de Jaurés. Il est aussi à prendre. Il y a une véritable attente populaire pour qu'enfin la gauche républicaine revienne dans le jeu politique. Pas une gauche ouvriériste, radicale, révolutionnaire; pas une gauche bobo écolo; pas une gauche social-démocrate atlantiste; une gauche républicaine qui défendrait les valeurs de la France dans le monde. Les valeurs qui ont fait la grandeur de notre pays et que l'on s'ingénie depuis trop longtemps à nier. On a tué Jaurés parce qu'il était pacifiste...Depuis il n'y a jamais plus eu de grand leader socialiste républicain.

Certains m'objecteront que Mélenchon défend la gauche républicaine. Oui mais affidée au communisme et aux révolutionnaires. Elle ne convaincra jamais le peuple français.


Non la gauche républicaine qu'il nous faut c'est la Royaliste. Ségolène Royal a écrasé solferino en 2006 sur la seule foi des sondages croyez-vous vraiment? Lorsqu'en 2005 son premier meeting, bien avant sa popularité sondagière , est comble c'est pourquoi à votre avis? Pour ses beaux yeux? Ou pour voir enfin l'émergence de cette gauche républicaine tant rêvée. Une gauche qui apaise le pays. Une gauche qui prend en compte l'intérêt général sans nier le développement individuel de chacun. Une gauche qui redonne à la France toute sa fierté révolutionnaire de 1789 mettant à bas les privilèges. Une gauche respectueuse de tous les siens et qui est fière de sa France métissée. Une gauche qui s'oppose à cette Europe atlantiste. Une gauche qui cherche les cercles vertueux plutôt que l'affrontement. Tout cela c'était Ségolène Royal en 2006 / 2007. Elle avait déclenché une ferveur populaire fantastique, et jamais atteint dans notre pays depuis bien longtemps en ce qui concerne la politique. Les forces vives, la jeunesse, les travailleurs, les diplômés ont voté massivement pour elle. Pour l'espoir d'une gauche républicaine.


Ce drapeau il est toujours entre les mains de Ségolène Royal. Je ne vois personne d'autre, franchement, pour pouvoir le porter en 2012 au pays. A mon avis il est là le cœur de l'électorat populaire de Ségolène Royal. C'est pourquoi son médiatico- ralliement aux atlantistes sociaux-démocrates si il la ramène dans le jeu politique solferinesque risque au final de la pénaliser auprès des électeurs. Car dans l'inconscient populaire, le lien qui lui reste attaché c'est le lien de la gauche républicaine. Cette gauche que toutes les élites s'ingénient à railler car c'est évidemment la plus dangereuse pour leurs pouvoirs tant elle est démocratiquement crédible et donc potentiellement élective. Elle est là j'en suis persuadé la stratégie gagnante pour Ségolène Royal car, en plus, ce sera la seule façon de pouvoir rassembler pacifiquement au-delà de la gauche. Face à une droite extrême, versaillaise et bonapartiste, anti-républicaine par excellence, il faut opposer un front républicain. Et ce front ne peut être porté que par la gauche si il veut un véritable soutien populaire.


Ce front républicain peut parfaitement se retrouver dans le superbe, et émouvant , discours de candidature 2006 dans ce lieu symbolique qu'était Vitrolles à l'époque. Un discours républicain, patriotique, internationaliste, universel et donc profondément humaniste. C'est ce discours là qui a lancé toute la trajectoire de Ségolène Royal. Un discours intensément socialiste comme l'aurait aimé Jaurés.

 

 

Plus de liens dans ce pearltree:

 

 

 

Partager 

Publié dans Royalisme

Commenter cet article

Eddy 08/06/2010 09:13



Encore cet Elie Arié, qu'est-ce qui veut prouver le bonhomme, l'histoire l'a déjà oublié celui là. Comme moi, et nous, aussi ... Et tant mieux ...


Toujours à attaquer les pensées des gens plutôt que de débattre de fond ...


 


Amicalement à toutes et tous !



estelle92 08/06/2010 06:16



Elie, Royal restera dans l'histoire, ce qui ne sera pas ton cas (ni le mien...) car elle a fait souffler un vent frais sur la politique française. Quand je vois tout ce que le PS tire de ses
idées je me dis qu'elle ne se sera pas battue pour rien.


Il y a des gens comme elle qui font avancer les choses sans pour autant pouvoir en profiter personnellement ! Et c'est très bien comme ça.



hafrit 07/06/2010 23:17



le probleme est autre , c'est pas la gauche qu'ils ont tues tous ces faux penseurs politiques , theoricien ..... , mais la civilisation occidentale mais surtout la France et tout ce qu'elle peut
representer , car la France a tjs ete un puissance grace a son ora ideologique de pensee , pour faire simple passe du siecle des lumieres au siecle de l'obscurantisme .je ne suis pas seul a le
penser des personne comme Nabe , Soral , Todd, Verges ,roland  Dumas .......


le choix strategique de tomber avec le grand cadavre qu'est les usa et surement une fin de civilisation .je n'est aucun pouvoir sur cela ,certain dise que nous jouons sur le psychologique , y a
un proverbe berbere qui dit "ecoute celui qui te fait pleurer et evite celui qui prefere t'amuser ."



Elie Arié 07/06/2010 21:25



Je crois que tu es devenu accro à la production de  commentaires qui se contredisent toutes les demi-heures, et je me demande ce que tu feras fin 2011, quand Royal sera définitivement out.



Asse42 07/06/2010 22:14



Je sais élie que tu as du mal à argumenter sur le fond. Tu préfères asséner tes vérités que vraiment débattre. Je te permets au moins de poser ta propagande c'est pas mal non?



Elie Arié 07/06/2010 18:47



Tu es vraiment un cas: tu ponds alternativement des articles pour critiquant Ségolène Royal pour ce qu'elle est réellement, d'autres la soutenant pour ce qu'elle n'est que dans ton imagination,
et cela à raison de 3 ou 4 par jour.