Le dépassement du PS est en cours.

Publié le par Asse42

1730_115930_DLM109_jpg_0KAFCJPB.jpg

La révolution politique est en marche
et personne ne semble vraiment vouloir la regarder en face car elle remet en cause profondément les croyances et les pratiques du passé. Et puis cette révolution est menée en Poitou-Charentes par une femme politique qui depuis son établissement dans le "gratin", ne cesse de le bousculer. Ce qui lui vaut beaucoup d'inimitié voire de haine, venant d'ailleurs autant de ses "camarades" que de ses adversaires politiques. On peut dire qu'elle fait l'unanimité contre elle ou presque. Plus dommageable, mais pas surprenant finalement, l'ensemble des médias restent du côté du gratin et traitent avec beaucoup de désinvolture et de mépris cette femme politique pourtant ex-candidate à la présidentielle en 2007 ce qui n'est quand même pas si lointain.
Sa révolution politique se fait bien sûr par les idées puisqu'incontestablement on peut dire que c'est elle qui met en forme et nourrit le projet pour la gauche à l'avenir: la démocratie participative citoyenne, la croissance verte, le donnant-donnant, les états-unis d'Europe,...Bref une politique humaniste au service de l'humain avant les intérêts financiers.
Sa révolution politique se fait aussi naturellement par sa personne parce qu'elle véhicule les valeurs indispensables de la société de demain et qui devront être incarnées par le président de demain: l'éthique et l'intégrité.
Mais la révolution que je veux vous parler ici et la révolution politique. La révolution qui bouscule les appareils, les dogmes, les organisations, les pratiques.

Ségolène Royal, comme chacun le sait maintenant, a choisi l'ouverture politique. C'est ce qu'elle porte naturellement. D'abord au sein du parti socialiste puisqu'elle s'est toujours située au-dessus des courants internes. Et on a pu voir à Dijon qu'elle payait aussi son manque d'implication personnelle dans son propre courant de pensée. Puis ensuite au-delà. Elle incarne cette gauche "ouverte" qui ne veut pas se replier sur ses dogmes, son pré carré. Son ambition est de faire gagner la France pas seulement le parti socialiste ni même la gauche. Mais elle le fera sur des valeurs de gauche profondément ancrées en elle. Elle est socialiste dans ce qu'il a de plus fondamental, c'est-à-dire une vision humaniste et républicaine de la société. C'est cela le socialisme et en ce sens on peut dire qu'il n'y a pas eu d'exemple de sociétés socialistes. Le social-marxisme n'est pas le socialisme c'est un communisme.
En remettant donc le socialisme au coeur du projet républicain pour notre pays elle a commencé par bousculer les dogmes ancrés dans le passé. Les tenants du socialisme ouvriériste ont vu leur rêve révolutionnaire être abandonné par sa vision du socialisme. On l'a donc accuser de tous les maux en insistant sur le fait qu'elle n'était pas une révolutionnaire. Pourtant elle a gagné très largement l'investiture interne et malgré sa défaite en 2007, le PS s'est appuyé sur son incontestable victoire interne pour modifier en profondeur sa doctrine. Il a abandonné l'idée révolutionnaire. Première victoire pour elle et défaite amère pour d'autres.

Mais si Ségolène Royal a gagné largement ce n'est pas en abandonnant les valeurs socialistes. Bien au contraire elle les a remises au coeur même de notre projet. La démocratie participative citoyenne est un combat de longue haleine pour le PS. L'identité républicaine et patriotique du socialisme ne nous vient-il pas du grand Jaurès? On peut donc être fier d'être français et socialiste. Elle a substitué au drapeau rouge de la lutte ouvrière, le drapeau bleu blanc rouge de l'identité républicaine de notre pays. Une substitution brutale au sein d'un parti chloroformé par les dogmes du passé, mais pourtant nécessaire s'il veut se positionner comme une alternative républicaine à la droite. Le parti socialiste ne peut plus être le parti d'une seule catégorie sociale. Il doit l'être pour toutes. Et c'est à cette seule condition qu'il pourra de nouveau revenir au pouvoir dans notre pays.

Cette ouverture idéologique majeure s'accompagne naturellement d'une volonté d'ouverture à toutes les forces républicaines de notre pays. Toutes celles et ceux qui veulent participer au projet humaniste et républicain pour la France sont les bienvenues. D'où qu'ils viennent du moment qu'ils partagent le même socle de valeur sur la justice sociale, l'excellence environnementale, la démocratie citoyenne et les valeurs républicaines. Autrement dit les valeurs portées par Ségolène Royal dans son projet politique pour le pays. Un projet socialiste républicain.
Il ne s'agit pas, comme le hurle la gauche radicale ou les experts de la vieille politique comme Mélenchon, de dire qu'on va s'allier avec la droite, il s'agit de rassembler largement sur le projet et les valeurs. Comment être contre si on a l'ambition de faire gagner les valeurs socialistes et républicaines dans notre pays?

Finalement cette conception politique ne peut s'exprimer à l'abri d'un appareil politique. Car quel que soit son degré démocratique l'appareil politique est construit pour faire gagner son parti. Il a donc pour ambition de diviser au maximum les opinions et d'exclure celles et ceux qui ne pensent pas comme lui et ne sont donc pas conformes au dogme.
C'est tout l'intérêt de l'association Désirs d'avenir pour Ségolène Royal. Dans cette association elle peut revendiquer normalement son projet et le débattre sans tabous en profondeur dans la société. Un débat ouvert très largement sur la société et sur la multitude des identités de chacun. Elle n'est donc plus prisonnière d'un jeu d'appareil qui consistera à défendre sa place éligible et celle de ses amis, au détriment de ses idées et ses convictions profondes.
A cet égard l'ouverture au Modem dès le premier tour est une véritable révolution à lui tout seul. En dehors du fait que l'ouverture est aussi en cours pour les partenaires de gauche bien sûr. C'est qu'elle fait exploser les vieilles pratiques politiques qui consistent à faire semblant de se rassembler après le premier tour et après s'être bien comptè. Un rassemblement qui n'a pour seule ambition que de négocier les places de chacun. Pas de parler du projet, du fond et de l'action à venir. En se rassemnblant dès le premier tour le Modem local envoie le message d'un rassemblement sur le projet. Même s'il a eu des places éligibles en contrepartie, c'est le donnant-donnant, en se rassemblant dès le premier tour il cautionne automatiquement le programme à venir pour la région porté par Ségolène Royal. On ne peut pas dire qu'il est venu que pour les places éligibles puisqu'il se met au vu et au su de tous en situation de soutenir ouvertement Ségolène Royal. C'est une véritable révolution politique puisqu'elle dépasse les jeux d'appareils pour revenir à la source: un projet pour les citoyens.

Certains s'essaieront sûrement à vouloir dénigrer cette "ouverture "politique en la comparant au sarkozysme. Finalement que fait-elle de diiférent? Tout. "L'ouverture Royal" ne se fait pas par les personnes, par les individus, mais par un ralliement conscient, visible, consenti, au projet d'avenir qu'elle porte. Ceux qui viendront dès le premier tour seront donc acteurs de cette politique sans pour autant avoir à se renier. Ils apporteront leur diversité et leurs différences pour enrichir le projet. Les valeurs seront garanties par la présidente. Ce ne sont pas des personnalités que l'on débauche du camp d'en face pour leur faire miroiter les ors de la république. Ici pas de traître, pas de félon. On n'abandonne pas ses valeurs quand on rejoint Ségolène Royal. C'est toute la différence.





Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltrees: 

 Le dépassement du PS est en marche.  

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

cyrano 08/02/2010 12:04


Non non, asse42, ta démonstration ne tient pas la route. Récupérer les âmes perdues du Centre en leur proposant un poste et des indemnités, Mitterrand l'avait déjà fait en 1988 (il ne me semble pas
qu'il ait signé un accord avec l'UDF d'ailleurs). Alors, tu vois, ta Royal, elle n'a rien inventé et elle fait effectivement de la politique à l'ancienne. Tout à fait d'accord : on peut être jeune
et con. La preuve, on la trouve à Désir d'Avenir où il y en a pleins...


Asse42 08/02/2010 12:48


Cyrano

Déjà tu remarques donc que le GRAND Mitterrand lui-même avait fait l'ouverture au centre en 1988. Ce n'est donc pas tabou. Mais il l'avait fait contraint et à des personnes.
Ségolène Royal attire à elle dès le premier tour. Sur son projet socialiste. Elle n'a pas signé d'accord avec le Modem. C'est lui qui s'est rallié de son plein gré.
Elle construit donc une alliance arc-en-ciel face à la droite. Car bien évidemment elle rassemblera la gauche dès que celle-ci arrêtera de vouloir se compter avant de faire passer l'intérêt général
des citoyens, et elle rassemble déjà la société civile par l'intermédiaire de syndicalistes. C'est donc une large alliance en construction. La seule capable de gagner contre sarkozy.

Peut-être n'avons-nous pas le même objectif?


monica 08/02/2010 02:27


MDR !!


cyrano 07/02/2010 23:25


Asse42,

Je trouve que, au contraire, Royal fait de la politique à l'ancienne. Royal, au fond d'elle même, sait que le Modem n'aurait jamais fait autant de voix à la présidentielle avec un autre candidat
plus crédible qu'elle. Elle sait aussi que les électeurs du Modem l'a juge incompétente. Alors, sa seule solution, c'est de tenter d'établir des accords de partis avec le Modem pour faire réfléchir
l'électeur. Bref, de la politique à l'ancienne quoi. Mais pas étonnant, Royal étant un éléphant du PS déjà présente en politique en 1980...


Asse42 07/02/2010 23:54


Cyrano

Bien au contraire. elle fait la démonstration que l'on peut rassembler sur un projet sans faire d'accord d'appareil. En laissant la porte ouverte simplement.
Tiens lis ce dernier article il te sera édifiant:
http://www.fraternite-royal.com/article-encore-un-mythe-anti-royal-qui-s-effondre-44458255.html

Même si je sais bien que tu joues l'outrance car personne ne te croit lorsque tu dis qu'elle fait de la politique à l'ancienne. Et puis on peut être jeune et con aussi...


Asse42 07/02/2010 20:57


Michèle avec plaisir. N'oublie pas de citer l'auteur et de mettre le lien merci


Michèle Geber 07/02/2010 18:22


Encore un excellent article !
Merci de dire si simplement et clairement tout ce que nous pensons.
Je vais le mettre sur le blog DA Niort.
Amitiés fraternelles,
Michèle