La voie d'avenir pour la gauche c'est la voie Royal.

Publié le par Asse42

VSR2010_0.JPG

Alors que l'on prévoyait les pires difficultés pour Ségolène Royal
à rassembler elle fait la preuve exactement inverse. Elle a pourtant largement ouvert ses listes avant le premier tour à toutes celles et ceux qui se reconnaissaient dans son bilan et dans son futur projet. On lui prédisait qu'ensuite ce serait difficile de faire de la place entre les deux tours. Elle a montré le contraire. Alors qu'elle avait des centristes sur sa liste cela n'a pas empêché le PC local d'appeler très clairement à voter pour la liste Royal. Je pensais que le centre était un casus belli? Alors que l'on prédisait une épreuve de force avec Europe-Ecologie tout s'est passé rapidement et sans problèmes majeurs. Les exigences des écolos sur le futur projet peut faire sourire lorsque l'on sait que c'était déjà dans le projet Royal...


Ségolène Royal et Françoise Coutant 16/03/2010
envoyé par Segolene-Royal-2010. - L'info video en direct.

Quelles conclusions en tirer pour l'avenir?

    La première que l'on peut tirer c'est que les électeurs votent sans tenir compte des stratégies d'appareils. Le front de gauche qui essaye de diaboliser le PS pour attirer à lui les ouvriers n'y parvient pas. Ségolène Royal fait un carton lorsque ceux-ci se sont déplacés pour aller voter. Ce qui montre que la volonté de chercher à se démarquer à tout prix en diabolisant son futur partenaire n'est pas payante. Même constat pour les Verts qui ne rassemblement pas au-delà de leur camp de base. Les électeurs écolos ne comprennent pas comment on peut gouverner pendant 6 ans dans une majorité, dire qu'elle a un excellent bilan avant le début de la campagne et ensuite attaquer cette même majorité pendant la campagne! Les citoyens ont donc répondu très clairement à cette stratégie. D'abord en s'abstenant majoritairement et ensuite en ne suivant pas aveuglément les consignes des partis politiques. Ils ont le vote pragmatique comme c'est le cas à Cerizay commune d'Heuliez qui a voté majoritairelment pour Ségolène Royal dès le premier tour!

    La deuxième conclusion c'est donc que la politique politicienne écoeure les électeurs. Seuls ceux qui s'intéressent à la politique et qui en ont vu les effets concrets se sont déplacés au premier tour. Les autres n'en ont pas vu l'utilité. Et la valse des émissaires entre les différents partis pour trouver des accord programmatiques en moins de 24heures montre combien cette façon de concevoir la politique n'intéresse plus personne et la décrédibilise au contraire. On sent bien que c'est la lutte pour les places sur les listes des uns et des autres qui intéresse, pas le projet pour les citoyens.

    La troisième conclusion est de dire que l'avenir devra être à une entente la plus large possible dès le premier tour pour convaincre les citoyens que l'on se rassemble sur un projet et non seulement pour les places. Ce que Ségolène Royal a entrepris en Poitou-Charentes est finalement la bonne méthode pour l'avenir. Prendre le temps de rassembler en amont, de discuter et d'enrichir collectivement le projet pour permettre de faire de la place à tout le monde. si l'ensemble des partenaires de la gauche, et au-delà, avaient accepté son offre tout le monde aurait été gagnant et la liste Royal aurait été élue dès le premier tour. Les Verts ont eu au final ce que la région leur proposait au départ. Le FdG a entrainé la disparition des communistes du conseil régional! Et le Modem dans toute sa suffisance n'est représenté que par celles et ceux qui ont accepté de la rejoindre dès le premier tour.

C'est donc une défaite pour la division, pour les petites phrases qui irritent et qui détournent de la politique. Les citoyens aimeraient que les leaders politiques d'une même famille fassent entenfdre leurs convergences plutôt que de faire croire qu'ils sont meilleurs qu'untel, qu'ils feraient mieux à la marge. On en à marre de voir la gauche faire campagne contre elle au premier tour avant de vouloir se rassembler comme si de rien n'était. Cette conception de la politique n'est plus tenable! C'est le message le plus important envoyé par les citoyens selon moi. Oui à l'unité, à la recherche des convergences entre tous sans sectarisme et sans tabous sur un projet clair, plutôt que la multiplication des divisions à la marge. C'est ensemble que nous serons plus forts. Et ensemble dès le premier tour est le meilleur message politique que l'on peut envoyer au pays à l'avenir.

Cela c'est la force de Ségolène Royal. Elle porte cette volonté politique, cette volonté de gauche ouverte qui est le meilleur gage pour l'avenir. On ne reconstruit pas un pays tout seul ni pour un clan contre l'autre. On construit un pays en rassemblant largement toutes les volontés humanistes voulant participer au projet. Chacun apportant ses compétences, ses différences mais dans une volonté de partage et sous l'autorité d'un leader qui incarne ces valeurs . C'est en tout cas ce que devra incarner le prochain président. Nul doute que ce sera encore un individu, une personnalité. On n'a pas encore choisi d'élire un groupe pour représenter le pays. Il faut toujours quelqu'un qui creuse le sillon et rassemble sur ses valeurs.
Alors pour celles et ceux qui croient au rassemblement large des volontés humanistes pour le pays, la voie d'avenir c'est la voie Royal.

Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltree:
 La voie d'avenir pour la gauche est la voie Royal.  

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

béatrice 18/03/2010 10:15


Bonjour Ass42

je sui eliebea,

ce que je voulais dire c'est que si ségolène rassemble des personnalités dès le départ dela compositions du projet (ps, humaniste , écolo, société civile) elle pourrai en citer quelques uns qui
seraient ministrables dans son gouvernement et comme cela lors des meetings et rdv télé ils pourraient y aller et expliquer aux français le projet de ségolène, leur adhésion au projet et leurs idée
sur la situation du pays et le rôle qui joueront au sein de chaque ministere.

en plus elle permettrait de montrer sa cohérence depuis le congrès de reims en passant par les régionales.

et dès la fin des régionales reprendre les upp et faire des réunions publiques dans toute la france (3 ou 4 jusqu'à la fin de l'année) plus une grande et belle fête de la franternité (bordeaux ou
la charente ou paris).

voilà comment je vois les choses et bien sur des sorties télévisuelles très cibles et tourjours pour parler de la france de son optimisme (elle se dénotera des autres)et des idées.

amitié


Asse42 18/03/2010 10:43


Salut Béatrice.

M'est avis que tu pourrais être largement entendue