La solidarité du PS contre Ségolène Royal.

Publié le par Asse42

2009_10_25_PS_Inside.png

Voilà que des militants socialistes minoritaires peuvent en pleine campagne électorale
appeler à faire perdre leur tête de liste élue majoritairement, qui à la charge de mener la campagne, sans que Solferino ne lève le petit doigt pour les rappeler à l'ordre. Au même titre que la droite on peut dire que Ségolène Royal est l'adversaire à abattre pour Solferino. Car évidemment tout le monde pense à 2012, Ségolène Royal itou. Or avec l'échéance des régionales il est fort possible que Ségolène Royal fasse la preuve de sa crédibilité à gérer une collectivité locale d'importance et donc acquiert tout à coup ce qui pouvait encore lui manquer pour les observateurs: la présidentiabilité. En validant sa politique régionale, les électeurs lui donneront un élan populaire incontestable. Et ça ça fait peur à Solferino.

Surtout qu'eux sont tout entier tourné vers leur duel entre DSK et Aubry. Ils ont éliminé tous les autres. Delanoë s'est couché à Reims, Hollande est laminé et les autres comme Valls, Peillon, Montebourg et autres ne pèsent que des fifrelins. Reste donc encore le cas Ségolène Royal à règler. Si possible définitivement. Ils ont la chance pour cela d'être complaisamment aidés par la sarkozie médiatique dont on connaît l'entregent de Mme Sinclair. DSK et Martine Aubry sont aimés par les médias. Libération leur fait des yeux doux, comme le Nouvel Obs pour ne parler que des journaux soi-disants de gauche. Le Monde essaye de ne pas trop en faire mais tourne visiblement casaque lorsqu'on lit les billets de JM Normand qui ont viré du tout au tout depuis quelques mois. La médiacratie de droite elle, est clairement anti-Royal même si elle sait parfois relayer des infos avec objectivité. Bref tout ce petit monde n'a quand même qu'un objectif en tête: un duel DSK-Sarkozy en 2012 au mieux, un duel Aubry-Sarkozy au pire. C'est écrit d'avance.

Malheureusement pour eux il subsiste une inconnue et cette inconnue c'est Ségolène Royal. Alors qu'on la dit depuis des mois au fond du trou, esseulée, isolée, elle reste toujours aussi populaire sur le terrain. Et puis il y a la jurisprudence du congrés de Reims. La médiacratie avait matraquée sur Delanoë. A un point tel que sur la fin elle envisageait une victoire majoritaire dès le vote des motions! Ils se sont pris une grosse claque et ont vu que ce n'était pas suffisant pour faire trèbucher Ségolène Royal auprès des citoyens. Il faut donc la saper de l'intérieur et lui faire porter le chapeau de la division au PS. Ce serait elle qui diviserait le parti car elle n'accepterait pas de faire allégeance à l'équipe Aubry... qui lui a volé le congrés, faut-il encore le rappeler. On martéle donc qu'elle est en marge du parti, on dit qu'elle pourrait se présenter en dehors du parti, qu'elle ne respecterait pas le jeu collectif et j'en passe.
L'autre action consiste à l'attaquer de son entourage. Quelle plus belle attaque que celle de son lieutenant de Reims. Le brave Peillon, le fidèle Peillon...l'a poignardé dans le dos et sauvagement en plus. Avec une brutalité et une vulgarité forte, ce monsieur a donc tenté de disqualifer Ségolène Royal pour 2012 sous le registre "Moi je la connais bien et je peux vous dire qu'elle sera incapable de gouverner le pays". Il a fait le tour des médias. Et il continuerait encore à le faire s'il ne s'était pas attaquée frontalement aux médias en sarkozie. Depuis il est plus discret.
Enfin dernièrement pour bien montrer que Ségolène Royal n'est pas franchement socialiste, ni même de gauche, comme l'est Martine Aubry...on suscite une contestation interne sur la stratégie électorale de Ségolène Royal. On invite donc des militants socialistes minoritaires et battus lors du vote de l'investiture, à publier un pamphlet dénonçant le ralliement du Modem à Ségolène Royal. Montrant ainsi combien la base est remontée contre elle. A ce jour ils seraient prêts de 140 sur 4000 à avoir signer.

Tout cela n'est donc fait que pour tenter d'affaiblir au maximum Ségolène Royal dans sa région et dans sa crédibilité pour 2012, pour dégager la voie au duo DSK-Aubry. A Solferino ils s'inquiètent déjà d'une possibile rivalité déclarée entre les deux leaders. DSK commence à comprendre que pour lui l'occasion est belle de conquérir enfin la présidence de la république. Mais il ne veut pas brusquer non plus Aubry avec qui il a signé l'accord Tout Sauf Ségolène Royal. Sous l'oeil bienveillant des Fabiusiens qui de toutes façons n'ont pas le choix. Leur leader n'étant pas populaire et sachant qu'ils auront beaucoup de mal à se faire une place si Ségolène Royal gagne, tellement ils ont fait preuve de fraternité dans le passé à son égard.

Voilà la réalité de la situation au sein du parti socialiste. Et qu'on ne vienne pas me dire que je divague. Rien n'est venu infirmer ce raisonnement. Même l'affaire Frêche est montée pour dégommer un soutien trop pro-Royal si DSK ne se présentait pas. Il faut en finir. Les anciens soutiens de Ségolène Royal sont à peu près tous rentrés dans le rang. Notamment les marseillais. D'ailleurs beaucoup ont voté contre Frêche. Bref on se dirige donc vers une bagarre au couteau jusqu'en 2012. DSK, Aubry, pouvant s'appuyer sur l'appareil et sur la faiblesse des autres leaders qui tel Hollande ou Delanoë courbent l'échine; alors que Ségolène Royal compte sur les régionales et sur sa toujours popularité pour leur faire barrage. Ca va saigner à l'avenir. Pour autant Solferino sait qu'il ne pourra pas gagner en 2012 si il se met à dos Ségolène Royal alors...Heureusement qu'à droite ils sont autant divisés et que Villepin a repris du poil de la bête pour embêter Sarkozy, même si celui-ci a pour lui de détenir le pouvoir et donc les places à offrir aux uns et aux autres. La même stratégie du pouvoir pour Solferino. Espérons qu'émergera de ce magma un vrai mouvement citoyen pour une autre politique et incarné par Ségolène Royal.

Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltrees:
 La solidarité du PS contre Ségolène Royal  

Publié dans parti socialiste

Commenter cet article

Loustik 11/02/2010 15:54


Ségolène contre 140 signataires...pas de quoi en faire un...chabichou. C'est vraiment dans le style les chiens aboient, la caravane passe...Pour le Languedoc-Roussillon, c'est une autre
affaire...region de France à la traîne dans tous les domaines, sauf le nombre d'heures de soleil...mais cela est-il du ressort du président de région...on finirait par le croire tant les
socialistes alimentaires parvienent à aduler leur grand prêtre local, que certains décrivent sous les traits d'un gourou à la tête d'un Mandarom.


mamie74 05/02/2010 09:54


bonjour, voilà que des militants socialistes minoritaires!!!!!!!!! non!!!! connaissez- vous l'expression boules de neige ?connaissez-vous les ruisseaux font les grandes rivières? etc,etc ,ils 
ont une laisse autour du cou,solfé fait ce qu'il veut avec eux ,ces petits miteux passent même à la télé sur FR3 poitou-charentes,cette saloperie de direction laisse faire,C'EST LOCAL COMME
ELLE  DIT    LA AUBRY ON S'EN OCCUPE PAS ) pourquoi vous ne gueulez pas ? c'est pas sur les blogs qu'ils faut écrire c'est à solfé,,la rénovation qu'elle a 
promise elle est   où ?  ségolène ne passera jamais au premier tour il y a trop de liste ,personne n'est jamais passé au 1er tour enfin je pense? ,  tout ce que vous
avez voté pour la rénovation   ça passe à la trappe ,1erement dsk peut démissionner quand il veut ,dsk va etre  nominé par ces tricheurs  ,vous verrez ,dsk n'est pas venu en
france ,pour aller à RTL ,le diner du crif  il y est toujours ,mais comme il a pas le droit de faire de la politique intérieure ,pas d'images ,pas de commentaires,les caciques lui
ont évité jusqu'au soupçon de sa présence, solidaires  ils sont ,,et mandroux si elle passe hein!!!!!!!!!!! pas de cumul des mandats ????? vous, nous sommes des VEAUX !!! et des moutons
de panurge,  oui finalement nous sommes des veaux  ,vis-à vis de cette direction elle vous fait voter que pour  les cotisations , ,,bonne journée


Fontaine 05/02/2010 01:43


Tu enterres Hollande un peu vite. Je ne suis pas du tout certain qu'il soit mort. C'est un joueur d'échec. Et, aux échecs, un coup foireux de prime abord peut se révéler génial en fin de
partie...

De même DSK n'a sans doute pas dit son dernier mot. Là, on est au poker, il faut payer pour voir...

Aubry a le charisme d'une serpillière fatiguée mais elle est à la tête de l'appareil. Sa capacité à faire des bourdes (comme sa gaffe récente sur l'âge de la retraite) n'en fait pas non plus un
bien bon bidet sur lequel on va miser les yeux fermés.

Tu ne mentionnes même pas l'hypothèse pourtant plausible de deux candidats du PS. Un candidat officiel avec l'investiture et un dissident. C'est pourtant une figure possible.

Et puis à droite les choses peuvent beaucoup bouger en deux ans. Il y a trois chevaux sur la ligne de départ qui ont des chances de finir en bonne place sur la ligne d'arrivée. Villepin comme
Bayrou peuvent être cet homme providentiel qui permettrait de se débarrasser d'un encombrant Sarkozy sans prendre le risque de gauche. 

Et surtout, surtout, dans ton calcul politicien tu passes complètement sous silence une situation sociale explosive qui va encore se dégrader. Qu'en ressortira-t-il ? Ou bien on pourrait avoir une
abstention massive, ce qui est une excellente prime à la droite, ou bien on pourrait avoir un candidat de gauche, mais d'une gauche affirmée, avec un charisme à vraiment entraîner les foules. Mais
je dois dire que pour l'instant je ne vois pas la personne susceptible de faire monter une telle mayonnaise. Mélenchon est peut-être le seul tribun qui pourrait être en phase avec la demande de
l'électorat fragilisé par 25 ans de capitalisme débridé (son blog est le plus lu des sites politiques et de très loin) mais il lui manque l'appui d'un appareil assez costaud.

Prédire aujourd'hui quel sera le deuxième tour de la présidentielle me semble bien présomptueux. En 1995 Balladur devait péter si haut qu'il n'était même pas utile d'aller voter selon certains
éditorialistes. On a vu ce que la prédiction a donné...


Asse42 05/02/2010 00:23


Hubert 41

Oui nous sommes nombreux à être prêt à nous mobiliser de nouveau s'il le faut. mais je suis intimement persuadé qu'ils ne pourront rien faire. Elle est sur le bon chemin, celui de l'éthique, et
c'est celui qui gagnera au final. Inéluctablement


hubert41 04/02/2010 23:11


Tu as absolument tout dit..et leur peur ultime  réside dans le fait que Ségolène puisse être gagnante dès le premier tour en Poitou-Charente..cela ferait du bruit dans le pays et
bouleverserait possiblement les sondages (spécieux) actuels.
Heureusement, Bussereau n'est pas à la hauteur et vient de se faire hara kiri
Nous risquons d'assister, avec des spécialistes comme Bartolone et Cambadélis, à des montages sordides pour briser Ségolène. Je sais que tu interviendras et moi de même..Je garde ma carte au PS
rien que pour cela..