La résurrection de Ségolène Royal.

Publié le par Asse42

2249211_1350-copie-1.jpg

 

 

 

Rappelez-vous l'abîme dans lequel était plongé Ségolène Royal quelques mois en arrière. Les médias glosaient sur le fait qu'elle préfère se consacrer à sa réélection en région Poitou-Charentes plutôt que passer ses journées à Paris pour parler dans leurs micros et sur leurs écrans. Les éditocrates politiques assénaient avec force convictions qu'elle était seule, abandonnée par tous et qu'elle n'avait plus aucune chance de représenter la gauche en 2012. Le parti solferinesque pouvait avoir le verbe triomphant du vainqueur puisqu'il avait réussi à imposer Martine Aubry comme la grande gagnante des élections régionales. Bref tout roulait superbement en sarkozie.


Et puis il aura suffi d'une éclatante et belle victoire de Ségolène Royal dans sa région, suivi de deux interventions TV particulièrement réussies pour qu'elle retrouve instantanément sa place dans le jeu socialiste. C'est-à-dire au coude à coude avec Aubry mais loin derrière DSK le véritable messie pour la gauche.

Cette résurrection ne va pas sans poser des problèmes à l'ensemble des pouvoirs en sarkozie. Car voilà le retour de la femme politique au franc parler lorsqu'il faut parler de l'infâme politique menée par ce pouvoir élitiste qu'est le sarkozysme. Savoir que l'on peut nommer un procureur  de la république à sa botte, comme officier de la légion d'honneur est écœurant de symbole monarchique où le roi se moque de ses citoyens et récompense ceux qui le serve. Abject. Cela fait longtemps que Ségolène Royal dénonce cette dérive monarchique du pouvoir sarkozyste:





Mais au parti solferinesque on n'est pas plus heureux de voir le retour de Ségolène Royal dans leur jeu politique. Ils pensaient qu'ils allaient tranquillement faire un pacte à trois ( DSK-Fabius-Aubry) et que cela suffirait pour contenter les citoyens de gauche. Fabius a même laissé entrevoir que l'on pourrait se diriger vers une primaire de confirmation. Une sorte d'adoubement quoi. La personnalité choise par ce triumvirat irait avec son bâton de maréchal faire le tour des fédérations pour recevoir l'onction populaire. Tiens ça ne vous rappelle rien? Vous aussi vous avez l'impression que même à gauche on veut mettre un pouvoir élitiste? Vous n'avez pas tort.

Mais ce retour dans le jeu politique va amener ce triumvirat à se radicaliser dans les discours pour pouvoir faire ensuite une politique social-libérale comme ils en ont l'habitude. Car Ségolène Royal à l'occasion de ce retour a validé sa politique par la preuve. Dans une région rurale et traditionnellement à droite elle a pu montré qu'elle était digne de la confiance populaire et qu'elle était au contact des réalités vécues. Cette victoire est un véritable raz-de-marée. Gagnant même dans les fiefs de droite. Elle a donc trouvé la clé pour parler aux citoyens et faire de la politique avec eux. Concrètement.


Le parti solferinesque aura beaucoup de mal à rivaliser sur ce plan avec Ségolène Royal. Je ne vois pas Aubry, DSK ou Fabius aussi proche de la réalité des gens. Bien au contraire. Alors ils vont devoir durcir leur discours. Ils vont devoir montrer que la gauche c'est eux! Qu'ils seront intransigeant sur une quelconque alliance avec le centre. L'avenir est avec les communistes et les verts. Bien sûr ils pourront dire que si les centristes veulent venir sur leur projet ils seront bienvenues. Mais le problème c'est que c'est ce que dit Ségolène Royal depuis le début. Elle n'a jamais varié d'un iota. Peu importe d'où vous venez, l'important c'est de participer au projet collectif pour notre pays sur des valeurs claires dont la plus importante: faire passer l'humain avant le financier. Et c'est là son gros succès local qu'il va lui falloir maintenant transformer nationalement.


Sa résurrection lui aura permis de retrouver l'estime de ses amis et de resserer la confiance autour d'elle. Elle sait que pour gagner les primaires elle aura besoin d'une équipe. Une équipe d'apparatchiks comme c'est l'usage au sein d'un parti politique. Le plus dur commence pour elle même si elle peut toujours s'appuyer sur un socle non négligeable de militants socialistes. Le parti solferinesque ne se rendra pas à la raison populaire sans combattre. La muliplication des sondages vantant soit Aubry soit DSK en est la preuve. Beaucoup de militants  sont partis? Il va falloir revenir. Si vous en avez la possibilité réadhérez au PS à 20 euros (ironie de l'histoire). Adhérez aussi à Désirs d'avenir qui sera le filtre citoyen du projet porté par Ségolène Royal si la primaire a lieu dans des conditions démocratiques. Tout se remet en place comme avant finalement. Si ce n'est qu'en revenant avec une telle force dans le jeu médiatique après qu'on l'ait éreintée de multiples façons dans les médias, Ségolène Royal montre sa force de caractère ainsi que sa capacité de rebond. Et c'est cela qui n'en finit plus d'inquiéter les tenants du pouvoir. La françafouquet's comme l'illustre joliment mon ami Allain Jules, et le parti solferinesque.

 

Les liens utilisés pour ce billet sont dans ce pearltree:

 La résurrection de Ségolène Royal

 

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article