La présidente Royal.

Publié le par Asse42




Ségolène Royal a très clairement changé  de ton dans sa communication politique. Peut-être est-ce un effet de sa nouvelle liberté comme elle dit ou par son isolement comme tente de le marteler les journalistes. Mais il faut reconnaître que ce changement perceptible de ton lui va très bien et l'installe parfaitement à l'aise dans un costume de présidentiel. Présidente elle l'est déjà! Présidente du Poitou-Charentes où elle met en oeuvre sa politique. Mais lors de son interview sur France 5 elle est allée bien au-delà de ce costume.

Elle s'est installée dans une posture de présidente avec facilité que ce soit concernant le parti socialiste ou la politique sarkozyste. A l'aise sur tous les sujets et surtout imposant un rythme et une vision claire de sa pensée au journaliste. Elle a pu développé sa large vision de la société et de l'évolution du monde. On la sent libérée dans sa stratégie de communication. Elle ne dépend plus de l'un ou de l'autre. Elle peut imposer ses propres vues sans se demander comment ses alliés de circonstance vont la trouver. Elle est indépendante et ça lui va bien.
 
Un ton de présidente donc même sur le parti socialiste. Car elle a exprimé clairement sa réalité d'abaissement puisque la gauche ne veut plus s'allier avec lui, et la nécessité de travailler collectivement, avec l'ensemble des progressistes sur son  dépassement. Elle est déjà dans la construction de sa stratégie pour 2012. Une stratégie que partage d'autres leaders politiques mais qu'elle exprime visiblement et sans tabous. Une présidente se doit de rassembler les convergences progressistes et elle n'a pas nier que si elle était en situation elle pourrait l'incarner. Elle ne s'est donc pas dérober sur son futur même si elle a rappelé les échéances. D'abord les régionales, ensuite les primaires et enfin 2012.

Tout semblait clairement établi. Voici le chemin qu'elle va suivre jusqu'en 2012 en essayant de valider étape par étape son parcours d'obstacle. C'est le message très clair qu'elle a envoyée à tout le monde. Elle est prête car elle est très claire dans sa vision  stratégique de la politique et elle continue de se préparer en travaillant  sur tous les sujets de la vie politique. En présidente qu'elle est.


Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

Elie Arié 30/11/2009 11:16


Il ne faut pas être naïf: les sportifs (pas seulement les footballeurs) sont des professionnels payés pour gagner, pas des éducateurs payés pour donner des leçons de morale; dès que le rugby est
devenu pro, les rugbymen britanniques (le pays du "fair-play")ont utilisé des pochettes de sang pour faire croire qu'ils saignaient et pouvoir être remplacés, le dopage est généralisé dans tous les
sports et pas seulement dans le cyclisme, et pas seulement dans le cyclisme pro (c'est pire dans le cyclisme amateur, où il n'y a aucun contrôle: et, pour devenir pro, il faut s'être fait remarquer
par des victoires comme amateur); et cela n'est pas forcément lié à l'argent: les traitements hormonaux des athlètes n'ont jamais été aussi poussés qu'en Roumanie et en Allemagne de l' Est
ex-communistes.

Si Thierry Henry pensait qu'en mettant une main, il pouvait faire marquer un but, et que l'arbitre était mal placé pour la voir, cela aurait été presque une faute professionnelle de ne pas l'avoir
fait...Comme les joueurs qui plongent dans la surface de réparation pour tenter d'obtenir un penalty lorsqu'ils ont perdu la balle: ça marche parfois, alors ils le font systématiquement, et leurs
entraîneurs leur reprocheraient de ne pas l'avoir tenté.


Asse42 30/11/2009 03:18


Elie

Tu caricatures comme d'habitude. Je dis juste que la dérive du foot est comparable à la dérive de la société, et les comportements que l'on voit dans le foot se retrouve dans la société.
Donc on en arrive à trouver normal qu'on utilise la maion pour mettre un but puisque tous les moyens sont bons pour gagner. Le produit de cette dérive de la société est incarnée par Sarkozy. Ce
n'est donc pas la cause mais la conséquence.

Quant à tes billets sur l'antiségolènisme primaire dont il y aurait beaucoup à dire, je crois que tu as bien fait d'arrêter. Tu finissais par t'avilir et t'abîmer en allant rechercher le pire de ta
personne alors que je pense que tu es meilleur que tu veux bien le montrer.


Elie Arié 30/11/2009 02:54


Bien sûr, c'est Sarkozy qui est responsable de la dérive du foot dans le monde et en France: avant, c'était impecc:-))

Voilà le grand défaut de l'antisarkozysme systématique et primaire: le "c'est la faute à Sarkozy!" évite de réfléchir aux raisons de quoi que ce soit (la crise économique, le réchauffement
climatique, etc. ,c'est la faute à Sarkozy).

Par ailleurs: j'ai cessé de faire des articles antiségolènistes parce que, très franchement, je crois qu'elle n'a plus d'importance; je craignais, à un moment, qu'elle ne fasse perdre aux
prochaines présidentielles le candidat socialiste -mais, même ça, je crois qu'elle ne peut plus le faire (ce qui ne veut pas dire que Sarkozy ne gagnera pas, c'est même l'hypothèse la plus probable
lorsque le chômage commencera à reculer, c'est-à-dire à partir de 2011).


Asse42 30/11/2009 02:30


Elie

Je ne partage pas ton avis sur la disparition de Royal bien sûr.
Mais j'apprécie ton billet sur le foot moi grand supporter des Verts devant l'éternel. Je suis écœuré du foot par les enjeux de clocher qu'il véhicule, mais je suis un admirateur de la
confrontation sportive. J'aime ce jeu. J'aime le combat tactique entre les deux équipes, j'aime la technique avec le ballon. Mais je suis écœuré parce qu'il a perdu les valeurs humaines.
Moi je crois vraiment qu'elles ont été absorbées par la puissance de l'argent qui fait dire que tous les moyens sont bons pour gagner et qui créent des sarkozy dans nos pays.

Pourtant je pense que ce n'est pas définitif. Je pense que dans cette dérive malsaine on peut trouver les germes de la confiance en l'avenir. On voit quand même nettement moins de scènes de
hooliganismes qu'à une époque et je sens que l'on est en train d'être sur la pente du retour aux valeurs humaines et sportives. Comme dans la politique d'ailleurs. Avec sarkozy on aura atteint le
sommet du pire. Il est temps de passer l'humain et pour cela la mieux placé c'est toujours Royal! ;-)


Elie Arié 30/11/2009 02:02


Arrêtons de parler de Ségolène Royal, elle a vraiment de moins en moins d'importance; parlons de choses sérieuses.
Je pense que tu as dû apprécier ma petite provoc (uniquement dans le titre, le reste est très sérieux):

http://tinyurl.com/yzrh45k