La grande farce solferinesque.

Publié le par Asse42

79982_montage_freche_img.jpg

2012 c'est parti!
C'est le sentiment que l'on a lorsque l'on voit notre appareil socialiste se déchaîner comme un seul homme, ou comme une seule femme, contre l'impétrant Frêche qui aura eu l'outrecuidance de dire que Fabius "avait une tronche pas très catholique". Ayeayeaye. Le microcosme politique s'est levé comme un seul homme pour défendre l'homme d'état, l'homme de bien, le grand représentant du peuple et des valeurs morales de notre pays qu'est Laurent Fabius. Tout le monde a en tête son comportement politique exemplaire, son sens de l'honneur, son respect du vote des militants. D'ailleurs sa fédération de Seine-martime est un modèle de démocratie. Tout le monde le sait...Pas vous? C'est qu'alors on vous a bien caché la vérité.

Ces grandes gueules qui viennent défendre soi-disant les grandes valeurs socialistes de fraternité et de morale, sont les mêmes qui ont triché à Reims. Ce sont les mêmes qui laissent traiter les supporters de Ségolène Royal de néo-fascistes. Les mêmes qui s'assoient consciencieusement sur le vote des militants lorsqu'il ne leur est pas favorable. Les mêmes qui se félicitent du soutien de la droite contre un des leurs. Les mêmes qui préfèreront laisser la région à la droite extrême alliée au FN plutôt que de tout faire pour la garder à gauche. Sans aucun respect pour le travail effectué à la région, sans aucun respect pour le vote sans équivoque pour valider Frêche comme tête de liste il y a à peine trois mois, sans aucun respect pour les citoyens qui vivent sur le territoire. Solferino s'en fout. Son objectif c'est éliminer les bastilles régionales qui ne sont pas acquises à la direction. Après avoir envoyer Peillon tenter d'éradiquer les ségolènistes dans le Sud, il faut faire de même en Languedoc-Roussillon. Après le Poitou-Charentes?

En tout cas on peut se lâcher tranquillement en Poitou-Charentes. On peut même dire que pour l'honneur de la gauche ce serait bien que Ségolène Royal perde sans que cela ne fasse lever le sourcil de la première secrétaire. Les valeurs morales elle les met là où ça l'arrange.
L'épreuve de force semble être dorénavant bien engagé par cette direction pour reprendre la main sur la totalité du parti socialiste. La guerre est ouverte, tous les moyens seront utilisés. Cet appareil cherche à se montrer uni pour signifier qu'il trace dans la bonne direction pour l'ensemble du parti socialiste. Les militants quant à eux regardent cela avec consternation. On va approcher du point de rupture. Du grand schisme que j'appelle fermement de mes voeux. Une séparation nette entre ceux qui ont utilisé l'appareil socialiste à leurs propres fins, et ceux qui portent les valeurs du socialisme. Il le faudra pour clarifier enfin notre message et arrêter de mentir au peuple français.


Laurent Fabius sur les propos antisémites de Frêche
envoyé par rtl-fr. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltrees:
 La grande farce solferinesque  

Publié dans parti socialiste

Commenter cet article

francis 03/02/2010 09:49


à asse
"elle joue à la présidente de région"?

n'aspire t -elle pas à jouer à un autre jeu?

c'est curieux qu'elle n'aie aucun avis sur les dossiers du moment...


Asse42 02/02/2010 23:48


@ Francis

Ségolène Royal joue à la présidente de région. Elle laisse la direction du PS faire, mal, son boulot. Elle attend son heure.


francis 02/02/2010 23:17


mal informé?
ségolène aurait parlé
sur les retraites, la burqua, georges freche,
et je l'aurais manqué?
je ne comprends pas a quoi elle joue.


Mireille Cordet 02/02/2010 19:18


Désolée pour cet oubli, rectifié ci après en rouge. Je vous trouve TRES TRES MAL
informé si c'est le cas...
Par ailleurs, il semblerait que vous confondiez politique et polémique ....


francis 02/02/2010 11:18


à mireille cordet

je ne comprends pas votre commentaire.
oui, j'attends, et je suis certain de ne pas être le seul,
que SR donne son opinion, sa position, sur les sujets importants du moment
il y aura des critiques..certainement,
mais c'est la politique: parole, débat,
et conviction de l'opinion