La Fraternité n'est pas compatible avec la rentabilité financière.

Publié le par Asse42



2292540763_1.jpg


On apprend qu'un agent EDF a dont été mis à pied 21 jours par sa direction pour avoir voulu rétablir l'électricité à une famille en grande difficulté sociale. La logique financière prévaut toujours sur la dimension humaine, c'est le lot du capitalisme. Cet exemple montre bien la différence de logique qui doit persister entre les services publics et les entreprises privées. Chacun doit affirmer ses valeurs et ses prérogatives sans tabous. On doit comprendre, et admettre, qu'un service public ait comme vocation première de ne pas faire de la rentabilité à tout prix, mais de rendre le meilleur service au public. L'entreprise privée doit, elle, chercher à se rentabiliser financièrement pour survivre. C'est acceptable si les délimitations entre les deux sont clairement établies. C'est là tout l'enjeu de la privatisation ou non des services publics. Et cet enjeu sera fondamental pour l'avenir de nos sociétés humaines car il va permettre d'établir définitivement la Fraternité comme étant une valeur humaine indissociable du progrès humain. Ou au contraire d'acter sa disparition pour que l'on rentre encore plus dans l'ère du libéralisme triomphant: "Tout pour les riches, rien pour les autres!" A nous de choisir.
Toulouse: un agent EDF "Robin des bois" mis à pied 21 jours

 

TOULOUSE — Un agent d'ERDF est mis à pied 21 jours à Toulouse pour avoir rétabli de son propre chef le courant chez une famille privée d'électricité en raison de factures impayées, a annoncé jeudi l'agent sanctionné, Dominique Liot, militant CGT et écologiste.

M. Liot "assume" dans un communiqué son action dans la tradition des "Robin des bois", déplorant la procédure disciplinaire engagée contre lui "pour avoir revendiqué publiquement la remise de l'électricité à un couple de RMIstes avec une petite fille de 2 ans".

La sanction est inférieure aux 28 jours d'abord envisagés par la direction, ajoute le syndicaliste, qui y voit un "encouragement à faire évoluer la loi et les pratiques pour arriver à des mesures sociales impératives: la tranche tarifaire gratuite et l'interdiction des coupures de personnes démunies".

M. Liot indique qu'il se prépare à faire appel et estime que son acte "donne sens à une vision du service public à l'opposé de sa privatisation, sa logique essentiellement financière et son lot d'externalisations".

Un conflit contre les externalisations et suppressions de sites de proximité d'ErDF et GrDF, filiales de distribution d'EDF et GDF Suez, avait permis au printemps dernier de sauver 129 emplois et d'obtenir 66 embauches à ERDF-GRDF Midi Pyrénées, selon la CGT.

Plusieurs syndiqués CGT ont été licenciés à l'automne dernier en Midi-Pyrénées en raison notamment de violences à l'occasion du conflit, avant que la plupart des licenciements soient transformés en mutations d'office.

Le syndicaliste mis à pied mardi appelle à la "réintégration" de deux salariés, l'un à Toulouse l'autre à Paris, "comme cela a été fait pour 5 autres collègues toulousains".

Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés

Publié dans Fraternité

Commenter cet article