La démocratie participative c'est la prochaine étape de l'évolution humaine.

Publié le par Asse42

UPP.jpg

Je reconnais que le titre fait un peu pompeux. Pourtant il exprime bien ce que je crois concernant cette démarche politique qui va bouleverser au-delà de ce seul champ d'action. Il a été vilipendé et raillé lorsque Ségolène Royal a souhaité l'inclure dans une refonte républicaine institutionnelle:




Pourtant je pense sincèrement que c'est la suite logique de l'évolution des rapports humains en société. Au début il y a eu la guerre pour résoudre les conflits, puis la diplomatie d'élites à élites, maintenant il faut passer à l'étape suivante qui est la prise en compte des aspirations citoyennes. Pour affirmer cette réflexion je m'appuie sur un postulat simple: nous sommes tous des êtres humains. Nous différons par nos particularismes mais globalement nous sommes tous humains. Nous sommes donc tous susceptibles d'être doués de raison et notamment sur les sujets qui nous concernent. Dans notre domaine d'activité nous pouvons avoir une expertise due à la pratique, la connaissance, l'intérêt porté. Et internet va permettre cette éclosion individuelle incontestable. Nous pouvons de par notre seul intérêt aller nous informer sur les sujets qui nous concernent.
Donc partant de ce constat là il me semble naturel que nous soyons écoutés et conviés à participer à la réflexion collective. Certes il est possible qu'il y ait des experts sur un sujet précis mais la décision ne doit pas leur revenir exclusivement. Tout simplement parce qu'ils sont soumis à des pressions qui peuvent être contradictoires avec l'intérêt des citoyens concernés. Il est donc indispensable que la parole des citoyens (associations,individus, groupement,réseaux, etc...) soit prise en compte. On ne peut plus faire de la politique comme avant. Bien sûr vous me direz que ça existe déjà, notamment au niveau local. Oui mais il faut l'institutionnaliser pour la rendre obligatoire et pas au bon vouloir des élus. Chaque projet doit associer les citoyens concernés.

Et puis il faut l'institutionnaliser dans une république nouvelle. C'est là toute la difficulté car ça consiste à mettre un pouvoir citoyen au milieu des lobbies divers. C'est dangereux pour eux. Pourtant c'est indispensable si l'on veut rééquilibrer les décisions collectives en faveur d'un bien-être accru des citoyens. Ce qui doit être le sens premier de la politique. Surtout pour nous, à gauche, qui avons la volonté d'opposer un contre-modèle au capitalisme débridé. On sait que pour y remédier il faudra s'adosser à la puissance de la démocratie d'opinion. Pour cela il faudra l'encadrer démocratiquement et visiblement en lui offrant une sortie parlementaire au sénat par exemple qui deviendrait alors l'expression de la démocratie territoriale. Ce qui est son essence même.

On le voit avec l'éducation grandissante, avec le partage d'information grandissant, il ne sera plus possible d'ignorer le point de vue des citoyens. Cela changera durablement la politique qui ne sera plus soumise qu'au seul lobbying des puissants. C'est indispensable pour l'évolution de l'humanité et c'est cela que nous défendons avec conviction et détermination autour de Ségolène Royal.

Sur le sujet:

Nouvelle République: L'entrée en campagne de Ségolène Royal.

Région Poitou-Charentes: Démocratie participative au coeur de la région.

Pearltree Fduport: Démocratie participative.

Pearltree FranckPlasse: Démocratie participative.

Publié dans Démocratie

Commenter cet article

Rodolphe 14/01/2010 21:13


J'oserai presque dire que tu enfonces une porte définitivement ouverte sur la société de demain.
Le monde est en marche vers un devenir autre et plus rien ne pourra dévier le fleuve dEspoir qui prend sa source en nos consciences unies par la Fraternité.
Trois piliers pour ce lendemain.
Si j'ai bonne mémoire notre Amie Ségolène avait fait un discours de campagne en parlant de trois piliers ou colonnes.
La première, essentielle et centrale c'est la Fraternité
La deuxième c'est bien sur la Solidarité
et la troisième enfin c'est l'Humanité
que tu décris fort à propos dans le sens du respect de l'être humain, de l'écoute, de la démocratie participative, de l'humanisme dans son essence et de l'humanitude dans sa mise en oeuvre.
Ce pourrait être le fondement de nos espoirs de nouvelle Démocratie pour demain
Bonne soiré Fabrice!
Avec toute mon Amitié du fond du coeur!