La bourse électorale en sarkozie.

Publié le par Asse42

bulle-52ffa.jpg

Ah ces médias! Ah cette éditocratie! Quel bonheur que de la voir jouer à la bourse électorale avec passion et souvent avec aveuglement. La sarkozie médiatique crée des bulles électorales spéculatives pour tenter de les faire grossir et pour attirer le chaland. Parfois ça marche, parfois non. C'est comme à la bourse. On tente de nous faire passer des bons tuyaux puis on se rend compte qu'on a misé sur une bulle spéculative qui ne demande qu'à s'effondrer.
Voici quelques exemples de fonctionnement parmi les plus frappants:

    François Bayrou et le Modem: Ah quelle aventure! Voilà un homme qui de par la grâce d'un positionnement ni droite-ni-gauche lors de la présidentielle 2007 s'est incrusté dans le paysage politique en tant que troisième force voire troisième homme. A coups de dénonciations de la sarkozie médiatique, et oui ça marche bien, et profitant de la propagande pour décrédibiliser la concurrente socialiste il a rassemblé très largement autour de lui ceux qui ne voulaient ni de Sarkozy ni de Royal. Son excellent score lui a valu une hausse remarquée à la bourse électorale de la sarkozy. Cela lui a permis de lancer son mouvement démocrate et de croire que ça y est il était lancé sur une voie royale pour la présidentielle suivante. Car ce qui caractérise le Modem c'est qu'il a été crée par et pour Bayrou 2012. rien d'autre. Il a donc surfé sur la bulle électorale Bayrou jusqu'en 2010 avant de s'effondrer. La bulle Bayrou est une bulle typiquement individualiste voire mégalomaniaque qui  ae xplosé lorsqu'on s'en est rendu compte à son dernier congrès de sa vérité politique. La différence entre les discours et les actes l'a fait exploser. Beaucoup de ses militants sont partis chez EE qui lui a siphonné les voix.


    Bertrand Delanoë lors de la préparation au congrès de Reims: La sarkozie médiatique avait misé gros sur lui. Et ce qu'il y a de bien avec la sarkozie c'est qu'elle mise tous ensemble. Il n'y a pas de distinction suivant les journaux, les médias,les positionnements politiques, les offices de sondages. Non aucune nuance. Donc l'ensemble de la sarkozie médiatique s'était jeté comme un chien sur un os sur la bulle Delanoë. C'était la bonne affaire à saisir! On en vendait partout et on nous garantissait un bon placement. Et tellement on voulait la faire grossir qu'on lui accolait des chiffres sondagiers des plus fantaisistes. Rendez-vous compte que sur la fin la sarkozie envisageait même une majorité absolue pour la motion Delanoë. On connaît la suite...

    Plus récemment nous avions eu la bulle Europe-Ecologie vendue très fortement après l'excellent score des européennes dans un océan d'abstention. La presse en sarkozie n'est pas capable de prendre du recul, ou ne veut pas ce qui est pire. Donc pour la sarkozie EE devait rester aussi haut c'était acquis. Alors elle nous a vendu du Vert en veux-tu en voilà. Dany Cohn-Bendit et Duflot sont devenus les grandes stars de la story-telling écologiste. La sarkozie prétendait même qu'EE allait concurrencer le PS! Elle se frottait les mains par avance de voir cette OPNI déboulée dans le champ politique et bousculer la hiérarchie à gauche pour le plus grand bonheur de Sarkozy. Malheureusement ce qui a marché pour les européennes ne pouvait pas marcher pareil pour des élections locales nationales. La bulle spéculative EE a donc eexplosé pour revenir à un niveau plus conforme au vote écologiste.

    Au parti socialiste nous avons la bulle DSK et Aubry. La bulle DSK est amusante puisqu'elle se situe au moment où le PS se radicalise face à la crise financière. Alors que le PS pense enfin à redevenir socialiste voilà que la sarkozie médiatique nous propose de nous vendre pour incarner ce nouveau PS radical la bulle électorale DSK!  Le grand financier de gauche celui qui dirige le FMI avec le mandat de continuer à asphyxier les économies mondiales au seul bénéfice du cartel bancaire US serait donc le leader rêvé par la gauche pour 2012...Vaut mieux en rire.
Mais la sarkozie est maligne, du moins elle le croit, elle essaye donc de nous vendre en deuxième lame une Martine Aubry qui serait l'icône socialiste pour l'avenir. Ben voyons. Ce qu'il y a de bien en sarkozie c'est qu'on ne s'embarrasse aucunement d'analyse politique de fond. On vend! Donc elle vend Martine Aubry comme étant le bon produit socialiste pour 2012. On se demande même si ça vaut vraiment le coup d'organiser des primaires pour décider du candidat socialiste tellement la sarkozie est unanime devant le brio d'Aubry. C'est vrai que se prendre une grosse claque en Languedoc-Roussillon, faire un petit score en Ile de France pourtant très largement soutenu par Martine, voir le FN au plus haut niveau dans SA région qu'elle devrait tenir à gauche allégrement tellement son charisme semble divin nous laisse pantois. On se demande encore sur quelle analyse politique de fond la sarkozie peut s'appuyer pour nous vendre Aubry?

    Pour terminer je m'intéresserai à la bulle spéculative Royal puisque c'est elle qui serait à l'origine de l'éclosion des bulles spéculatives avec le sarko. Mais le sarko je n'en parle pas tellement la propagande en sarkozie a été au-dessous de toute dignité. On en voit le résultat concret.

Certains spécialistes de la sarkozie nous disaient donc que Ségolène Royal aurait été vendue comme une vulgaire bulle spéculative. Ce serait donc elle qui serait à l'origine de Ségolène Royal. Pensez donc que ça leur fait énormément de plaisir de croire qu'ils sont un tantinet utile à quelqu'un d'autre que sarkozy. Là aussi hors de question de faire une analyse. Pour eux c'est la fait d'être sous le feu des projecteurs en 2004 lors de sa victoire qui a contribué à la faire grandir jusqu'à éclipser les autres en 2006 / 2007. Mais si on veut bien analyser en profondeur on peut se dire que, certes, l'intérêt médiatique a contribué à lancer Ségolène Royal mais qu'ensuite il a perduré dans les élections. L'intérêt des citoyens ne s'est pas démenti ensuite et se confirme encore au premier tour des élections régionales puisqu'elle fait le meilleur score socialiste; si on prend en compte la participation, et c'est elle qui raccroche le mieux l'électorat populaire au PS. Partout ailleurs c'est le néant. Je ne parle pas de notre terre promise de gauche qu'est le Nord Pas-de-calais.
Finalement on peut dire que Ségolène Royal est donc toujours présente et qu'elle a même solidifié son socle électoral depuis 2004. Elle l'a encore élargi. A ce niveau on ne peut plus parler de bulle spéculative puisqu'il paraîtrait que pour la sarkozie elle serait au 36ème dessous. Même Fabius et Hollande serait plus apprécié qu'elle! C'est dire à quel point depuis des mois on nous dit qu'elle est cuite. Et bien non! Cette bulle électorale négative de la sarkozie n'a aucune cohérence avec la réalité du terrain. C'est donc le bon moment pour investir sur Ségolène Royal si vous voulez gagner gros. A la bourse électorale de la sarkozie il faut savoir lire derrière le rideau de fumée pour apercevoir la réalité. Si vous savez le faire alors vous serez gagnant à tous les coups.

Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltree:
 La bourse électorale en sarkozie.  

Publié dans Sarkozie

Commenter cet article

francis 16/03/2010 16:24



""Ségolène Royal a annoncé aujourd'hui à France 3 qu'elle annulait le débat prévu depuis un mois et qui devait la confronter à Dominique Bussereau jeudi 18 mars, entre les deux tours de
l'élection régionale", écrit dans un communiqué Olivier Chartier, porte-parole de la liste UMP"
C'est quoi cette histoire? les électeurs ont droit à une débat entre les têtes de liste, la gauche devrait l'inscrire dans la constitution. Quand, demain, je demanderai à mon adversaire de
droite de venir débattre, il me répondra ségolène royal et vincent peillon....


Eddie 16/03/2010 12:50


Superbe article...

Fine analyse de notre réalité politique

Nous sommes avec toi Ségolène... 


Asse42 16/03/2010 13:22


Merci Eddie