L'ordre juste c'est Ségolène Royal.

Publié le par Asse42

14342_1289236433847_1318302468_840528_1904284_n.jpg

Ce serait le retour de la gauche morale.
Plutôt moralisatrice à deux sous oui. Pour être crédible il faudrait d'abord être digne soi-même. Comme on dit il faut voir la poutre dans son oeil avant de voir la paille dans celui du voisin. L'affaire Frêche, puisqu'il faut l'appeler comme cela, serait donc pour cette direction socialiste l'occasion de sortir les drapeaux de la gauche morale triomphante. Même Robert Badinter, caution morale s'il en est, a fait une déclaration fracassante dénonçant "l'antisémitisme de Frêche". Ah la solidarité corporatiste! Voir cet appareil tenter de se souder dans l'adversité fait un tantinet sourire le militant socialiste de base que je suis. Moi qui aspire à une société plus fraternelle, qui pense que c'est au parti socialiste de montrer l'exemple, je me trouve en porte-à-faux avec ma propre direction socialiste. Celle en qui, depuis Reims, je n'ai plus nulle confiance pour incarner un désir d'avenir.

Bien sûr Reims c'est du passé comme s'acharne à nous le faire entendre les militants socialistes qui soutiennent cette direction. Mais Reims a été le summum de ce que peuvent être les socialistes lorsqu'ils sont entre eux: mesquins, tricheurs, menteurs, flagorneurs,...mais pas fraternels pour un sou. On a assisté à la main mise sur l'appareil du parti de la même clique qui nous a mené dans le mur en 2002. Cette main mise s'est faite à l'aide de moyens peu recommandables jusqu'à en perdre l'honneur. Ils ont même sifflé Jaurés à Reims!

Pour incarner un ordre moral juste il faut être soi-même irréprochable. Sinon comment faire confiance? Et bien lorsque l'on regarde nos tête d'affiche socialistes on se dit que pour incarner l'avenir il n'y a pas beaucoup de choix. Peut-on décemment dire qu'Aubry incarne les valeurs de fraternité indispensables pour reconstruire une société plus humaine? Elle qu'Hollande traite de "menteuse" et Delanoë de "salope"? Fabius qui navigue de la gauche ultra-libérale à la gauche gauchisante quand ça l'arrange est-il crédible lorsqu'il se veut le garant des valeurs morales du socialisme? Secondé qu'il est par son roquet Bartolone qui a dû s'asseoir, lui, sur son propre honneur lors de la campagne présidentiel lorsque son maître l'a rappelé pour lui interdire de venir soutenir encore la candidate socialiste. DSK sera-t-il le parangon de vertu qu'attend la gauche pour incarner l'avenir? Pour la gauche caviar peut-être... Et les autres qui se veulent donneur de leçons comme Montebourg, Valls, Peillon, voire Moscovici, sont-ils en accord avec les valeurs socialistes? N'ont-ils jamais dérapé dans leur propos? N'ont-ils jamais trahis leur valeur par calcul politicien?

Pour défendre un ordre juste il faut être capable de l'incarner. Et pour cela défendre ses valeurs quelle que soit l'adversité. Que n'a-t-on dit contre Ségolène Royal lorsqu'elle défendait des valeurs morales, éthiques pour le parti socialiste et la société. Que n'a-t-on glosé sur FRA-TER-NI-TE! Que n'a-t-on pas entendu siffler à Reims lorsqu'elle a réclamé que le parti socialiste soit meilleur que la société qu'il veut transformer. Tellement la haine était présente qu'ils en sont venus à siffler Jaurés. Les cons!
Depuis lors le parti socialiste est dirigé par des dirigeants qui n'incarnent nullement un changement de pratiques et de valeurs au sein du PS. C'est toujours la même chienlit pour reprendre une belle expression du camarade Cambadélis qui se nourrit de la fracture interne au PS, gageant que cela fera les affaires au final de son maître: DSK.

C'est pas joli-joli ce parti. Du moins à sa tête. Car en bas il existe encore des liens de solidarité et même de fraternité malgré nos différences. Lorsqu'on milite, qu'on fait campagne, qu'on tracte, on le fait sans se soucier de savoir à quel courant appartient la tête de liste. On milite point barre.
Mais l'avenir s'annonce sombre dans ce parti, du moins tant qu'il ne changera pas de fond en comble ses pratiques, son organisation et ses votes! C'est un parti de clans haineux les uns aux autres. Un parti qui a mis en place une direction qui a galvaudé la fraternité par la triche honteuse. C'est un péché originel impardonnable qui détruit insidieusement tout sentiment fraternel entre nous. Il faudrait de l'ordre juste dans ce parti. Et ce n'est pas cette direction qui pourra nous le donner. Non le seul espoir qui nous reste encore c'est Ségolène Royal.


Ségolène Royal le sens de l'honneur
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx. - L'info video en direct.

Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltrees:
 L'ordre juste c'est Ségolène Royal.  

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

cyrano 06/02/2010 22:54


Asse42,

Un tel niveau d'aveuglement, ça frise de ridicule. T'es vraiment persuadé que Royal n'a rien à se reprocher et qu'elle est une sainte. Faut te réveiller. En gros, aucune critique n'est justifiéé à
tes yeux quand il s'agit de Royal. Quant à Sarkozy, tout le monde sait à quel point il distribue l'argent des Français à ses amis. Un peu comme Royal quoi...


Asse42 06/02/2010 22:07


@ Cyrano

Quel rapport? Tu connais les coulisses de cette affaire toi? Les raisons de la baisse de subvention? Pas moi en tout cas. Pour Sarkozy au contraire c'est parfaitment clair.


cyrano 06/02/2010 15:28



D'après ses supporters, Ségolène segolene-royal/" target="_blank" class="tag_auto">Royal serait
irréprochable. D'après eux, elle serait l'incarnation de la moralité en politique.


Les révélations du Canard enchaîné de cette semaine nous montre l'inverse.


Petit rappel des faits : Dominique Besnehard est un producteur et acteur français. Il faisait partie des grands soutiens de Royal durant la campagne présidentielle. Ségolène et lui étaient des
amis.


Il se trouve que Besnehard est commissaire au Festival du Film d'Angoulême. Ces dernières années, ce festival touchait 80000 euros de la Région Poitou-Charentes.


Or, depuis peu, Royal et Besnehard sont en froid. Et bizarrement, la subvention à ce festival a diminué et n'atteint plus que 20000 euros.


Pour quelqu'un qui critique le népotisme scandaleux dont fait preuve Sarkozy, la politique des petits arrangements entre amis de l'Elysée, je trouve que que l'attitude de Royal est loin d'être
irréprochable...



Asse42 02/02/2010 22:38


Cyrano

Les fraudes sont sans commune mesure lorsqu'on a l'appareil du parti pour soi et qu'il contrôle les dérives. Et même pour les soupçons de fraude en sa faveur Ségolène Royal a dit qu'elle était pour
que l'on revote en toute transparence. Propositrion refusée par Martine Aubry...

Enfin sur ses deux employées c'était un deuxième salaire dont il était question suite à sa démission du ministère. Le tribunal l'a condamné à verser effectivement ce deuxième salaire. Dont acte qui
fera jurisprudence n'en doutons pas.


cyrano 02/02/2010 21:59


C'est vrai que Sainte Ségolène n'a rien à se reprocher. Les soupçons de fraudes à sa faveur au dernier congrès ne sont que de pures mensonges inventés par la méchante Martine. Pareil pour ses
employés non-payés pour lesquelles gourou Ségolène a été condamnée par les Prudhommes...

Dans ce parti, personne n'a de leçon à donner à personne niveau moralité. Et ça vaut pour Ségolène aussi!