Faut-il quitter le parti socialiste?

Publié le par Asse42

rubon36.jpg



C'est une question qui se pose avec de plus en plus d'acuité pour nombre de militants socialistes
écœurés par la déliquescence de leur parti. Chaque jour ils constatent un peu plus combien ils sont méprisés par cette direction solferinesque et combien celle-ci ne changera pas. D'ailleurs depuis son intronisation à Reims rien n'a changé sinon en pire. Lors du dernier vote militant on nous a dépossédé du droit d'élire notre premier secrétaire au suffrage direct, ainsi que notre volonté rénovatrice remis entre les mains d'un BN aux ordres comme on l'a vu sur l'affaire Frêche. Affaire lamentable par ailleurs et qui distille dans l'opinion, une fois que les vapeurs de l'enfumage seront évanouies, un parfum de politburo soviétique signifiant par là que le PS serait sur le point de mourir.
Cela au moment même où les valeurs socialistes républicaines n'ont jamais été autant plebiscitées dans l'opinion! La résistance des régions socialistes à la sarkozie ne devra rien à Solferino mais à l'action sur le terrain des équipes diverses unies pour faire une politique humaniste sur leur territoire. C'est donc bien que tout espoir socialiste n'est pas perdu et valide donc bien  la question.

La dernière sortie médiatique de Fabius a achevé de convaincre que tout sera fait et mis en place pour faire barrage à cet espoir qui se léve. Un espoir qui s'est levé depuis 2006 pour montrer la possibilité d'un nouveau chemin pour le parti socialiste. Un chemin plus démocratique, plus socialiste, plus écologiste. Un espoir qui porte un nom: Royal. Fallait l'inventer à cet instant de l'histoire socialiste. Un espoir qui sera violemment combattu jusqu'au bout par ce parti solferinesque on le sait maintenant avec certitude.
On voudrait nous faire croire que les figures vivant dans le passé incarnerait l'espoir de ce XXI ème siècle. On voudrait nous faire croire que ce même socialisme libéral ayant lamentablement échoué en 2002 sera à même de construire un projet plus humain pour le pays. Comment faire confiance à des politiques qui, une fois au pouvoir, ont déjà montré dans le passé combien ils faisaient une politique soumise aux puissants et donc incapable d'incarner un espoir de changement profond dans notre société.

Ce changement profond c'est exactement ce qu'incarne Ségolène Royal. De par son passé politique elle a toujours montré qu'elle faisait de la politique pour changer les choses concrètement pour les citoyens. Et toujours adossé à des valeurs humanistes fermes comme le respect et la dignité. Elle le démontre encore depuis 2004 dans sa région. Elle réussit à associer ce qu'elle nous promettait pendant la présidentielle 2007: l'économie, le social et l'environnemental. Elle fait la preuve que l'on peut faire valoir des valeurs humaines devant les financières. C'est donc que c'est possible. C'est donc que l'espoir est toujours valable en 2010.




Cet espoir est diffusé par des citoyens engagés à Désirs d'avenir prioritairement. Il existe ensuite une sphère sympathisante autour de Ségolène Royal qui ne demande qu'à s'engager. Elle attend un signe. Un signe que l'heure du changement est venu et que ce changement passera par la création d'un mouvement citoyen politique socialiste.et républicain. Un mouvement qui dépassera le PS et qui sera construit différemment pour impliquer les militants jusqu'au bout. En tout cas elle le peut si elle le veut. Désirs d'avenir est présent sur tout le territoire et a autant d'adhérents que les Verts par exemple.

Est-ce qu'il nous faudra quitter le parti socialiste pour faire vivre ses valeurs dans la société? C'est la question à laquelle il va nous falloir répondre collectivement. L'horizon semble bel et bien bouché par le politburo solferinesque et on le sait ils nous voleront encore la victoire des primaires. Ségolène Royal est en tout cas la seule en situation pour faire émerger un nouveau parti socialiste appuyé sur ses valeurs fondamentales et fraternelles. Un nouveau mouvement politique seul à même de porter l'espoir d'un changement véritable pour le pays, car une victoire socialiste sera bien difficile si c'est pour remettre l'équipe Jospin au pouvoir. L'heure de notre affranchissement est-elle venue?*

* Après les régionales bien sûr.

Les liens connexes à ce billet sont dans ce pearltrees:
 Faut-il quitter le PS?  

Publié dans parti socialiste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Noëlle Planchais 21/02/2010 07:46


Les dernières exactions, les agressions permanentes contre des camarades comme Frêche, les discours de Fabius et de M.Aubry, m'ont laissée sans voix, je me retrouve démunie de mon idéal socialiste
au nom de quelques éléphants de la gauche caviar. Je réalise soudain que je cotise à un PS pour soutenir la haine contre Ségolène Royal. Un trio infernal a été créé pour dilapider la politique au
combien innovante de Ségolène Royal, ses idées, son programme, seraient broyés par ces vieux éléphants si loin des français en grande difficultés. Je me rends compte que je cotise et soutiens
ainsi, pour alimenter cette politique de dupes, de tricheurs de fraudeurs, tous amis de Sarkozy. En fait je me rends compte que je donne mon argent pour soutenir des millionnaires qui se disent de
gauche. Pour moi je suis déshonorée. J'ai donc prise la décision d'envoyer le montant de ma cotisation PS désormais à D.A afin de commencer à financer la campagne présidentielle 2012, de Ségolène
Royal, car il lui faut penser à s'engager seule. Je ne reviendrai pas sur ma décision. Il est temps de couper les vives au PS. Pour servir un réel idéal pour une politique innovante du XXIE siècle.
Au nom de tous les citoyens je dis non ! et non au PS. Bien sur qu'il faut quitter le PS absolument. Ségolène a besoin de soutiens de toutes les gauches, elle est la plus proche du peuple,
transformons notre déshonneur en honneur, notre idéal en Espoir avec Ségolène rien que Ségolène...  Fraternité pour tous !


Jean-Louis MURAT 20/02/2010 15:20


Je regretterai de devoir quitter ce parti qui représentais l'espoir pour notre génération. Espoir volé par des tricheurs qui s'enfument dans des discours et des envolées lyriques sur l'honneur et
la probité en politique et font, sans vergogne, le contraire.
La date doit être fixée par Ségolène Royal car c'est elle qui, par sa politique réginale en Poitou-Charentes, nous rend cet espoir d'un socialisme nouveau et proche des citoyens. Seul rempart
coutre les méfaits de la "Sarkozie" et de la bande du Fouquet's".
A propos de la maffia sus-nommée avez vous lu et réagit sur l'article de "MEDIAPART"?:
http://www.mediapart.fr/journal/france/190210/nos-revelations-france-televisions-saisit-le-tribuna


Rodolphe 19/02/2010 23:23


Bonsoir Fabrice, Bonsoir l'Ami!
Partir???
pourquoi pas!  si besoin en leur laissant le soin de comploter et gérer des primaires bidon!
MAIS il ne faudra pas leur laisser la gamelle et le coffre qui nous appartient en grande partie.
Il faudra donc faire les comptes et réclamer notre part
Amitiés et Fraternité à toi et à vous tous du fond du coeur!