Face à une droite radicale il faut Ségolène Royal.

Publié le par Asse42

22777 272971927946 718072946 3564535 3313305 n

 

 

 

 

J'entends bien les commentateurs de la sarkozie nous dire avec véhémence, et beaucoup de mauvaise foi, que la gauche se radicalise, qu'elle promet beaucoup et qu'elle en est presque à raconter n'importe quoi pour s'opposer à l'évidence pour le pays qu'est le sarkozysme.

 

D'abord ils devraient s'étonner que le sarkozysme soit aussi impopulaire malgré les louanges qu'ils chantent sur toutes les chaînes de TV et de radio à longueur de journée. Par exemple sur l'intervention médiatique sur les retraites entre Fillon et Ségolène Royal, les commentateurs politiques, dans 99% de cas, vont trouver que la vérité, le courage, est du côté de la droite alors que la démagogie serait de la gauche. Quide plus promettrait des choses intenables comme de revenir à la retraite à 60 ans. Vous vous rendez compte la gabegie?

C'est quand même incroyable de constater que ces commentateurs politiques montrent que non seulement ils ne connaissent pas le problème mais qu'en plus ils se contentent de relayer la propagande de cette droite radicale décomplexée sans même faire l'effort d'information pour les citoyens. Il est vrai qu'ils sont payés pour cela et que ça se voit.

 

La propagande de la sarkozie est de faire passer notre pays pour un pays de feignants et d'assistés pour mieux nous faire passer la pilule. Alors que l'on sait que tout est faux. Non nous ne travaillons pas moins que les autres pays européens et nous sommes même dans la moyenne haute avec les anglais et devant les allemands! Non nous ne sommes pas moins productifs puisqu'en richesse produite par heure nous sommes sur le podium mondial avec les norvégiens et les américains. Non nous n'avons pas un système de retraite déséquilibré puisque déjà nous cotisons 40 ans contre 35 ans dans les autres pays européens en moyenne! Le pire c'est que ces mensonges par omissions sont prolongés lorsqu'on oublie de dire qu'avec la réforme sarkozy c'est la durée de cotisation qui va passer de 40 ans à 42 ans pour bénéficier d'une retraite à taux plein. On peut dire aussi que nous sommes le seul pays d'Europe à avoir un taux démographique positif et donc que nous ne sommes pas dans la même situation que les autres. On voit donc bien déjà rien qu'en réfutant la propagande de cette droite que l'on peut démonter toute cette propagande malsaine car orientée contre le peuple.

Mais le pire c'est que cette propagande s'accompagne d'un vrai dénigrement des propositions socialistes. Faire croire que c'est démagogique de proposer de taxer le capital est tout simplement scandaleux dans un pays comme le nôtre. On ne demande pas la lune mais seulement de faire une politique fiscale juste. Voici ce que nous dit Jacques Généreux ,un économiste de gauche, que vous ne verrez jamais sur vos écrans TV et pourtant c'est clair et net. Rien que de revenir aux taux de fiscalité sur le revenu d'il y a 10 ans remettrait 100 Milliards d'euros/an dans les caisses! Sans compter le reste:

 

 

 

 

 

C'est à ce genre de débats sociaux que l'on voit l'orientation politique de la sarkozie toute entière tournée contre le peuple dans le chemin de la droite décomplexée et radicale. Face à cette droite là il faut une gauche radicale aussi.  Et si possible au parti socialiste car, qu'on le veuille ou non, ce sera lui qui sera amené à incarner l'opposition gouvernementale. C'est donc de ses rangs que l'on veut entendre un discours véritablement de gauche comme nous l'a démontré Ségolène Royal ce jeudi. Un discours qui fait l'unanimité sauf dans les rangs des partisans de DSK qui nous disent encore que les solutions de Sarkozy sont les meilleures. Ils sont dans la logique libérale de soumission aux dogmes financiers et ne réagissent pas du tout en s'appuyant sur les réalités des français et c'est pour cela qu'ils ne pourront pas incarner la gauche et le socialisme.

Face à cette droite dure il faut une gauche sans complexes et déterminée. Dans ce schéma politique qui s'annonce, qui d'autre que Ségolène Royal au PS? on voit bien que DSK sera dans le copinage avec la logique libérale de la droite et que Martine Aubry hésite. Elle n'a pas tranché car elle est conditionnée par son accord avec DSK qui ne peut lui laisser la corde libre sur son cou. Imaginez qu'elle approuve la déclaration radicale de Ségolène Royal de revenir à 60 ans et c'est tous ses soutiens sociaux-démocrates qui feront la gueule. Car eux ils sont pour les réformes Sarkozy au fond d'eux comme l'exprime très bien Gérard Collomb. Ils ne comprennent pas que dans la période actuelle de crise profonde il est temps que la gauche soit de nouveau la gauche et non plus le bras armé de la droite comme elle l'a été sous Jospin- Rocard-DSK-Fabius.

 

Les militants socialistes pensaient que Ségolène Royal était plus proche de la droite alors qu'en fait ils se rendent compte que c'est Ségolène Royal qui défendra le mieux leurs valeurs socialistes. Cela ne date pas d'hier ou d'il y a une semaine. C'est le cheminement politique de Ségolène Royal qui la veut être radicale et socialiste sur la connexion entre économie et droits sociaux. Elle n'a jamais dit qu'il fallait se soumettre au libéralisme, elle a dit qu'il fallait au contraire créer de nouveaux rapports humains au sein des entreprises garantissant à chacun une juste répartition des richesses. Elle a donc était claire  ce jeudi comme elle l'a été à Reims.

 


 

Avec Ségolène Royal les citoyens savent où ils vont. Elle ne varie pas dans es idées, dans son idéologie. Dans son domaine de compétence elle cherche toujours à magnifier les rapports sociaux croyant que cela contribuera au développement économique et pas l'inverse. C'est cela le socialisme économique et c'est à cela que nous sommes nombreux à croire. il est donc hors de question d'imaginer faire croire à gauche que c'est en rognant sur nos droits sociaux que l'on trouvera une quelconque efficacité. Ca c'est la logique libérale. Les deux piliers du socialisme sont bien posés. DSK et Royal incarne chacun un pilier. Martine Aubry n'a pas encore tranché et elle ne pourra pas le faire tant elle n'est qu'une marionnette entre les mains de ses soutiens DSK-Fabius qui feront tout contre Royal et jusqu'au bout.

Ainsi donc Ségolène Royal s'impose comme l'alternative, encore une fois à DSK et à Sarkozy et ce n'est qu'un début...

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

Elie Arié 12/09/2010 20:05



Parce que tu en es encore à croire que l' IFOP truque ses sondages?



Asse42 12/09/2010 19:42



@ Elie


Excellent sondage! L'Ifop de mâme Parisot et du Medef plébiscite DSK et Aubry normal. Je n'en attendais pas moins.



Elie Arié 12/09/2010 19:24



Retour au monde réel:


Sondage réalisé par téléphone du 10 au 11 septembre sur un échantillon de 953 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des
quotas.


(il s'agit d'un sondage, pas d'un questionnaire en ligne des brav'petits DA, qui n'ont toujours pas compris la différence...).








Parmi les possibles candidats PS à la présidentielle de 2012, Martine Aubry apparaît comme "la plus fidèle aux idées de la gauche" (45%) tandis que Dominique Strauss-Kahn est vu comme "le plus
capable de faire gagner la gauche" (54%), tous deux devançant Ségolène Royal, selon un sondage Ifop pour France Soir à paraître demain. Le sondage porte uniquement sur ces trois personnalités du
PS.

La première secrétaire du PS est considérée comme la "plus fidèle aux idées et aux valeurs de la gauche" (45%), devant le directeur général du FMI (30%) et l'ancienne candidate à la
présidentielle de 2007 (20%).

En revanche, DSK arrive très largement en tête du trio sur la capacité à "faire gagner la gauche à l'élection présidentielle" (54%), devant Mme Aubry (23%) et Mme Royal (17%). M. Strauss-Kahn
apparaît aussi très nettement comme celui qui a "le plus l'étoffe d'un président de la République" (62%), toujours devant Mme Aubry (18%) puis Mme Royal (14%).

S'agissant des sympathisants socialistes, quelle que soit la question posée, les préférences sont les mêmes : 54% en faveur de Mme Aubry sur la fidélité à la gauche, 56% pour DSK sur la capacité
à gagner et 60% sur l'étoffe présidentielle, également pour DSK.




 






estelle92 12/09/2010 11:23



Elie, je ne pense pas que Royal se batte pour un poste "important", ce qu'elle a entrepris dans sa région lui semble probablement plus "nécessaire".


Je la vois aussi très bien dans un rôle d'apporteuse d'idées et d'innovations au PS, et quand les caciques du parti auront compris ça, un grand pas aura été fait dans la modernisation du PS.


Pour le reste, tu as raison est c'est tout à son honneur d'avoir compris la situation et de "sacrifier" ses (légitimes) ambitions.  


Quand l'histoire sera écrite, on verra à quel point c'était une femme exceptionnelle que nous n'avons pas su utiliser...Un peu comme Rocard, finalement !


 



Asse42 12/09/2010 03:23



@ Elie


Concernant ce que tu dis sur Royal je ne peux pour l'instant pas tre contredire. On le verra à l'usage. J'ai peur que tu ais raison mais je ne veux pas l'envisager.


Sur les retraites le problème de fond c'est le financement. Le problème c'est que ce n'est plus nous qui financçons mais les banques. Et on doit leur rembourser nos emprunts avec des intérêts en
plus ce qui gonfle automaitquement les dettes. C'est un cercla vicieux. Ainsi on peut dire qu'on n'a plus d'argent , qu'il faut trouver d'autres pistes et que l'on doit abandonner toute
perspective de vivre sans travailler comme un esclave...


Moi je suis socialiste et je n'envisage pas une seconde me soumettre aux banksters jusqu'à qu'ils m'aient tout pris. J'attends la révolution bolivarienne en Europe!