Espoir à gauche poursuit sa stratégie d'unité progressiste.

Publié le par Asse42





L'heure est au bilan du sarkozysme et il faut reconnaître que ce n'est pas une franche réussite! Que ce soit sur le plan économique, financier, social et international. Le sarkozysme est d'ailleurs très bien décrypté dans ce billet ou par Pierre Moscovici sur son blog. Tous les progressistes partagent ce même constat. Mais leur difficulté réside dans la stratégie à opposer à ce pouvoir autocratique et à la tactique à suivre pour mettre un terme à ce régime monarchique. Cela s'apparente plus à un combat d'appareil pour exister et placer ses pions ensuite vers le pouvoir qu'à rechercher de véritables convergences unitaires et solidaires.

Espoir à Gauche du coup sort du lot parce qu'il poursuit avec détermination sa stratégie d'unité des progressistes. Son objectif étant de proposer au pays ensuite un contrat de gouvernement progressiste rassemblant les sensibilités politiques les plus diverses possible. Il ne s'agira plus de faire une alliance entre les deux tours mais d'arriver uni et solidaire face à la droite sarkozyste sans prendre en traître les français sur la suite. Cette stratégie bien qu'elle soit combattue par les appareils semble être la bonne pour gagner face à cette droite qui détient tous les pouvoirs et notamment le médiatique.
C'est pourquoi je regarde toujours avec intérêt ce que fait Espoir à Gauche car il nous prépare pour l'avenir:

Tous à Dijon le 14 novembre !

Après le succès de ses Ateliers d'été à Marseille, l'Espoir à Gauche vous invite à vous rendre nombreux, au Palais des Congrès de Dijon, pour débattre de l'éducation.

Ensemble, nous vous proposons de faire le succès des 1ères rencontres d'un nouveau cycle de débat - celui du rassemblement social, écologique et démocrate - à même de jeter, chapitre après chapitre, les fondements d'une nouveau projet progressiste pour la France.

Demandez le Programme !

Cliquez ici pour

découvrir le pré-programme de la 1ère édition des Rencontres du Rassemblement.

Vous y retrouverez cinq ateliers construits autour de la volonté de dégager des solutions concrètes aux grandes difficultés rencontrées au quotidien par les élèves, les familles, les enseignants : réussite pour tous, organisation du temps scolaire, violences à l'école, crise du métier enseignant, etc.

Autour de la table, une quarantaine d'intervenants d'horizons divers : professeurs,  élus locaux et nationaux, représentants des principaux syndicats français, chercheurs spécialistes de l'éducation, pédagogues, militants ... et vous !

En cohérence avec les échanges de la journée de travail, les participants de la table ronde finale - parmi lesquels nous compterons une nouvelle fois aux côtés de Vincent Peillon et de François Rebsamen nos ami(e)s Robert Hue, Christiane Taubira, Marielle de Sarnez et, par vidéo interposée, Dany Cohn-Bendit - écriront la première page d'un contrat de gouvernement, une réforme de l'Education nationale qu'ils s'engagent à porter ensemble.

 Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant ici !

Publié dans parti socialiste

Commenter cet article

Asse42 10/11/2009 15:36


Mon propos n'est pas de rentrer dans la stratégie politicienne mais idéologique. En ce sens EAG est intéressant. Après il est vrai qu'il y a des tensions internes stratégiques et je partage votre
soucis. Voyons voir comment vont se passer les désignations régionales et si les membres DA sont systématiquement exclus. Battons-nous.


Brigitte Huttner - Gitte59 08/11/2009 10:55


Je partage totalement avec Allobroge. EAG en tout cas, les peillonistes, pratiquent des méthodes profondement anti-démocrtatiques et parfaitement injurieuses à notre motion et surtout aux militants
qui se sont battus pour des valeurs qui ne sont pas partagées par Peillon/Assouline et leurs petits lieutenants dans les Fédé set régions ! Des opportunistes, déguisés en amis ... à vomir ! Les
militants n'oublieront pas ...


allobroge 07/11/2009 15:39


Désolé mais je ne partage pas ton point de vue. EAG est avant tout un syndicat d'élus cumulards sans aucun sens de la morale et anti ségolène. Je ne sais même pas ce que des gens honnêtes comme
bianco et mignard y font. Pour les régionales dans TOUTES les régions les ségolènistes de DA sont mis sur la touche par des méthodes que même au NPA on n'est pas capable de reproduire.

Sois un peu mesuré stp