DSK, l'alibi...lointain du parti socialiste.

Publié le par Asse42




DSK semble faire l'unanimité au parti socialiste. Tout le monde dit du bien de lui et , surtout, personne ne semble vouloir en dire du mal. C'est tellement rare au PS qu'il faut le souligner! Pour l'instant DSK est président du FMI et essaye de remplir le rôle pour lequel le FMI, et donc les USA, l'a mandaté: Rentabiliser les investissements financiers globaux. Rien n'a changé pour cette institution mondiale. DSK poursuit la politique au service de l'institution bancaire mondiale c'est ce qu'il a toujours rêvé de faire et il le fait donc.
Cela en fait-il pour autant un supercompétent? Au nom de je ne sais quel dogme il faudrait connaître les rouages de l'économie financière pour être décrété compétent. Pour autant que je me rappelle il s'était pourtant massivement trompé sur la venue de la première crise des subprimes. Aujourd'hui il nous dit que la crise financière est derrière nous mais la société Générale vient de publier un bulletin d'information où elle dit tirer la sonnette d'alarme pour l'avenir. Qui dit vrai dans l'histoire? Doit-on croire DSK? Les banques? Personne?...

Bref ce monsieur revient et pour le coup le PS se sent fier d'avoir un leader d'envergure internationale. C'est le principal. Pas la peine de s'appesantir sur la politique poursuivie ni d'ailleurs pour son oeuvre politique passée qui se limite à un poste de ministre de l'économie et des finances sous Jospin. Je ne suis pas sûr que Jospin qui , convertit au social-libéralisme de DSK, avait fini par dire aux salariés qu'il ne pouvait pas tout, lui dise merci.

Mais il faut reconnaître que le PS est sous la coupe de ses amis alors qu'ils ne représentent qu'une minorité du parti. Pensez donc ils ont fait maison commune avec Fabius dans un soutien à Aubry rapportant 25% du parti, d'autres sont parti soutenir Moscovici qui s'est dissous dans la motion Delanoë et d'autres, peu, sont venus soutenir la motion E des Royalistes. Bref ils ne représentent qu'environ 20% du parti mais ils sont parvenus aux manettes du PS sous la direction de l'ineffable Cambadélis. C'est lui qui agit en sous-mais et serre le garrot autour du coup d'Aubry et de Fabius. Rien ne pourra se faire sans DSK semble être le mot d'ordre de la direction du PS. Les sondages allant tous dans cette direction cela donne encore plus de crédit et facilite les ralliements, ou des moins les bonnes déclarations d'intention, à son endroit. DSK est incontournable.

Pourtant tout ceci semble tellement préfabriqué qu'il en est paradoxal. Alors que nous entrons dans une période favorable au PS, parce que ses régions ont été bien gérées, il est paradoxal de mettre en avant une  figure n'ayant pris aucune part à ce bon bilan! Que je sache il n'est pour rien si le parti socialiste culmine loin devant l'UMP dans les sondages. D'autant plus que ce satisfecit s'appuie sur des politiques sociales, économiques, culturelles,écologiques. Autrement dit ce qui touche directement le quotidien des français.
DSK sert donc d'alibi au PS montrant qu'il peut exercer des pouvoirs internationaux, mais ne suscitera que peu d'adhésion citoyenne lorsqu'il faudra se poser la question de savoir quelle politique proposera DSK pour le pays? Suivra-t-il la ligne Rocard, Lang,Kouchner,Bockel, etc...? C'est ce que l'on peut redouter d'un homme politique immergé dans une sphère internationale le déconnectant des attentes populaires et citoyennes. Du coeur de la gauche quoi.

Publié dans parti socialiste

Commenter cet article

monica 27/11/2009 03:27


tout à fait bien vu !!
qui peut le croire de gauche, et socialiste de surcroît ???
payé à prix d'or, non imposable, donnant des postes à ses proches.... il n'est pas dans les valeurs que nous défendons !!
prendra-t-il le risque d'une nouvelle claque ? .. ou aura-t-il un poste à l'UMP ???
wait and see, mais je suis persuadée qu'il est cuit auprès des militants de base,
amitiés fraternelles