Dépasser les appareils des partis.

Publié le par Asse42

2012-couverture.jpg


Les élections régionales ont montré clairement que les électeurs dans le doute choisissaient toujours un projet.
Ils aiment savoir où ils vont. Quand ils ne le voient pas ils s'abstiennent, quand ils le voient ils votent pour lui majoritairement. On a bien vu avec ces élections régionales que l'UMP n'avait pas de projet, et même la droite dans son ensemble. Son seul projet était d'en appeler à l'insécurité et au racisme pour faire venir des électeurs. Avouez que c'est peu comme ambition. Elle a quand même mobilisée son noyau dur mais la mouvance d'électeurs citoyens indécise s'est reportée massivement sur la gauche qui avait un bilan et un projet.
Ne nous voilons pas la face ce sera pareil en 2012. Pour l'instant les français rejettent le projet de Sarkozy mais ils ne voient pas encore bien celui de la gauche. Ils ont même tendance à dire que de toutes façons la gauche ferait pareil que sarkozy! Voilà donc un des grands enjeux pour lutter contre l'abstention, proposer un projet.

La deuxième leçon que nous pouvons tirer des régionales, est que nous avons un projet sur lequel l'ensemble des progressistes peuvent se retrouver, mais que les appareils des partis n'ont pas l'ambition d'œuvrer collectivement à sa création. Parce que rentre en jeu les ambitions des uns et des autres. On voit bien que finalement la gauche ira divisée au premier tour parce que chacun veut se compter plutôt que de vouloir porter un projet commun. C'est une erreur.
L'élection présidentielle est une élection à part. Elle se joue autour d'une personnalité qui doit montrer qu'elle est capable d'incarner un projet rassembleur pour le pays. Un projet visible où les uns et les autres peuvent trouver des convergences. Ce serait donc lui donner de la force et de la puissance que de savoir qu'elle est soutenue par l'ensemble des forces progressistes dès le premier tour. Ici il ne doit pas s'agir de se compter les législatives seront ensuite faites pour ça. L'élection de 2007 a bien montré que les électeurs se rassemblaient pour un vote utile autour d'une personnalité et pas pour des partis. Quel intérêt que l'un ou l'autre candidat fasse 3 ou 4% à l'élection présidentielle?

La période qui s'ouvre devrait donc amener les uns et les autres à se rassembler autour d'une plate-forme commune pour dégager des convergences possibles qui feront l'objet ensuite d'une large consultation populaire avant les présidentielles et avant de désigner la personnalité de gauche capable de porter ce projet. Voilà à quoi devraient servir des primaires ouvertes et populaires pour la gauche. Débattre du fond d'abord. On le voit par exemple pour la VI ème république il est acquis que ce devra être un enjeu majeur pour la république française. Débattons-en dès maintenant. Certains sont pour le parlementarisme d'autre pour le presidentialisme. Débattons et votons. Voilà tout l'enjeu de cette séquence politique qui s'ouvre. Montrons au pays que nous avons des vrais débats entre nous et que nous construisons ensemble un projet de convergences. On peut faire pareil sur la transformation écologique de l'économie. Et bien d'autres encore. Après nous voterons pour la personnalité capable d'incarner le projet.

Malheureusement on sent bien que ça ne se passera pas comme cela. Même si D Cohn-Bendit a lancé son appel à une coopérative commune, et si Ségolène Royal en appelle à désirs d'avenir pour construire des passerelles communes, on voit bien que les appareils sont dans une autre stratégie. Chacun va vouloir construire son petit projet dans son coin, désigner son candidat et en route pour le premier tour. Je le redis ce serait une erreur. Car on prend encore le risque de voir notre candidat progressiste derrière l'ultralibéral Sarkozy. Lui donnant ainsi à lui la dynamique de rassemblement au deuxième tour. Ne croyons pas bêtement que les électeurs feront confiance à la gauche mécaniquement face à Sarkozy. N'oublions pas que c'est encore lui le président et qu'il est capable de tout...

La victoire en 2012 il faudra aller la chercher, il faudra montrer qu'on la mérite et pas attendre qu'elle nous tombe toute cuite dans la bouche. C'est un projet que nous devons porter pour le pays. Un projet de rassemblement et de transformation radicale de notre démocratie. Le sarkozysme doit signifier pour les citoyens la fin d'une époque. Ils doivent pouvoir se dire plus jamais ça. Pour être fort et crédible il faudra alors montrer que nous sommes capable de nous rassembler et de travailler ensemble quelles que soient nos bases de départ et dans l'intérêt général du pays. Et pour se faire il semble nécessaire de dépasser les appareils des partis. A nous citoyens de nous prendre en charge et de faire vivre le débat à travers les murs factices de la politique politicienne pour le bien du pays.

Les liens utilisés pour ce billet sont dans ce Pearltree:
 Dépasser les appareils des partis.  

Publié dans 2012

Commenter cet article

francis 31/03/2010 16:26



tu dis: "Les élections régionales ont montré clairement que les électeurs dans le doute choisissaient toujours un projet"...


j'ai vu exactement l'inverse: les présidents sortants se sont plus fait réélire sur leur bilan et le rejet del'UMP que sur un projet...


se faire élire sur le rejet:


l'adversaire est attaqué, dévalorisé


est plus facile que le projet


rassembler, innover, proposer...



Asse42 31/03/2010 19:02



Oui élire sur leur bilan bien sûr et aussi parce que les électeurs voyaient à peu près où ces majorités de gauche voulaient aller. En face ils ne voyaient rien du tout. La majorité des citoyens
s'est décidée pour des rasions régionales avant nationales. C'est dire.



hafrit 29/03/2010 20:55


tu te trompes ASSE42 , pour jouer souvent aux echecs , tu peux pas faire 2 fois le meme coup a un adversaire , je pense que sarkozy va la jouer a gauche , il va essayer de recuperer votre electorat
sans ouverture a gauche du client au consommateur ,augmentation d'un quart des profs ......
et c'est que le debut , pour SR ca commence deja pour elle , les sondages la propagande va noyer les gens pour dire que DSK et Aubry seront les seuls a pouvoir battre sarkozy , elle va disparaitre
des sondages des medias , meme si tu fais de l'agitation sur internet ou dans la rue ca ne marchera pas les gens sont conditionnes , le gagnant sera l'abstention en 2012 car se qui va arriver va
faire des degats .un ump qui recupere votre electorat une droite qui vote FN que restera til du ps ou de segolene ?
la theorie des cercles .

http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2618:la-grece-prefigure-la-tiers-mondialisation-de-leurope&catid=6:articles&Itemid=11


Asse42 29/03/2010 21:21


Non Hafrit. Sarko ne pourra plus faire le coup de gauche. Plus personne n'y croit.
Et puis les sondages qui montent en épingle DSK et Aubry mais avec ségolène Royal juste derrière. Et moi je n'oublie pas que ces deux-là, avec fabius, ont signé un pacte pour suivre le meilleur
d'entre eux. Alors ils vont bien finir par se déchirer et alors là...Tout bon pour ségo.

Laisse lui le temps de revenir dans le jeu médiatique et tu verras qu'elle va remonter en flêche. C'est déjà le cas d'ailleurs. Et elle va faire un véritable projet socialiste pour la France.