Débat Royal-Bussereau: Jusqu'à la caricature...

Publié le par Asse42

3c316d2f09.jpg

Le débat Royal-Bussereau était très attendu pour ces régionales
car il était emblématique d'un débat national entre une présidente de région, ex-candidate à la présidentielle, et un ministre des transports en activité. Un débat donc entre l'UMP et le PS, entre la droite et la gauche.

Il faut déjà commencer par souligner que ce débat fût de très bonne tenue entre ces deux personnalités. Pas d'invectives ( sauf Bussereau sur la fin), des attaques qui restent politiques et un débat argumenté plutôt bien mené par le journaliste. Je l'ai trouvé un peu plus conciliant envers Bussereau mais peut-être ma trop grande sensibilité... Passons! Un débat donc de fond sur les grands enjeux d'une politique régionale, sur le bilan et sur l'avenir. Les thèmes abordés ont été l'emploi, la politique agricole, les transports, la fiscalité. Chacun a pu exprimer sa vison politique. Et on peut dire qu'on n'a pas été déçu! Ce débat fût une caricature entre une vision de droite et une vision de gauche.
La droite ce sont les grands projets, les grandes industries, les gros agriculteurs. La gauche ce sont les territoires, les individus, le développement durable. Pour Bussereau il faut faire des grandes dépenses d'investissement comme la LGV, quitte parfois à bousculer l'équilibre territorial, au nom de l'emploi. Il demande à soutenir les grands filières aéronautiques, les grands agriculteurs même si ils polluent parfois un peu trop, l'industrie agro-alimentaire. Ça fait beau sur la papier mais ce n'est pas adaptée à la réalité d'un budget régional et cela demande des investissements conséquents, donc des hausses d'impôts, pour les réaliser et, bien sûr, au détriment du lien social. C'est assez surprenant d'écouter Bussereau ne pas prendre conscience qu'il concourrait pour une élection régionale.

De l'autre côté Ségolène Royal qui maîtrise parfaitement la situation puisqu'elle est au contact des réalités du territoire...et du budget de la région. Tout en conciliant les aides aux entreprises en difficulté, elle pousse à l'émergence d'une économie de proximité plus adaptée à un territoire rural, tout en étant très présent dans le lien social et humain. Une vraie politique de gauche face à une vraie politique de droite. Jusqu'à la caricature. C'est très intéressant à observer pour nous militants qui seront sur le terrain au contact des citoyens. Nous défendons, à gauche, une politque de proximité, innovante et offensive dans nos régions. Une politique humaniste et en parfait contrepoint d'une politique de droite au niveau nationale qui vient détruire le lien social public sous prétexte uniquement de rentabilité financière.

On comprend donc très bien après ce débat que la gauche et la droite ce n'est pas pareil. Et que pour ces élections régionales la droite n'est pas adaptée aux réalités territoriales, obnubilée qu'elle est par une vision centralisatrice de la politique. Tout à fait à l'opposée de la gauche qui défend les valeurs du territoire et qui adapte sa politique suivant ses moyens et ses ressources pour le valoriser. Sans pour autant se couper des réalités de la globalisation puisqu'intégrée à l'Europe et au monde.

Oui une autre politique est possible dans nos régions, et cette politique est de gauche. Inconstestablement.






Les liens connexes à ce billet sont dans ce Pearltrees:
 Débat Royal-Bussereau: Jusqu'à la caricature...

 

Publié dans Ségolène Royal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

monica 25/02/2010 00:58


Je partage le même avis que Joce !! c'est tout à fait ce que j'ai ressenti !
(je n'ai pu visionner que ce soir...),
Ségolène précise et à l'aise !
bisous  


jocegaly 22/02/2010 11:58


Article de très, très, très belle facture... Je te le pique ASSE


Asse42 22/02/2010 13:02


Merci Joce. Avec plaisir

Salutations fraternelles.