A quoi joue Vincent Peillon?

Publié le par Asse42

Ce matin sur France Inter il est donc venu dire sa vérité sur ce qui l'a opposé à Ségolène Royal. Même si l'on peut parfaitement entendre ses arguments il est difficile de les cautionner. Pourquoi?

  Dire que ce n'était pas une réunion de courant mais le début du Rassemblement n'est pas aussi évident qu'il veuille bien le dire. Nous avons tous reçu des cartons au nom d'EAG pour nous inviter à débattre sur l'école avec d'autres sensibilités politiques. Très bien. Nous ne savions pas que nous allions participer au lancement d'une nouvelle structure dépassant EAG. La newsletter explicative vient trop tard. On aurait aimé la lire avant pour que les choses soient claires or elles ne l'étaient pas.
  Dire qu'il est seul à travailler à un rassemblement avec les Verts, le Modem,...est une appropriation personnelle d'une volonté collective. Nous qui militons à EAG autour de Ségolène Royal nous soutenons tous cette idée d'une gauche ouverte, républicaine. Je ne vois pas en quoi Peillon apporte une nouveauté. J'ai plutôt l'impression qu'il s'accapare le leadership.
  Dire qu'il ne veut pas de présidentiable mais il avait quand même invité Valls au départ même si celui-ci n'est pas venu. Ce qui démontrer que finalement il ne souhaitait pas le venue d'UNE présidentiable: Ségolène Royal. Or Vincent Peillon ne peut ignorer qu'elle est partie prenante d'EAG même si elle en est éloignée de par sa position de leader.  Nouss avons très bien que c'est elle qui est montée en première ligne au congrès de Reims pour défendre cette vision d'avenir du Rassemblement. Elle a même dit qu'elle voulait mettre en place un front républicain. Alors qu'en conclure?

J'ai la nette impression que Peillon, dont même les propositions éducatives sont issues pour la plupart du pacte présidentiel, tient à détacher le courant de Ségolène Royal pour en prendre le leadership et ensuite le vendre en échange d'une contrepartie. Je ne vois pas ce que Peillon apporte et son équipe apporte de neuf à l'esprit d'EAG que nous défendons, si ce n'est donc la volonté nette d'exclure Ségolène Royal. C'est cela que nous ne cautionnerons pas en tant que militant socialiste EAG. Nous savons ce que nous devons à Ségolène Royal et nous lui sommes grès de s'être mouillée pour défendre cette vision d'avenir. Qui ne lui appartient pas certes, mais qui n'appartient pas non plus à Peillon comme il semblait vouloir le faire croire ce matin. En aucun cas cela passe par une exclusion de Ségolène Royal. Nous ne l'accepterons pas.


Publié dans Ségolène Royal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

françois 25/11/2009 00:11


Si malgrè tout un vote se faisait sans les militants, faudrait-il que ceux-ci démissionnent en masse d' EAG, et créent un autre courant ?


Laure BARGUILLET 23/11/2009 18:22


J'apprécie particulièrement votre analyse du coup d'état permanent que tente peillon, la lecture de "sa" news-letter n°5 est à cet égard convaincante: beaucoup de mots pour un vaste pipeau, un bien
trop long verbiage truffé de contre-vérités, d'insincérité
Ne laissons rien faire, ne laissons rien passer.
Laure BARGUILLET,
mil.DDA 87.


Asse42 23/11/2009 17:47


Merci Monique et Françoise pour vos témoignages qui montrent que nous sommes tous sur la même longueur d'onde. Oui on est pour un dépassement du PS mais pas sans Ségolène Royal!

Amitiés ségolènistes.


Françoise BAUMAL 23/11/2009 17:29


Je partage entièrement ton analyse.Elle me conduit à penser qu'il faut empêcher Vincent Peillon d'instrumentaliser EAG et d'utiliser ce courant à des fin s personnelles pour évincer Ségolène. Je
pense qu'il rend service à beaucoup à Solférino. Ce soir il y a une réunion importante à EAG. Vincent Peillon et François Rebsamen veulent convoquer les cadres du courant pour les faire voter sur
leur stratégie qui est dangereuse puisqu'elle aboutit à terme à créer avec notre courant un rassemblement qui se rallierait à François Bayrou en contre partie par exemple d'un poste de premier
ministre. Je pense qu'il faut une rebellion importante des militants et une exigence que si, vote il y a ce soit par les militants. Il faut aussi bouder ces réunions et les conduire à l'échec. Il
faut soutenir Jean Louis, Gaëtan et Najat. Il faut dénoncer la censure. Le commentaire que j'ai placé ce matin sur le mur de François Rebsamen a été retiré comme sont retirés les commentaires que
nous plaçons sur le blog de Vincent Peillon. Il joue son vatout. S'il perd c'est terminé pour lui pendant un bon bout de temps. Le moment est donc à le résistance et je vais tâcher de passer une
contribution sur le POST Amitiés fraternelles


monica 23/11/2009 16:24


NON ! nous ne l'accepterons pas !!
il faut faire de la résistance autant envers ce serpent que les pions qu'il a semé dans les FD et à DA !!
si vous avez eu des cartons d'invitations EAG, IL FAUT LES PUBLIER !!! et démontrer qu'il est menteur et manipulateur !!
la preuve par la preuve, n'est-ce pas !! et rétablir la vérité ... encore ... et toujours !!
grosses bises