Le volontarisme politique en économie, ça paye!

Publié le par Asse42



Voilà que deux repreneurs viennent de se manifester pour tenter de sauver Heuliez. Après que la région Poitou-Charentes soit rentrée au capital et que sa présidente ait fait preuve de volontarisme politique:

Article du Monde

Le sort de l'équipementier automobile Heuliez, placé en redressement judiciaire, dépendra de deux repreneurs : la société spécialisée dans le redressement d'entreprises Bernard Krief Consulting et France Industrie Participations, qui ont chacun déposé un dossier de reprise, selon l'administrateur judiciaire, Régis Valliot.

L'offre de Bernard Krief Consulting avait été annoncée dans un premier temps par le quotidien économique Les Echos. Son projet, centré autour du "projet de voiture électrique" de l'équipementier, prévoit de garder la moitié des mille emplois de l'entreprise basée dans les Deux-Sèvres. Selon M. Valliot, France Industrie Participations prévoit pour sa part un effectif de sept cent quatre-vingts salariés.

Les offres devront être soumises aux salariés, puis au tribunal de commerce de Niort, qui devra statuer le 2 juillet. Heuliez doit trouver 45 millions d'euros pour lancer son projet de véhicule électrique, considéré comme son dernier espoir de survie. Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, s'était beaucoup mobilisée autour du dossier Heuliez au moment du redressement judiciaire. Elle a récemment écrit à l'Elysée pour demander au président de la République "de mobiliser tous les leviers dont il dispose pour Heuliez" et a fait entrer le conseil régional de Poitou-Charentes au capital de l'entreprise pour 5 millions d'euros


Ceci prouve que la puissance publique n'est pas un frein pour l'économie si elle vient en soutien d'un secteur en difficulté pourtant porteur d'avenir. La force de la politique est de dépasser les intérêts particuliers pour faire émerger l'intérêt général. En économie aussi.

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article