Ségolène Royal, le dernier leader socialiste.

Publié le par Asse42



L'élection européenne vient de mettre un coup d'arrêt à l'aventure Martine Aubry à la tête du PS. Quoi qu'il se passe pour la suite elle sait, et ,nous aussi, qu'elle ne parviendra plus à incarner le futur du PS. Après la désintégration en vol de Bertrand Delanoë lors du congrès de Reims, après la  défaite cinglante des éléphants lors des primaires de 2006, voilà que les jeunes lions ont explosé en vol lors de cette élection. Exit les Peillon, Hamon, Valls et autre Montebourg. Ils n'ont pas la carrure pour incarner le leadership quelles que soient leurs compétences par ailleurs.
Vincent Peillon dit une chose très juste lors de son intervention de ce matin chez Bourdin: " La gauche ne pourra pas gagner sans l'électorat populaire et les jeunes":


Vincent Peillon en direct de Bruxelles
envoyé par bourdinandco_blog. - L'info internationale vidéo.

Il demande aussi à ce que Ségolène Royal soit pleinement intégrée  à la direction. Il est plus que temps. Le parti socialiste a perdu deux ans à faire barrage à sa seule leader audible dans les quartiers populaires, parmi les salariés, et avec les jeunes. Comme on a pu le constater encore lors du meeting de Rezé. Alors le parti socialiste ne peut pas se passer de Ségolène Royal plus longtemps et comment faire pour le mettre en avant sans braquer l'appareil?

C'est là tout l'enjeu. Lorsqu'on entend les déclarations des uns et des autres il s'agit surtout de ne pas faire de changement parce que paraît-il les gens en auraient marre. Ils en auraient pas marre de la direction actuelle plutôt? Cette direction qui n'a impulsé aucune rénovation, n'a pas fait l'unité, gouverne en petit comité et est dominée par les éléphants. Voir Lang nous représenter au nom du parti socialiste montre que l'appareil n'a pas compris que ce qui nous plombe ce sont les accointances supposées avec la droite. Qui fait dire que de toutes façons droite et gauche ce sera pareil. Il est vrai qu'en gardant cet appareil présent dans les think tanks avec la droite et représentant le Jospinisme donc le socialisme libéral, on ne peut être crédible auprès de la population de gauche.

Pour enclencher une véritable rénovation il nous faut une personnalité qui l'incarne pour tirer le mouvement en avant. Ce n'est pas en gardant les mêmes têtes que l'on aura envie de faire la rénovation. Exit donc cette direction et bienvenue à une nouvelle génération qui piaffe d'impatience de montrer qu'elle est rentrée elle dans le XXI ème siècle sans complexes.  Et pour cela il n'y a qu'une seule leader disponible et crédible c'est Ségolène Royal. Elle porte l'outil indispensable qu'est la démocratie participative citoyenne et les idées d'avenir: concilier le dynamisme économique, l'excellence environnementale et le progrès social, voilà notre feuille de route.
Mais il faut dans le même temps faire travailler collectivement le parti socialiste pour ne pas marginaliser l'un ou l'autre, et montrer que le respect est possibile dans ce parti une fois que les rôle sont bien définis.

On constate qu'un mouvement politique pour gagner a besoin d'un leader identifié. Cohn-Bendit nous a montré combien il pouvait être une locomotive pour les Verts, sans parler de Bayrou qui tire le Modem, de Sarkozy qui a gagné après avoir pris la tête de l'UMP, de Mitterrand qui a gagné après avoir pris la tête du PS, de Chirac et le RPR, etc... Pour gagner il faut un leader politique et ce leader on l'a avec Ségolène Royal. Il est temps que le parti se mette en configuration présidentielle s'il entend permettre aux français d'identifier pleinement la voix qui va incarner l'opposition dans les deux années qui viennent. Il faut donc une consultation militante pour désigner notre candidate PS à la primaire des gauche dès maintenant. Cette candidate, car ce sera Ségolène Royal, doit être la présidente du parti. mais à ses côtés on nomme un premier secrétaire chargé du fonctionnement interne du PS et de faire vivre la démocratie collectivement. Voilà comment on doit s'organiser si on veut être prêt en 2011 puis 2012.

Franchement je ne vois qu'un seul obstacle à ce scénario, l'ambition individuelle des uns et des autres qui plombent le parti. Lionel Jospin a pris le parti après sa défaite à la présidentielle de 1993 naturellement. Car on savait bien que le parti avait besoin d'un leadership et que c'était lui qui l'incarnait.  Et bien en 2009 c''est toujours Ségolène Royal pour les militants socialistes. Il est temps de lui donner les clés pour qu'elle puisse mettre en oeuvre sa vision de la rénovation. Pour le plus grand bien du parti socialiste.

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

asse42 10/06/2009 13:42

Jean-marie 94

Heureux aussi de savoir qu'on garde le contact à travers le temps et qu'on sera prêt au moment où il le faudra.

Fraternité Royal.

Jean Marie94 09/06/2009 00:58

Bonsoir mon cher asse42, je suis content de te retrouver.

Je ne suis pas étonné du résultat de cette élection, car, il était prévisible. beaucoup d'entre nous, dont moi compris, ont annoncé qu'ils ne donneraient pas leurs suffrages à une direction qui a triché les élections lors du congrès. Comment voulaient on que nous cautionnions une telle direction? je vote pour un candidat par conviction, et non juste parce que je suis au PS...Et, au PS, seule Ségolène et son équipe me convainquent. Aussi, je ne peux donc en aucun cas apporter mon soutien à la direction actuelle...On nous a humilié, nous les nouveaux adhérents à 20 euros, on ne voulait pas de nous, et, voilà ce qu'il arrive quand on est sectaire. Le PS actuel, avec ses anciens surtout ceux qui ne veulent pas changer, oui, ce PS là ne pèse que 16%, c'est à dire le score de Jospin en 2002...

Hier soir, l'on a continué avec la langue de bois habituelle. Il faut d'abord un leader, celui qui va donc galvaniser tout le monde et les idées viendront après. Et la leader, elle est là; c'est SEGOLENE, et tant que certains ne l'auront pas compris, le PS restera à 16%

asse42 08/06/2009 17:02

Caligula t'es un peu gonflé! Si le PS avait soutenu Ségolène Royal pendant la présidentielle elle aurait pu gagner. Si le PS avait écouté les militants lors du congrés alors elle serait à la tête du PS!

calligula 08/06/2009 16:28

Merci Ségolène pour le score pitoyable du PS que ton comportement depuis 3 ans a offert à la droite!
Vraiment, merci!