La fraternité mondiale contre l'ordre international.

Publié le par Asse42




L'ordre mondial que l'on veut voir l'humanité empruntée n'est pas compatible avec l'idée de la fraternité mondiale. Autrement dit la direction qu'on nous propose pour la marche du monde n'est pas la bonne et ne peut être la bonne. Tout simplement parce que l'ordre mondial qu'on nous vend dans les médias du monde entier est basé uniquement sur le pouvoir de l'argent. Plus vous en avez plus vous profiterez des avantages du système et moins vous en avez et bien...Il ne vous restera qu'à prier pour gagner au loto. Car pour vous aucun espoir de vous enrichir ou d'accéder aux bienfaits du progrès humain. Ou alors vous devrez vous endetter à mort pour cela. A mort c'est bien le terme car c'est ce qui s'appelle passer la tête dans le noeud coulant du crédit, qui contribue à renforcer l'ordre mondial.

Car tout est lié. Le système capitaliste actuel est dominé par l'idéologie libérale de la concurrence libre et non faussée. Pour eux c'est en mettant en concurrence les entreprises que les individus peuvent avoir le meilleur service et le meilleur produit. Évidemment c'est faux et des milliers d'exemples à travers le monde montrent combien les entreprises privées utilisent leur position dominante pour s'affranchir de la concurrence et même des règles politiques édictées par les nations.
Et c'est cela le plus dangereux bien sûr. Ces pouvoirs financiers économiques sont devenus si gigantesques qu'ils contrôlent la création monétaire donc l'émission de monnaie donc le crédit mondial donc le pouvoir politique. Je vous mets ici un article très explicite sur le G20 et ses conséquences pris sur Top Chrétien. Exprès, car éloigné des conspirationnistes supposés, et éloigné de ma famille de pensée...du moins je le pensais a priori.
Si ce pouvoir financier a pu dicter si complètement sa marche du monde c'est qu'en face le système communisme s'est écroulé et avec elle l'idéologie étatique de l'économie. Ainsi lorsque Reagan et Thatcher ont déclaré " There is no alternative" ils ont montré que l'idéologie libérale capitaliste avait gagné et qu'il n'y avait pas d'autres systèmes à opposer au libéralisme. Cette idéologie dominante a contaminé aussi bien la droite politique que la gauche. A grands coups de think tank, de groupes de pressions, de lobbying, les puissances financières ont pu modeler les élites, les gouvernements à leur vision de l'ordre mondial. On connait bien sûr le groupe Bilderberg, mais il y a aussi le CFR ( Council on Foreign Relations), la Commission trilatérale et puis en Europe nous avons la Fondation Bertelsmann qui oeuvre puissamment à la destruction des états nations pour construire une Europe supra-nationale dont l'épicentre serait Bruxelles.

On nous dit que la construction européenne serait pour le bien des peuples mais cette construction a été dévoyée au fil du temps pour devenir atlantiste et sous la coupe du modèle capitaliste anglo-saxon. Ainsi ce pouvoir financier oeuvre à la construction d'un état européen supra national dont la capitale serait Bruxelles et dont celle-ci serait soumise à la puissance du lobbying comme on le constate déjà à travers les affaires Monsanto, la directive Reach ou Bolkenstein. Autrement dit ce sera le pouvoir financier qui détiendra le pouvoir comme il détient déjà le pouvoir médiatique pour nous formater les esprits à cet ordre mondial.
Et quel est son objectif? Faire le bonheur des peuples? Moderniser nos sytèmes? Pas du tout. Son onbjectif est de libéraliser au maximum l'économie pour pouvoir faire plus de profits. On le voit à l'oeuvre actuellement où il nous promet plus de sacrifices pour les travailleurs en repoussant l'horreur d'une augmentation des salaires, et en favorisant une baisse des charges pour les entreprises. Donc moins de rentrées de richesse pour la collectivité humaine représenté par l'état. Donc? Donc affaiblissement des services publics, des systèmes sociaux, des services collectifs, etc...L'objectif final c'est l'enrichissement de quelques-uns contre la masse des peuples.
Voici ce que dit Mélenchon du Front de Gauche, sur la création du grand marché libéral US-UE en 2015. Ce grand marché aura des conséquences politique énormes puisqu'il nous met de fait sous la coupe des lois américaines puisque dominantes, et sous la force de l'Otan. C'en est donc fini de notre indépendance européenne. Car évidemment nos élites sont constamment sous la coupe de ces grandes puissances financières qui leur font miroiter le rêve américain, la puissance et la gloire. Au détriment des peuples citoyens. L'Allemagne qui est à l'avant-garde depuis 20 ans du système capitaliste avec l'Angleterre en Europe se trouve confronté à un choix. Celui de poursuivre la construction de cette Europe libérale atlantiste ou celui de revenir à la construction d'une Europe sociale plus propice à l'épanouissement des peuples.

Ceci ne peut convenir aux humains qui raisonnent en terme de fraternité mondiale. Notre basculement aussi net dans un camp, celui de l'occidentalisme libéral anglo-saxon, sera la cause de conflits futurs contre d'autres civilisations et d'autres blocs. Sous prétexte d'apporter la démocratie dans le monde et notre modèle de développement, l'on va dépouiller les autres états de leur richesse, les agresser militairement, s'ils ne se soumettent pas à notre ordre mondial dominant. C'est ce qui s'est passé pour l'Irak auquel on a subtilisé son pétrole permettant ainsi de mettre la main sur des réserves mondiales énormes et contrôlant aussi le cours boursier du pétrole. Ainsi on peut contrôler l'OPEP et faire monter ou baisser les prix à notre convenance. Enfin notre...comprenez les riches financiers spéculateurs bien sûr.

Nulle part il est donc prévu le progrès humain et le bonheur de l'humanité. Bien au contraire il s'agit de créer un sytème mondial d'asservissement des travailleurs à la puissance colonialiste des multinationales.
En conséquence si on veut voir la paix dans le monde et émerger la fraternité mondiale respectueuse de chaque individu sur cette planète, alors il est indispensable de changer d'orientation et de système. Laisser la domination aux puissances financières ne sera jamais signe de progrès. Cela pour ceux qui seraient tentés de croire les bobards qu'on nous balance dans les médias. L'argent ne fait pas le bonheur des peuples bien au contraire. Il nous faut donc changer de valeur d'évolution et basé la construction du système nouveau sur le progrès humain. Et c'est parfaitement possible si l'on s'en donne la possibilité. Il suffit de vouloir mettre le pouvoir financier sous la coupe des politiques et ceux-ci sous le contrôle des populations. Ainsi plus rien ne pourrait se décider sans que les populations soient informées du projet d'avenir que l'on construit.
Mais pour se faire on doit s'attaquer à un mur: celui de l'argent.  L'argent qui contrôle les gouvernements politiques et les médias pour nous faire rentrer dans leur ordre mondial.

Pour une information encore plus complète, voici une vidéo d'un professeur d'économie d'ATTAC sur sa "vision de la finance contre l'humanité"


Publié dans Fraternité

Commenter cet article