Oui aux états-unis d'Europe...sans les états-unis!

Publié le par Asse42



Tout comme Victor Hugo, et comme l'a dit récemment Ségolène Royal, je suis pour les états-unis d'Europe. Une union européenne des peuples unis! Voilà la vision fédéraliste socialiste d'origine.  Voici ce qu'en dit le Mouvement Socialiste Européen à l'origine:

 L'Europe unie des socialistes

Dès la Libération, les socialistes réactualisent les projets pour une Europe unie que beaucoup d'entre eux ont défendus dans la clandestinité ou même déjà en 1930 dans le sillage d'Aristide Briand et de son fameux plan d'Union fédérale européenne. Dans le contexte de la Guerre froide qui s'intensifie chaque jour un peu plus, la majorité d'entre eux en vient à soutenir activement le Plan Marshall d'assistance à l'Europe occidentale en 1947.   

Mais les socialistes ne peuvent accepter que l'idée européenne se réduise à la restauration d'un Occident médiéval chrétien. C'est ainsi qu'ils dénoncent le spectre d'une "Europe vaticane", c'est-à-dire d'un complot ourdi par le Saint-Siège avec la complicité des partis démocrates-chrétiens européens en vue de restaurer les fondements d'une Europe chrétienne sur le modèle du Saint-Empire romain-germanique médiéval. Ils sont par contre d'avis que seul le socialisme démocratique offre une alternative au capitalisme débridé et au communisme totalitaire afin de résoudre les immenses difficultés liées à la reconstruction économique, en suivant les principes de justice, de droit, de liberté et de dignité humaine. A leurs yeux, l'Europe unie offre en effet l'avantage de freiner efficacement l'expansion du fascisme et du communisme tout en assurant une paix durable en interposant une troisième force internationale crédible entre les États-Unis et l'URSS. Nombreux sont d'ailleurs ceux qui évoquent à ce propos la figure tutélaire du ministre radical-socialiste français Aristide Briand qui, en mai 1930, avait déjà présenté aux pays membres de la Société des Nations (SDN) un mémorandum sur l'organisation d'un régime d'union fédérale européenne.

Certains socialistes prônent une Europe unie socialiste qu'ils opposent à une Europe des intérêts du capitalisme privé sous influence américaine. D'autres sont plutôt d'avis qu'il faut travailler ensemble avec les différents courants d'idées fédéralistes et démocratiques, ne fût-ce que pour mieux tenir tête aux communistes qui condamnent la création d'un bloc occidental. L'installation de dictatures communistes en Europe orientale conduit finalement de nombreux socialistes à se distancer des positions doctrinaires et à militer pour une construction européenne ancrée dans l'alliance occidentale, même s'ils restent souvent divisés sur la méthode à suivre et sur le degré de souveraineté qu'ils sont prêts à concéder.


Vous avez lu le dernier chapitre? Il est pourtant essentiel car c'est lui qui détermine l'Europe qui se met en place. Profitant de la proximité du bloc communiste, la construction européenne s'est peu à peu jetée dans les bras d'une alliance de plus en plus intégrée avec les USA. Ainsi les états-unis d'Europe ont été dévoyés de leur idéologie d'origine. Il ne s'agit plus de construire une Europe puissance et indépendante mais d'arrimer l'UE au bloc US en construction: USA - Canada - Mexique. Avec la conséquence que l'Europe ne sera plus indépendante et sera condamnée à faire la même politique que celle voulue par l'administration américaine car c'est elle qui détient le nerf de la guerre: l'argent.

L'argent, le nerf de la guerre.

J'aimerais que mes camarades ouvrent les yeux sur ce qu'est la marche du monde. Je crois que tout le monde peut dire que sans argent on ne peut rien et que tout s'achète et tout se vend. Autrement dit si on veut le pouvoir il faut de l'argent.
Or le pouvoir financier aux USA, celui de créer de la monnaie, est aux mains de la FED qui est une banque privée! C'est-à-dire indépendante du pouvoir politique quel qu'il soit. Autrement dit si le gouvernement américain a besoin de financement pour un programme social ou pour faire la guerre il doit passer par la FED pour le financement. Imaginez-vous le pouvoir absolu que cela représente? Cela veut dire qu'un groupe de financier peut définir à son grée la politique que doit mener les USA dans le monde. Comment? parce qu'en prêtant de l'argent au gouvernement américain elle crée une dette que l'état américain ne peut rembourser sous peine de faire faillite. Et lorsqu'on a une dette vis-à-vis de quelqu'un on est en position de faiblesse et de soumission. Logique. Pour comprendre cela je vous invite à visionner cette vidéo qui explique ce qu'est l'argent dette qui régit la marche du monde:


L'Argent Dette de Paul Grignon (FR intégral)
envoyé par bankster2008. - L'info video en direct.

Une fois que l'on comprend que le pouvoir est aux mains de la finance mondiale depuis la création de la FED en 1913 on comprend mieux comment marche le monde. Rappelez-vous de Mitterrand  disant "qu'après lui il n'y aurait plus que des présidents financiers en France". Avait-il tort? Regardez comment Sarkozy gouverne notre pays en étant la marionnette du clan financier. Mais pire que tout cette main mise financière va finir de s'établir sur l'Europe! Et alors nous perdrons toute velléité d'indépendance européenne. Nous serons pieds et poings liés aux intérêts US.

Non à l'Europe américaine!

La vision socialiste d'une Europe puissance a peu à peu était sorti du cours de son histoire pour être de plus en plus soumis à l'influence américaine et anglo-saxonne. Aidée en cela par l'Allemagne et l'Angletterre qui sont aussi très atlantiste dans l'esprit. Cette vision pro-atlantiste s'est constituée au moment de la guerre froide pour servir de contrepoids à l'Europe communiste. Ainsi peu à peu le lobbying US a mis la main sur l'orientation de l'Europe avec tout simplement une arme indispensable: l'argent. L'argent, la puissance financière qui leur permet de financer des fondations très puissantes comme la fondation Bertelsmann en Allemagne qui fait la politique étrangère et prône une Europe atlantiste. Une fondation qui détient tous les pouvoirs médiatiques en Allemagne, comme Berlusconi en Italie et Sarkozy en France. Et comme par hasard ces grandes puissances médiatiques sont dirigées par des flux financiers croisés anglo-saxons qui dirigent ainsi notre vision européenne d'avenir.

L'objectif de l'Europe américaine n'est pas le bien-être des peuples mais de permettre de créer un grand marché libéralisé US-UE en 2015 qui sera soumis à la primauté du droit US puisque c'est lui le plus puissant. Et bien sûr nous allons nous livrer entre des mains capitalistes privées qui n'auront que leur profit comme intérêt supérieur et qui saurant bien défendre leurs intérêts aux USA. N'en doutez pas. Autrement dit nous offrons l'Europe à la puissance financière américaine et des multinationales.
Lire ici l'appel au NON au grand marché transatlantique en 2015 du PSUNE.

C'est donc cela qui est en jeu dès maintenant. Depuis de nombreuses années se construit dans l'ombre une Europe atlantiste qui n'attend plus que le traité de Lisbonne pour naître. Malheureusement Ségolène Royal a cru bien faire, et les socialistes avec, en voulant croire que la France devait reprendre sa place dans la construction européenne. Mais ce n'est pas la bonne construction! C'est une construction soumis au joug atlantiste qu'on nous construit et qu'on nous impose. Une Europe bien loin des citoyens et entièrement soumis à l'ordre mondial financier.
Alors nous devons bien réfléchir avant de voter et dans tous les cas soutenir le peuple irlandais dans sa volonté de dire NON au traité. Il faut à tout prix empêcher que ce traité entre en application malgré ses avancées démocratiques pour le parlement. Car ce qui est en jeu va bien au-delà. Il met le pouvoir de Bruxelles au-dessus des états nations et totalement soumis au lobbying américain et des puissances financières.

Il nous faut donc dire NON à l'Europe américaine et OUI aux états-unis d'Europe qui est la seule réponse face à cette hégémonie. C'est maintenant que tout se joue et malheureusement je ne peux appeler à voter PSE sans arrières pensées tellement au sein de notre organisation nous avons avec nous des tenants acharnés d'une Europe atlantiste, ce qui explique pourquoi certains seraient tentés de poursuivre avec Barroso sans vergogne. Alors amis et camarades le sort de l'Europe est encore entre nos mains et on est sûr qu'elle ne doit pas être aux mains de l'UMP et du PPE. Pour le reste je vous laisse juge de votre choix.




Publié dans Désordre mondial

Commenter cet article

marketing dissertation 02/12/2009 11:18


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!