Objectif 2012 en tongs pour la sarkozie.

Publié le par Asse42



Avec la fermeture annoncée de Riposte c'est encore un lieu de débat politique qui ferme en sarkozie. Non pas que j'étais un fan de Moati que je trouvais trop laxiste, parfois trop complaisant et souvent horripilant avec ses interlocuteurs, mais c'était un rendez-vous politique où l'on parvenait à avoir une idée de ce qui n'est pas la propagande sarkozyste. Oh certes dans le fouillis des interventions on avait parfois du mal à s'y retrouver, néanmoins elle avait le mérite d'exister!
Cette émission, comme nous le dit le site d'information Mediapart, avait plutôt le vent en poupe donc sa suppression parait bizarrement rapide. De plus sans prévenir le principal intéressé qui travaillait sur une nouvelle mouture de l'émission. Comme quoi cette décision suinte l'urgence d'agir et de supprimer. Après Arrêt sur Images remplacé par le servile et l'insipide Paul Amar, on nous supprime une autre émission d'informations indépendante du pouvoir en place.

Cette énième preuve de la volonté sarkozyste d'éviter les débats publics, et donc les confrontations d'idées, est grave pour la démocratie. Il ne nous reste plus comme émission dite d'informations  que Dimanche + dont le traitement des européennes et le ton employé par la chaîne montre que la sarkozie est aux manettes avec l'objectif de nous laver le cerveau à l'eau de rose. Mais en aucun cas faire une information correcte. Et ce sont ceux-là même qui viennent ensuite dire que l'Europe ne passionne pas les français, que le PS est inaudible, qu'on n'entend pas l'opposition...Cela s'appelle se foutre de notre gueule et comme en face on est bisounours face à ce pouvoir, voire connivent - qui appartient au Siècle? - , et bien on laisse faire.
De moins en moins il est vrai mais il aura fallu la couverture des élections européennes pour que nos dirigeants socialistes commencent à s'inquiéter du traitement médiatique de l'opposition en sarkozie. On se souvient combien les édiles socialistes étaient condescendants lorsque Ségolène Royal avait avancé comme problème à sa défaite présidentielle, le fait de s'être heurtée à un mur médiatique.

Or on le voit nettement avec le traitement de ces élections européennes qui auront été volées au peuple de France. Aucun débat politique, aucune confrontations d'idées et aucun reportage impartial.  Des gorges chaudes sur Allègre, dont tout le monde se fout sauf la sarkozie, et rien pour démonter les mensonges de cette droite qui fait en Europe une vraie politique anti-sociale.
Jean- Louis Bianco a poussé dernièrement un coup de gueule devant le traitement médiatique du meeting de Rezé avec son " J'accuse". Martine Aubry lors du discours de Rezé a dit: " Ségolène tu as affronté sarkozy et tu as dit aux français il vous ment, maintenant les français le savent!", oui mais trop tard.
Et puis dans la dernière dépêche AFP de Martine Aubry il y a le constat " que l'on a plus passé notre temps à commenter les sondages qu'à parler fond des projets". Et puis dernièrement j'ai eu le malheur de tomber sur une émission écologique présentée par une présentatrice de Canal plus sur le câble, qui devait nous dire si les partis politique parlaient d'écologie! Son constat était que l'UMP et le PS c'était pareil et que seuls les verts en parlaient. Une vraie mauvaise foi ,une vraie désinformation quand on sait que la croissance verte est un vrai pilier du manifesto et du projet socialiste. A croire que les journalistes ou les enquêteurs sont payés pour éviter de dire du bien du parti socialiste. On passe notre temps à nous dire: Pas de projet! Pas d'idées! Discours parfois complaisamment relayés par nos dirigeants qui cherchent ensuite à incarner le renouveau idéologique.

Et bien ce petit jeu pervers profite à la sarkozie qui se régale de nos divisions et de voir qu'en plus nous n'avons même pas le courage et la volonté collective de revendiquer nos idées sous prétexte que c'est l'une ou l'autre qui les incarne. C'est sûr que dans ce cas on verrait que Ségolène Royal est incontournable lorsqu'il s'agit d'incarner l'avenir du parti socialiste et ça ne fait pas plaisir à tout le monde au PS...
Bref qu'ils se rendent compte que lorsqu'elle est absente de la campagne on ne parle plus du PS c'est déjà une bonne chose. C'est la seule qui attire encore la lumière médiatique. Sinon c'est le trou noir. Un trou noir qui régale la sarkozie.

Publié dans Sarkozie

Commenter cet article