Ségolène Royal est indispensable au parti socialiste.

Publié le par Asse42



Le parti socialiste ne peut pas, et ne doit pas, se passer de Ségolène Royal. C'est l'enseignement de cette campagne européenne triste et morne jusqu'à...Rezé. La direction de campagne avait pourtant pris soin de l'écarter du jeu en voulant focaliser sur la première secrétaire et sur les têtes d'affiches socialistes. Elle a donc "oublié" d'inviter Ségolène Royal au meeting de lancement de la campagne européenne à Toulouse. Ce fût une faute grave qui lui a valu une lente descente aux enfers dans les sondages pendant que des militants socialistes attendaient l'unité du parti qu'on lui promet depuis des mois.

Cette unité qui s'est enfin matérialisée à Rezé. Et on a vu à quel point cette unité est porteuse d'énergie positive et de mobilisation. Bien aidée il est vrai par une Ségolène Royal qui, loin d'être revancharde ou comptable de son soutien, s'est livrée à fond derrière la première secrétaire. Assumant son rôle de leader tout en respectant la hiérarchie interne. Et de plus elle a fait avec plaisir. Ça s'est vu. Elle avait une vraie attente de participer à cette campagne. Elle attendait le moment où enfin le parti allait décider de l'associer à la campagne. Et autour d'elle ses amis et ses soutiens.
Ségolène Royal c'est la valeur ajoutée du parti socialiste. C'est celle qui porte les valeurs d'avenir: La démocratie jusqu'au bout avec la participation citoyenne, la croissance verte avec sa politique par la preuve dans sa région Poitou-Charentes, l'ordre juste basé sur l'éthique des échanges donnant-donnant et enfin la vision des états-unis d'Europe pour impulser un désir d'Europe. Comment penser un seul instant que le parti socialiste puisse faire une campagne réussie sans Ségolène Royal? Je croyais que le parti avait compris que son implication dans les campagnes précédentes avait été un vrai plus pour les candidats socialistes.
Ségolène Royal c'est aussi plus de ferveur populaire, plus de monde qui s'intéresse à l'évènement, plus de couverture médiatique. Atout indispensable lorsqu'il faut lutter avec l'adversaire. Il n'y a qu'à constater l'explosion des vidéos vues sur dailymotion concernant l'intervention de Ségolène Royal à Rezé pour en mesurer la portée. Elle a entraîné dans son sillage Martine Aubry et Bernadette Vergnault. C'est une locomotive indispensable qui permet de tirer l'ensemble du parti socialiste vers le haut.

Alors cette première intervention dans la campagne en appelle d'autres. Le parti socialiste ne peut faire sans elle et doit au contraire jouer la carte à fond sans se baser sur les sondages. Ségolène Royal clive car elle est identifiée au parti socialiste et à ses valeurs. Elle ne peut plaire à la droite sarkozyste, ni même à l'extrême-gauche car son discours basé sur l'appel au vote socialiste des ouvriers, des travailleurs piétinent ses plate-bandes. Elle est quasiment la seule, avec Hamon peut-être, à pouvoir se le permettre. Nul ne peut lui contester son soucis de combattre la crise sociale et son volontarisme efficace. Pourquoi le parti socialiste se priverait-il alors de sa force et de son impact? Ce serait une faute lourde de conséquence pour l'avenir. Et cela va au-delà des européennes. Ségolène Royal doit être pleinement impliquée dans la direction socialiste, il en va de la survie du parti.

Publié dans Ségolène Royal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KADDACHE 02/06/2009 01:30

passe ce msg a tous tes coNtacts en ligne


Bonjour,
Comment les defendeurs de la Liberte
d'expression,la menace

le 11/05/2009/ consulat de France menace
kaddache hocine avec une convocation
Ou est donc passé Mohamed Cherif Abbas Vous trouver normal le consulat menace kaddache hocine
Il n'y a qu'à voir la véritable colonisation qu'exerce le consulat de France à alger
Eh bien la justice française qui fait parti du gvt de Francequi est à son tour représenté je dirais par cet ***** qui est le consulat de France dans le pays
passe ce msg a tous tes coNtacts en ligne

j'ai un ami gravment malade et le consulat de france elle ma convoqui pour faire le visa et le 11/05/2009 j'ai aller au consulat mais le consulat menace et je va ecrir a tous le mande il va savoir que le consulat de france elle ma menaci avec la convocation

PM COURRIER PmObjet : Titre du message : je pense pas que il ya la justice on france 26/12/2008 c'est avec toute ma considération et mon respect le plus profond que j'adresse à vous Madame, Monsieur, Je vous fais part d'un problème que j'ai eu avec le consulat de France à Alger; je vous prie de le diffuser envers toutes les institutions pouvant m'aider et aider d'autres concitoyens lesés comme moi,victimes de l'injustice d'une administration zélée. Lettre ouverte à Monsieur son excellence le Consul de France à Alger. Où sont vos 150 000 visas Monsieur le Consul ? En lisant votre déclaration au journal El-Watan du 16 juin 2006 ou vous annonciez plus de facilités et plus de visas pour les algériens désirant se rendre en France, j'ai pris mon courage a deux mains et j'ai préparé, payé le chèque pour les frais et envoyé mon dossier au consulat de France à Alger avec le plus grand espoir d'avoir enfin un visa. Une semaine après, je reçois une lettre du consulat me demandant de refaire le chèque. Les fraisde visa ont augmenté. Je me suis exécuté le jour même. J'ai refait le chèque avec la somme indiquée, non sans payer encore des frais supplémentaires exorbitants au profit de la banque. Trois mois plus tard, toujours aucune réponse. J'ai appelé puis faxé et envoyé par courriel plusieurs fois des réclamations. J'ai même envoyé ma plainte au service des visas à Nantes. La réponse est arrivée un mois plus tard (quatre mois en tout). Un vulgaire papier me notifiant le refus de m'octroyer un visa sans aucune autre explication avec bien sûr la confirmation que mon chèque de frais non remboursable évidemment a été encaissé. J'ai été foudroyé, fou de rage. C'était mon troisième dossier recevant le même sort. Une année d'attente, un mois de salaire de frais perdus pour rien, et autant de frustration. C'est un injuste. Je me suis senti humilié, diminué, et impuissant devant le zèle d'une telle administration qui ne vous donne même pas d'explication. En fait, je suis plus torturé par l e fait de ne pas savoir le pourquoi du refus. Jugez-en vous-! même Monsieur le Consul ! Je suis âgé de 45 ans, père de famille, j'ai 3 enfants, je suis fonctionnaire (28 ans d'expérience), et j'ai demandé un visa de court séjour (un mois durant mon congé annuelle) pour rendre visite à une amie. C'est elle qui m'a envoyé une attestation d'accueil avec prise en charge en bonne et due forme. Je ne l'ai pas vu depuis des années. Elle sortait d'hôpital, j'avais jugé que c'était le moment opportun pour lui rendre visite et m'enquérir de son état. J'avais réuni toutes les pièces nécessaires au dossier et payé les frais exigés. En somme, un dossier complet répondant à toutes vos exigences. Malgré cela, un refus de délivrance du visa m'est notifié et ce pour la ? fois. Je pense qu'il y'a là un problème que je n'arrive pas à saisir. Ils ont été délivrés à qui ces 150 000 visas/an ? Et sous quelle conditions. Pour quoi j'en suis exclu malgré la qualité de mon dossier ? Je c omprends qu'en ces temps d'insécurité, de terrorisme international , et surtout du problème l'immigration clandestine que la France a le droit de protéger ses frontières et contrôler tout étranger entrant sur son territoire. Mais moi, je suis loin de constituer une menace pour quiconque et tout aussi loin d'être un émigré potentiel. J'ai déjà eu avant des visas, je suis entré et sorti de France tout en respectant les délais de mes visas, chose qui peut être vérifiée. Pour vous dire que l'idée de quitter mon pays est tout à fait exclue sous aucun prétexte que se soit. Je suis heureux dans mon travail et dans mon pays. Je ne vous cacherai pas non plus que je ne porte pas vraiment la France dans mon cœur. Je ne pourrais oublier plusieurs membres de ma famille martyrs de notre guerre de libération. Ma seule et unique raison de vouloir me rendre dans votre pays est de visiter une amie malade. J'ai toujours considéré la France comme étant un pays de droits de l'homme, un pays exemp le qui œuvre envers la promotion des droits de l'homme. Rendre vi site à ses amis même séparés par des frontières, n'est-il pa! s un droit essentiel de tout être humain ? A la lumière de ce qui précède, je tiens à attirer l'attention de votre excellence sur la validité des critères qu'appliquent vos service pour la délivrance des visas et surtout leur probité. Certaines rumeurs persistantes sur la place d'Alger parlent de 5000 ou même 6000 Euros pour un visa de cours séjours. Après l'injustice dont j'ai été victime, difficile de ne pas les croire. A cet effet, j'espère que des mesures correctives réelles seront prises et qu'il soit mis fin à tout commerce de visas. Et qu'il soit délivré des visas aux personnes qui le méritent. Ce qui peut-être me donnera le courage de présenter un quatrième dossier. Mes salutations. Bordj-Ménaiel le : 26/12/2008.(hocinedadi@hotmail.com)contact@ambassade-dz.org